Voler est il un crime lorsqu’on a faim ?


  En 2011, dans un supermarché de la banlieue de Gênes, au Nord de l’Italie. Un sans-abri ukrainien de 30 ans, Roman Ostriakov passe par la caisse, achète un paquet de  » gressins « … mais ressort avec, dans ses poches, deux morceaux de fromage et un paquet de saucisses. L’agent de sécurité du magasin l’arrête immédiatement.vol magasin

  C’est un gentil client zélé et bienveillant (j’ aime beaucoup ces gens-là !) qui l’a alerté sur le vol de Roman Ostriakov… Livré à la police, et rapidement présenté devant un juge, le jeune ukrainien est déjà connu pour avoir grignoté dans les supermarchés de la ville. Et cette fois, le tribunal décide de donner l’exemple.

   Six mois de prison et cent euros d’amende, pour un vol de quatre (petits) euros et sept (malheureux) centimes…

   Ce jugement a été confirmé à deux reprises mais Roman Ostriakov a continué à faire appel, jusqu’à ce que son cas soit soumis à l’appréciation de la Cour Suprême Italienne, qui vient d’annuler la peine de ce sans-abri ukrainien, officiellement pour vice de forme. Ostriakov a été jugé pour vol, mais la Cour a considéré qu’il aurait dû l’être pour tentative de vol car il n’a pas cherché à s’enfuir et n’avait pas quitté l’enceinte du supermarché lorsqu’il a été pris par la sécurité…

  En tous les cas c’est la version officielle. Mais les vraies motivations de la Cour sont ailleurs.: Si Ostriakov a essayé de voler, écrivent les juges de la Cour Suprême, c’est parce qu’il était affamé .

   C’était pour répondre à un besoin immédiat, et dans ce contexte « voler n’est pas un crime » pour les juges. « Le droit à la survie l’emporte sur la propriété ».

   Autre commentaire : celui du président de la Cour de cassation qui rappelle que « dans un pays civilisé, même le pire des hommes ne doit pas mourir de faim ».

Une décision saluée par l’éditorialiste du quotidien, La Stampa , qui ajoute que «chaque jour, en Italie, 615 personnes passent en dessous du seuil de pauvreté et que chaque année, en moyenne, un Italien gaspille 20 kilos de nourriture par négligence, par oubli, ou tout simplement parce qu’il n’a plus faim ».

4 réflexions sur “Voler est il un crime lorsqu’on a faim ?

  1. Pour moi, voler pour survivre n’est pas un crime.
    En 2000, un juge à Niort n’a pas condamné une femme qui avait volé pour 37 euros de viande pour ses enfants de 3 ans et 16 ans. Il a jugé qu’il s’agissait d’un vol par nécessité.
    Malheureusement pour cette femme, les enfoirés du supermarché ont fait appel et la femme a été condamné à une amende de 3500 euros d’amende. La connerie par excellence : comment une femme qui doit voler pour moins de 40 euros pour manger pourrait-elle payer une amende de 3500 euros ? Comme quoi certains magistrats et directeurs de grands magasins , même s’ils sont bardés de diplômes n’ont décroché aucun prix en intelligence et en humanité !

    J'aime

    • Bonjour Yann ,
      Ce que tu écris ( l’amende ) correspond à mon billet : 6 mois de prison et une amende de 100 euros :! Absurde !
      Ce qui me répugne aussi , c’est le client qui a dénoncé le gars ….Je pense que ce genre de personne comme les magistrats agissent ainsi parce qu’ils ne savent pas ce que c’est que vivre dans ces conditions : Ne pas avoir de quoi se nourrir , nourrir ses enfants par exemple………

      Quand j’avais mon magasin , j’avais mis en place un rayon  » spécial  » où étaient les produits proches de la date limite de consommation et les fruits et légumes un peu  » abimés  » , tout y était à un franc  » symbolique  » . Bien entendu , les clients  » classiques  » n’y achetaient rien ! ( certainement parce qu’ils auraient eu honte ? ) , mais les personnes dans le besoin ( facile à connaitre dans un petit village ) s’y servaient et j’avais droit à des remerciements , voir un  » bisou  » des enfants ……Au fond , tout le monde y gagnait : Moi parce que j’aurais du jeter ces marchandises et ces clients qui avaient de quoi se nourrir.

      Ceci dit , j’ai certainement eu des vols , mais je ne pense pas que ces derniers étaient commis par des personnes qui avaient faim …..ces derniers revenaient dès qu’ils avaient un peu d’argent et achetaient  » au prix normal.

      Merci pour ton commentaire , à bientôt ?

      F.

      J'aime

Les commentaires sont fermés.