çà commençait à  » planer  »….


Il y a environ 76 ans :

  Le 16 avril 1943, le chimiste suisse Albert Hofmann Hofmann LSD(37 ans), employé dans les laboratoires Sandoz (aujourd’hui Novartis), à Bâle, s’injectait par mégarde un dérivé de l’acide lysergique dont il était en train d’étudier les propriétés stimulantes. Il éprouve alors des sensations euphorisantes.

   Cette découverte faite par hasard va ouvrir la voie à la drogue hallucinogène mythique des années 60 L.S.D  (les années « hippies » : le LSD ( »Lyserg Säure Diäthylamid ou diéthylamide de l’acide lysergique  »). Elle sera promue  ? aux États-Unis par un psychologue fantasque, conférencier à Harvard, Timothy Leary Leary  (1920-1996). ? Pas sur pour la photo lol .

  Vidéo : 5 faits surprenants sur le L.S.D :

2 réflexions sur “çà commençait à  » planer  »….

  1. Le L.S.D., un acide qui eut son heure de gloire entre 1966 et 1972. C’est un fait que cette drogue avait des effets très spéciaux et lorsque certains groupes chantaient leurs oeuvres, il n’était pas trop difficile de repérer lesquelles avaient té composées sous acides.
    Même si on peut condamner l’usage de ce produit, il est évident qu’il a permis à certains artistes très créatifs d’aller chercher le meilleurs de leur imagination.
    Ce fut entre autres le cas des Beatles, des Rolling Stones, de Bob Dylan ou de Pink Floyd.

    Aimé par 1 personne

    • Il est sur qu’à l’époque des Pink Floyd par exemple , cette drogue a amené ces artistes à donner  » le meilleurs  » . L’inconvénient reste la dépendance après  » essai  » …
      Parmi les personnes qui l’utilisent régulièrement, certaines se sentent contraintes de continuer à en prendre. La drogue prend une place démesurée dans leur vie, favorisant l’apparition de problèmes émotionnels et perturbant leur style de vie.

      Les personnes qui prennent régulièrement du LSD ne ressentent pas de symptômes de manque physiques lorsqu’elles arrêtent d’en prendre. L’usage régulier de cette drogue crée cependant un phénomène d’« accoutumance » à ses effets. Ceci veut dire que si on prend du LSD de manière répétée pendant plusieurs jours, il n’a plus, à la longue, le même effet. Par contre, après quelques jours d’arrêt, les effets réapparaissent.

      P.S : Je n’ai jamais osé essayer lol

      Aimé par 1 personne

Les commentaires sont fermés.