Montréal ……. » naissance  »


     Montréal, métropole de l’actuelle province du Québec, est née le 17 mai 1642 sur une  grande île située au confluent du fleuve Saint-Laurent et de la Rivière-des-Prairies.
Une idée de Samuel de Champlain  ….
  

En 1615, Samuel de Champlain suggère  l’idée d’un poste sur le fleuve Saint-Laurent en vue de promouvoir la religion catholique parmi les Indiens de la Nouvelle-France… et de développer le commerce de la fourrure.

  L’idée fut reprise sous le règne de Louis XIII par le baron de Fancamp et Jérôme de la Dauversière, un habitant de La Flèche. Ces derniers songent à une grande île sur le fleuve, à 1500 km à l’intérieur des terres, que l’explorateur Jacques Cartier J Cartier a repérée un siècle plus tôt, le 2 octobre 1535, et baptisée « Mons realis » (Mont royal en latin).
  Le 9 mai 1641, deux navires quittent La Rochelle pour la Nouvelle-France (le Québec actuel).
  À bord des navires, une cinquantaine de personnes sous la direction de deux catholiques fervents, le gentilhomme Paul de Chomedey de Maisonneuve et l’infirmière ? Jeanne Mance.
  L’expédition passe l’hiver à Québec et atteint le site de Montréal l’année suivante.

Aussitôt arrivés, les colons construisent une clôture.

   La messe de fondation a lieu le lendemain, dimanche 18 mai 1642. Le nouvel établissement est consacré à la Vierge et prend le nom de Ville-Marie (une dizaine d’années plus tard, il ne sera plus connu que sous le nom de Montréal).
  Cependant ,les débuts sont très pénibles et la ville doit se défendre contre les Iroquois, farouches ennemis    des Français depuis leur rencontre

 

malheureuse avec Samuel de Champlain. L’arrivée de nouveaux colons permetra de fortifier la colonie.Montreal 1647( croquis ,Montréal en 1647 )

  Vers 1653, le gouverneur Maisonneuve maisonneuve ramène de France une centaine de soldats pour mieux protéger sa ville. Celle-ci connaît enfin le calme avec la Grande Paix de 1701 conclue avec les Indiens.
   Montréal devient bientôt la plaque tournante du commerce des fourrures, « l’or de la Nouvelle-France ».

Le temps des Anglais  :

   Mais arrive la guerre de Sept Ans… La ville est assiégée par trois armées anglaises et se rend sans combattre le 18 septembre 1760. Comme l’ensemble de la Nouvelle-France, elle passe alors à la couronne britannique. Deux siècles après sa naissance, la ville  compte 45.000 habitants.
  Au milieu du XIXe siècle, c’est une cité en pleine expansion, qui tire sa richesse non plus du commerce des fourrures mais de son port fluvial accessible aux navires transatlantiques.portport 1
   Beaucoup d’immigrants y affluent et le maire de la ville voulant prendre  acte de cette nouvelle réalité en dote la ville d’un drapeau qui rappelle la diversité de ses habitants avec la fleur de lys française, la rose anglaise, le chardon écossais et le trèfle irlandais drapeau Montreal

3 réflexions sur “Montréal ……. » naissance  »

  1. Dans les semaines à venir je vais faire un billet sur le Montréal actuel où nous sommes allés une dizaine de jour.
    Sur le Mont Royal qui surplombe Montréal, il se trouve une plaque qui explique quand et où Jacques Cartier a débarqué pour créer Montréal.
    Il n’en reste pas moins que ce billet est fort complet.

    J'aime

    • Bonsoir Yann ,
      Justement je me demandais quand tu allais nous offrir un nouveau billet ……J’attends avec impatience ..
      Merci pour ton  » appréciation  » sur mon billet .
      F.

      J'aime

Les commentaires sont fermés.