çà s’est passé un 4 janvier :


brailleIl y a environ 210 ans :

Louis Braille

  Né le 4 janvier 1809 à Coupvray, Seine-et-Marne -Décédé le  6 janvier 1852 à Paris à l’âge de 43 ans 

  Aveugle à la suite d’un accident dans l’atelier de bourrelier de son père, Louis Braille intègre à dix ans l’Institution royale des jeunes aveugles à Paris, en 1819. Il s’y familiarise avec les caractères en relief de l’écriture mise au point par Valentin Haüy, une méthode peu pratique et encombrante.

Puis il découvre à douze ans l’invention de Charles Barbier de la Serre, la sonographie, qui retranscrit 36 sons sous forme de points en relief que l’on peut interpréter avec les doigts.

   Le jeune aveugle va alors passer son temps libre à perfectionner cette méthode. En 1827, il propose un alphabet s’inspirant de celui des voyants. Toujours en vigueur, il porte son nom, le «braille». Il sera enrichi en 1837 d’un système de notation pour la musique.

  Victime de tuberculose, l’inventeur meurt en 1852, léguant au monde une écriture qui devint vite internationale. Sa dépouille est inhumée au Panthéon à l’exception de ses mains, conservées dans son village natal.

1829 : naissance du braille

Le jeune Braille consacre tout son temps libre à perfectionner le système Barbier afin de mieux répondre aux besoins des personnes aveugles.

En 1825, il présente au directeur de l’Institution une première version de son système. Deux ans plus tard, une expérience de transcription est tentée : La grammaire des grammaires. Le résultat est concluant et en 1829, paraît le premier exposé de la méthode de Louis Braille: Procédé pour écrire les paroles, la musique et le plain-chant au moyen de points, à l’usage des aveugles et disposé pour eux. C’est l’acte de naissance du braille.

En 1837, une seconde édition du Procédé donne la version définitive de l’alphabet.

Tablette Braille avec poinçon en positiontablette braille

Presse à imprimer en braille presse braille

  La vitesse de lecture s’en trouve considérablement augmentée par rapport au « Barbier ». Par ailleurs, les signes conçus par Louis Braille permettent la transcription de l’alphabet complet, la ponctuation, les chiffres et symboles mathématiques et la musique. Pour l’écriture, Braille adapte la tablette mise au point par Barbier.

1837 : l’atelier de l’Institution Royale des Jeunes Aveugles édite le premier livre imprimé en braille : Précis de l’histoire de France divisée en siècles.

2 réflexions sur “çà s’est passé un 4 janvier :

  1. Un des rares hommes dont l’invention soit devenue internationale si rapidement et qu’elle ait traversé les années sans vraiment changer.
    Louis Braille a inventé une écriture universelle et fendu service à des millions de personnes dans le monde. Il est normal que cet homme se retrouve au Panthéon.
    Quand je vois des aveugles lire en faisant glisser leurs doigts à toute vitesse, je suis très étonné et admiratif.

    J'aime

    • Bonsoir Yann ,
      C’est justement en voyant un homme aveugle dans la salle d’attente de  » mon  » médecin il y a quelques semaines que l’idée de ce billet m’est venue ….Cet homme non voyant parcourait une  » sorte  » de livre en effleurant les  » pages  » avec ses doigts , il lisait rapidement , semblait plongé dans l’histoire …..

      Je trouve que l’idée de remplacer le sens de la vue par celui du toucher fut une idée géniale . Comme toi , je trouve que L.Braille mérite qu’on ne l’oublie pas , c’est un bienfaiteur de l’humanité ……
      Merci pour t’être arrêté sur ce billet …..
      A bientôt
      F.

      J'aime

Les commentaires sont fermés.