Pfffffffffff!………


Depuis le 18/12 ( 2 jours /nuits avec 2 billets environ à chaque fois ) : AUCUN commentaire ! Des  » like  » çà !!!!! Oui !

 

Alors : J’arrête ( j’ai des choses plus importantes à faire ) , ou j’écris encore de temps en temps mais en bloquant commentaires et  » like  » 

Bye! 

Bonnes fêtes de fin d’année à vous.

??????


    Ça peut paraître dingue, mais il semble que seuls  10 groupes contrôlent l’intégralité de ce que nous consommons au quotidien.Que ça soit au supermarché, dans les grandes surfaces, les supérettes et même les épiceries du coin, on ne peut  pas y échapper. Malgré les centaines de marques différentes que nous connaissons , c’est en fait seulement 10 grandes multinationales qui se cachent derrière. C’est le très sérieux quotidien la Tribune qui le révèle via le site Reddit.

   L’industrie agroalimentaire est donc aujourd’hui un oligopole (marché où il y a un nombre très faible de vendeurs et un nombre important de clients).Qui sont les 10 groupes qui contrôlent ce que nous consommons ?

   :1). Kraft 2). Coca-Cola,3) PepsiCo 4). General Mills 5.) Kellog’s  6 ) Mars 7) Unilever 8 ) Johnson & Johnson 9 )  Procter & Gamble 10) Nestlé.

controle-marques

   Quelles conséquences pour nous consommateurs ? Que se passe-t-il lorsque très peu d’entreprises contrôlent la totalité d’un marché ?En plus de dépenser des millions, voire des milliards pour nous convaincre d’acheter de nouveaux produits (inutiles ?), ces multinationales ont un pouvoir de « lobbying » très fort . En clair, ils font pression auprès des politiques de notre gouvernement pour faire passer des lois en leur faveur  :       Exemple le plus connu, les O G M . Au moment où ce billet est écrit , ces grands groupes dépensent des millions d’euros pour éviter que l’étiquetage de tous les produits contenant des OGM soit obligatoire.

 

Pas de quoi en  » faire un fromage  » ?


650 ! C’est le nombre de saint-nectaire qui ont été dérobés en janvier 2018 dans la cave d’un producteur – affineur , à Murol  dans le Puy – de – Dôme ( pas très loin de là où je vis ) . Les voleurs sont repartis avec près d’une tonne de fromages , qu’ils avaient  » triés  » pour pouvoir être revendus directement sur les marchés ( seuls les saint -nectaires les plus affinés furent subtilisés ). 

Bien qu’elle habite à proximité de sa cave , la productrice n’a rien entendu ; idem pour  les trois affineurs installés dans la rue ….Il semblerait que le vol de ces fromages soit devenu un véritable fléau dans la région . ( Dans la seule commune de Murol , sur 7 producteurs  , 4 ont déjà été victimes de vol ) .

   Il faut savoir que le  » petites meules grises  » Nectaire sont faciles à écouler et particulièrement rentables : 28 à 30 euros le kilo  sur les marchés parisiens (ce qui fait le saint -nectaire à plus de 40 euros !)

  N.B : La légende veut que ce fromage était le préféré de Louis XIV !

  Le saint- nectaire est aujourd’hui la première A.O.C fermière de France tant en volume ( environ 6500 tonnes par an ) , qu’en nombre de producteurs fermiers ( 240 )

affinage