» L’autre  » Mozart !


  Si tout le monde connaît Wolfgang Amadeus Mozart, seuls les érudits savent qu’il avait une sœur aînée tout aussi douée pour la musique.
  Surnommée affectueusement “Nannerl”, Maria Anna Walburga Ignatia Mozart a néanmoins vu sa carrière contrariée par les carcans misogynes de son époque.
  L’alter ego de son jeune frère
Fille aînée du couple formé par Anna Maria et Leopold Mozart, La jeune Nannerl , fille ainée du couple Mozart ( Anna Maria et Léopold) a cinq ans de plus que son frère Wolfgang Amadeus, né en 1756. Surnommée affectueusement “Nannerl”, Maria Anna Walburga Ignatia Mozart vit sa carrière  contrariée par les carcans misogynes de son époque.

 » Nannael  » et son frère sont très proches  depuis leur plus tendre enfance, ils développent une » relation fusionnelle  », allant même jusqu’à élaborer un langage secret pour communiquer.
   Le goût qu’ils ont pour la musique est évidemment l’un des ciments de leur complicité, Nannerl avait été initiée au clavecin dès l’âge de sept ans, devant les yeux ébahis de son petit frère. Très doués en plus d’être complémentaires, les deux jeunes musiciens se produisent rapidement en concert dans plusieurs grandes villes d’Europe.
    Ainsi, les deux enfants (âgés respectivement de 11 et 6 ans) se rendent-ils en duo à Vienne, Munich, Paris ou encore Londres, pour jouer devant un parterre de mélomanes ébahis devant le talent précoce de ces jeunes prodiges.
 Très rapidement ,c’est Wolfgang qui se charge de la composition et des performances
instrumentales, tandis que sa sœur aînée l’accompagne ou chante à ses côtés.
Des rêves brisés
   Malgré des talents évidents dans le domaine de la composition et de l’interprétation musicale, la jeune fille est en effet  » bridée  » par son père qui  voit dans Wolfgang Amadeus un talent inestimable auquel il faut se consacrer en priorité, le rôle de sa fille aînée devant se réduire à celle d’une femme à marier.!
   Ainsi, lorsque Nannerl atteint l’âge de 18 ans, Leopold Mozart lui interdit d’étudier le violon et cesse de l’emmener en tournée avec son frère cadet.
    De plus, la jeune fille  doit donner des cours de piano pour financer les déplacements de Wolfgang Amadeus en Italie, ce qui finit par la plonger dans un état de dépression…..
   La musicienne maintient malgré tout des rapports cordiaux avec son frère, mais leurs rapports se distendent inexorablement.
   Alors  que Wolfgang se marie et devient une vedette internationale, Nannerl se voit en effet contrainte d’épouser un homme choisi par son père. Devenue mère au foyer, elle ne se consacre plus que très rarement à la musique et finir par mourir aveugle en 1829.
    Un bien triste sort pour un talent d’exception………..

3 réflexions sur “ » L’autre  » Mozart !

  1. Bonjour, que c’est triste pauvre femme! je ne connaissais pas l’histoire de la soeur de Mozart, je trouve cela injuste! mais qu’y a -t-il de juste en ce bas monde? Bisous et bon après-midi MTH

    J'aime

  2. J’ignorais tout de cette soeur de Mozart. Il est vrai qu’à cette époque, la femme avait un rôle social qui se limitait à celui d’être épouse et mère au foyer.
    Si Mozart avait été Français, sans doute que sa soeur aurait bénéficié du Siècle des Lumières qui virent quelques femmes émerger et se faire connaitre par leur érudition et par les salons d’intellectuels qu’elles menaient.
    Malheureusement pour elle, la soeur de Mozart n’a pas eu la chance de voir son talent reconnu à sa juste valeur et sans doute est-ce une perte pour la musique.

    J'aime

  3. Bonsoir Marie et Yann ,
    Je ne savais pas non plus cette  » histoire  », ne savais pas que cette femme existait ….C’est l’époque qui voulait çà je suppose : Les femmes au foyer , les hommes  » en liberté  » ….
    En plus , lisant qu’elle devait donner des leçon pour financer les déplacements de son frère ! Révoltant ….
    Merci à Vous
    F.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.