C’était il y a environ ………..


machu pichu

108 ans …

Le 24 juillet 1911, l’archéologue américain Hiram Bingham (36 ans), mandaté par l’université de Yale, arrive au sommet d’une montagne, au Pérou, en compagnie d’un officier péruvien et d’un jeune paysan de la région. ( son aventure fit réver des générations  , on a même dit que pour  » créer  »  le personnage de Indiana Jones ,Spielberg s’en inspira lol 
  Il aperçoit alors d’énormes murs de maisons en ruines !… Il vient de découvrir les restes de la cité inca du Machu Picchu (vieille montagne en langue quechua, la langue majoritaire des Améridiens du Pérou).
  Les ruines monumentales du Machu Picchu, vieilles de cinq siècles, sont devenues la fierté du Pérou . ( jusqu’à faire oublier les autres témoignages d’une Histoire plurimillénaire.)
  Perchée à 2400 mètres d’altitude, au-dessus de la vallée sacrée de l’Urubamba, à 120 kilomètres de Cuzco, Machu Picchu couvre un plateau de dix hectares.
  La cité surprend par ses murs en grosses pierres assemblées sans mortier, selon une technique bien maîtrisée par les Incas.
  Construite vers 1450, soit peu avant l’arrivée des Espagnols, pour servir de lieu de repos à l’empereur Pachacutec (1438-1471) et à sa famille, loin du tumulte de la capitale Cuzco, elle aurait abrité un maximum de 600 personnes.
Du fait que l’empereur est aussi un chef religieux (le fils du Soleil), la religion est indissociable de ses résidences et l’on identifie au Machu Picchu des édifices qui devaient servir à des rites religieux.
Difficile d’accès, le site a été rapidement abandonné après la conquête espagnole.
Mais il n’a cessé d’être connu localement de quelques habitants et aventuriers avant que n’y mette le pied l’archéologue américain Hiram Bingham.
Son reportage photographique, publié par la revue National Geographic, allait valoir au Machu Picchu une notoriété mondiale et en faire  »de façon quelque peu excessive  » le symbole de la grandeur du Pérou précolombien.

çà continue…


….La canicule .

Encore une explication sur l’origine du mot / phénomène !

  L’origine de l’expression  » canicule  » remonterait très haut, à plus de deux mille ans avant Jésus-Christ. Elle a ,dit on , son berceau en Egypte. Tout le monde connaît la constellation du Grand Chien, petite constellation située près d’Orion ; c’est là que se trouve une étoile admirable d’un grand éclat : Sirius.
   Les Égyptiens avaient un grand faible pour Sirius, qu’ils appelaient Soth, ou Sothis ou Sirbâd (de là le nom moderne de Sirius ). Cependant , Sirius se levait et se couchait exactement quand le soleil se couchait et se levait en juin et juillet. Sirius appartenant à la constellation du Grand Chien (Canis), les jours compris entre ces levers et ces couchers concordants furent appelés Caniculaires. De là  » la canicule. »
    L’année civile des Égyptiens était égale à 365 jours, ce qui fait que chaque année réelle était trop courte d’un quart de jour. Tous les quatre ans, ces écarts faisaient rétrograder l’année d’un jour entier. Après 1400 ans, il y avait erreur d’une année entière. On ajoutait cette année aux précédentes. La constellation du Grand Chien, par suite de la réunion des équinoxes fait donc, par rapport aux levers solaires, un tour de ciel complet en 1460 ans.

  La canicule parisienne. Illustration de couverture du Petit Journal du 9 septembre 1895  :
C’est là le cycle caniculaire :

    Les 1460 années solaires faisaient 1461 années égyptiennes. Les fêtes civiles et religieuses se célébraient à jour fixe et après 1461 ans elles avaient accompli un cycle complet parcourant toutes les saisons. Le jour initial rétrogradant, les fêtes et les travaux des champs étaient continuellement changés de date. Les prêtres égyptiens possédaient seuls le secret des cycles caniculaires, ce qui leur permettait de rétablir la date des événements et de les prédire, au grand étonnement du commun des mortels. En fait, c’était le chaos, les fêtes et les saisons se renouvelant à toutes les époques de l’année.
    C’était surtout le Nil qui par ses débordements donnait aux Egyptiens la notion des jours caniculaires. Les grandes crues coïncidaient avec l’apparition au ciel de Sirius, c’est-à-dire au mois de juin. Pendant quarante jours, il fallait subir la canicule. Grandes chaleurs, maladies, fièvres. ( Pas rassurante, la canicule des Egyptiens ! ) Aussi les recommandations pleuvaient. Il y a deux mille ans, on écoutait les conseils d’Hippocrate. Ne pas se baigner, peu manger, peu dormir, boire peu et frais, mais pas glacé, marcher lentement, ne se livrer à aucun travail, etc. ( on retrouve pratiquement ces conseils aujourd’hui )
    Aujourd’hui, le lever héliaque (moment où elle devient visible à l’Est au-dessus de l’horizon à l’aube) de Sirius a lieu en août. Sirius ne s’occupe plus du tout du mois de juillet. Nous traversons par conséquent une pseudo canicule. Mais encore une fois, à la définition près, faussée par les déplacements de la constellation du Grand Chien, la canicule subsiste et c’est bien en juillet-août que surviennent généralement les plus grandes chaleurs. Les conseils des Anciens peuvent dans certaines limites plus raisonnables, l’appliquer à la canicule moderne.
   Il est curieux de voir persister encore de nos jours, après de nombreux siècles d’intervalle le préjugé des jours caniculaires, jours pleins de maléfices, disaient les sorciers du Moyen Age. Et  intéressant aussi , de voir se rattacher à cette vieille expression le rôle prédominant de l’étoile Sirius dont nous ne nous préoccupons plus beaucoup aujourd’hui. Sirius est si loin ! Plus loin que ne le soupçonnaient les Egyptiens.
   La lumière parcourt environ 300 000 kilomètres à la seconde et met 8 minutes pour nous arriver du soleil, elle met 16 ans pour parcourir la distance qui sépare Sirius de la Terre. Le diamètre de Sirius est d’environ 2 400 000 km. On peut,sous ce rapport imiter les Egyptiens et admirer un astre aussi gros et aussi étincelant.

