??????


    Ça peut paraître dingue, mais il semble que seuls  10 groupes contrôlent l’intégralité de ce que nous consommons au quotidien.Que ça soit au supermarché, dans les grandes surfaces, les supérettes et même les épiceries du coin, on ne peut  pas y échapper. Malgré les centaines de marques différentes que nous connaissons , c’est en fait seulement 10 grandes multinationales qui se cachent derrière. C’est le très sérieux quotidien la Tribune qui le révèle via le site Reddit.

   L’industrie agroalimentaire est donc aujourd’hui un oligopole (marché où il y a un nombre très faible de vendeurs et un nombre important de clients).Qui sont les 10 groupes qui contrôlent ce que nous consommons ?

   :1). Kraft 2). Coca-Cola,3) PepsiCo 4). General Mills 5.) Kellog’s  6 ) Mars 7) Unilever 8 ) Johnson & Johnson 9 )  Procter & Gamble 10) Nestlé.

controle-marques

   Quelles conséquences pour nous consommateurs ? Que se passe-t-il lorsque très peu d’entreprises contrôlent la totalité d’un marché ?En plus de dépenser des millions, voire des milliards pour nous convaincre d’acheter de nouveaux produits (inutiles ?), ces multinationales ont un pouvoir de « lobbying » très fort . En clair, ils font pression auprès des politiques de notre gouvernement pour faire passer des lois en leur faveur  :       Exemple le plus connu, les O G M . Au moment où ce billet est écrit , ces grands groupes dépensent des millions d’euros pour éviter que l’étiquetage de tous les produits contenant des OGM soit obligatoire.

 

Une réflexion sur “??????

  1. C’est très vrai et avec la mondialisation ça n’a fait qu’empirer. Ces groupes ont très souvent des budgets supérieurs à celui de pays comme la France ce qui leur permet d’avoir un pouvoir d’influence on ne peut plus néfaste.
    Dans les années 30, Roosevelt avait fait voter une loi anti trust pour combattre ces groupes qui devenaient trop puissants. Malheureusement, depuis les années 60, aucun homme politique n’a eu assez de coui…pour oser s’attaquer sauf Mitterrand qui a lancé des nationalisations dans les années 80 mais ça laissera un budget déficitaire par la suite et nous en payons encore les conséquences..

    J'aime

Les commentaires sont fermés.