» Tic tac  » …..lol


    A Besançon ,  en Franche-Comté , la tradition de l’horlogerie remonte au 17ème  siècle. Au fil du temps, cette passion envahira la ville, qui produira jusqu’à 90 % des montres françaises en 1880.
   La tradition débute  avec sa célèbre horloge à pendule, mais les débuts de la renommée franc-comtoise se situent au 17 ème siècle , avec l’arrivée des horlogers suisses dans la capitale de la région, Besançon.

   Dès lors, une passion horlogère envahira la ville, qui produira jusqu’à 90 % des montres françaises en 1880.
   Si les guerres et les crises du XXe siècle ont mis fin à cette industrie florissante, il reste encore dans la cité bisontine quelques artisans horlogers garantissant  ces traditions, mais aussi innovateurs.Besançon temps

Philippe Vuillemin est directeur de la dernière manufacture française fabriquant les mécanismes des fameuses horloges comtoises  .

 

 

2 réflexions sur “ » Tic tac  » …..lol

  1. Et bon nombre des célèbres marques de renommée et e luxe furent fabriquées ou sont encore fabriquées en Franche-Comté et non en Suisse. C’est le cas de « feue »Lip ».
    Cest aussi le cas de Breitling, Festina, Maty ou Zenith,
    Comme quoi il n’y a pas que les Suisses qui savent faire des montres et des horloges !

    Aimé par 1 personne

Les commentaires sont fermés.