La 5 ème république et…..


Citroën ! :

   ( Mon  » cher  » père n’a jamais été président  , mais a toujours eu , conduit  une citroën ( d’une  » C4 ! lol!

à une  » C3  » ( je crois ) (  Il y a très longtemps que je ne l’ai pas vu) 

    Quand une voiture populaire  » se paye le luxe  » de sauver la vie d’un président  : C’est une excellente publicité  : Le 22 août 1962 , Ch . de Gaulle   ( président de la république ) , vient d’échapper à l’attentat du Petit- Clamart . ( On a relevé 6 impacts de balles sur sa DS 19 Citroën , deux roues sont , parait il crevées ) , mais la voiture tient toujours la route . Après l’attentat, on propose au président une Renault blindées , mais pour lui , c’est hors de question ! Il ne veut qu’une citroën . La marque lui contruit même en 1968  , une auto  » hors normes : La citroën la plus longue du monde …..Un an plus tard , de Gaulle démissionne . Pompidou prend sa place et …..reste  » fidèle  » à Citroën ….Ainsi , à l’occasion de la visite de la reine d’Angleterre en 1972 , le nouveau président commande deux voitures d’apparat . Plus tard , Giscard et Mitterrand préfèrent Peugeot et Renault ………

   Le choix des voitures présidentielles devient alors un fort enjeu pour les marques automobiles  , une excellente publicité ….Chaque arrivée ou départ d’un président se fait en auto sous les photos et caméras télé du monde entier , Citroën attend impatiemment l’opportunité de reprendre sa place à l’Elysée . Ce sera chose faite avec J. Chirac fidèle au modèle CX ….Le  » top  » de la pub pour la marque eut lieu lors du défilé du 14 juillet 2006 : Le président roule en C6 avec des motards disposés en chevron devant lui , symbole de Citroën …. !!!!

    En 2012 , la DS 5 est proposée aux deux candidats  Sarkozy et Hollande avant même l’élection de l’un d’eux ! Hollande  » intronise  » la marque pendant sa campagne : Lors d’un déplacement, il aurait dit en montant dans son véhicule :  » Voilà , je suis parti . J’espère qu’ils ont fait le plein  » ….?  Pour son investiture F.Hollande a remonté les Champs – Elysées en DS hybride sous les yeux de millions de spectateurs …Et çà continue en 2017 lors de l’investiture d’ Emmanuel Macron : Lui a choisi une DS7  » Crossback  » noire , un modèle qui fut commercialisé quelques mois plus tard ….L’auto possède un toit ouvrant et E.Macron s’en est servi pour parader et saluer la foule …..

__________________________________________________________________________________________

   P.S : Et  Monsieur A Citroën ?

        Derrière la marque d ‘ auto française Citroën se cacherait un nom pris par obligation sous Napoléon 1er ! ?

En 1810 , en Hollande …Le royaume de Hollande vient d’être assiégé par Napoléon ..Ce dernier applique les lois française au pays , dont le Code Napoléon ( = Code civil français actuel )  . Tous les Néerlandais , quelle que soit leur religion , sont obligés de choisir un nom ?  pour être identifiés  …..

    L’arrière – grand- père d’André Citroën , prénommé Roelof , issu d’une famille juive hollandaise , doit se plier à cette obligation …..Comme il est marchand d’agumes ,  » Roelof  » adopte le nom de  » limoenman  » , qui signifie  » homme citron  » !

    Son fils Barend abandonnera le commerce d’agrumes , mais garda le nom de Limoenman…. Au fil des générations , la famille déménage à Paris , et son nom sera progressivement francisé en Limoenman – Citron , puis en Citroen ..A sa naissance , André a donc pour nom  » Citroen  » …Le tréma n’apparaitra qu’au moment où il entre au lycée parisien Condrcet ….L’adolescent qu’il est préfère la prononciation du nom Citroën .. C’est sous ce nom qu’il entra à l’Ecole polytecnique et qu’il posera les bases de  » l’empire  »  Citroën .