Pffff :  » Lessivé  » moi !


   Comme prévu , je suis allé chez le docteur ….Suis parti vers 8h 30 et rentré vers 10 h 30 ….Il  y avait peu de personnes avant moi => passé assez vite ….Madame C….(  » mon  » médecin  est une femme ) , m’a reçu aimablement , comme toujours …Prise de tension = O.K lol  …Puis rédaction de l’ordonnance ordonnance , mais là : Un  » hic  » : Un des médicament ne peut  être prescrit que par un neurologue ( çà  parceque certains débiles se droguent, » shootent  » avec !!!) …Bref , je lui ai expliqué que je ne verrais le neurologue que le 2 avril 2020 ! Et là , elle a pris son téléphone et appelé le service neurologie ,secrétariat du docteur qui me  » suit  » ….Je l’ai entendu dire qu’il fallait qu’ils m’envoient une ordonnance pour ce médoc   car je n’en ai plus  ! Après avoir raccroché , elle m’a dit qu’ils me l’envoyaient !!!!! Coooooooooool ! 

   Donc ,  » çà devrait aller  »  , mais là , je suis fatigué ( pas l’habitude de me lever si tôt )  et , en plus , Manu vient manger ce midi , alors……Je vais me déconnecter et essayer de dormir …

   Au fait , j’écris  » je suis lessivé  » , mais pourquoi emploie – t – on ce verbe pour dire qu’on est fatigué ? 

    Il semblerait que  » être lessivé  » a effectivement un rapport avec la lessive ,  » faire la lessive  » 

    Autrefois , les lavandières faisaient  » subir une longue série d’épreuve  » pour le nettoyer ….Elles le savonnaient d’abord vigoureusement , puis le battaient pour en extraire la saleté  , avant de le rincer à grande eau et de le  » tordre  » puissamment juste avant de le mettre à sécher …lavandières( je me souviens du temps où ma mère le faisait au lavoir municipal  ) 

   Une personne qui aurait subi le même  » traitement  » en serait sorti totalement vidé de substance , épuisé  …….

   Ce qui est mon cas : Alors , au lit fissa ! A ce soir certainement ……

( Heureusement , le repas pour Emmanuel ce midi est prêt , dans le réfrigérateur )

Une  » Matrone  »


    Je ne sais pas si c’est vrai pour toutes les régions , mais ici et même dans ma région d’origine , le mot  » matrone  » a une consonnance  péjorative : Femme d’âge mûr et d’allure imposante. Même femme corpulente aux manières vulgaires.matrone

     Mais , dans la société romaine  » antique  » ,  ce mot ne désignait pas le même  » style  » de femme :  Appelées matrones , les femmes mariées  devaient posséder trois qualités essentielles: la chasteté, la fidélité et la fécondité. Il ne s’agissait nullement d’abstinence sexuelle; mais l’épouse, femme d’intérieur, devait se dévouer exclusivement à son mari.  !       

    Lorsqu’elle sortait de la maison, elle se couvrait de vêtements amples qui dissimulaient ses formes, afin de bien afficher son indisponibilité sexuelle. matrones Rome La fertilité était vue comme la plus grande qualité physique des matrones; la société romaine admirant tout particulièrement   celles qui avaient accouché plus de dix ou douze fois.!