Trisomie , trisomique ….En bref……


La trisomie 21, également appelé le syndrome de Down, est une anomalie chromosomique définie par l’existence d’un troisième exemplaire, partiel ou entier, du chromosome 21. Trisomie la plus fréquente, elle peut être détectée avant la naissance grâce au dépistage prénatal. Elle entraîne des conséquences physiologiques et physiques, mais expose aussi à un risque accru de certaines pathologies. Une prise en charge et un suivi spécifique sont capitaux pour améliorer la qualité de vie des enfants atteints.

 

 

   Pourquoi ce billet /sujet ?

Je passe tous les jours à la boulangerie , les parents ont un garçon trisomique…..

  1. ) J’admire cette femme car elle n’a pas honte : Le petit garçon est toujours dans la boulangerie ,assis sur une marche de l’escalier menant à l’appartement …..Evidemment, les client( e)s l’ignorent et je les entends  souvent faire des réflexions en sortant  :  » C’est honteux d’exposer ainsi ce  » monstre » dans la boutique  » !!!!!!!!!! ( répugnants ces gens , j’ai honte d’être humain en les entendant )  ….
  2. ) Moi ( je ne prétends par être un  » saint  » ) , mais je lui dis toujours bonjour en entrant , et il me rend un sourire ….De même que sa maman…..
  3. ) Pourquoi , je réagis de cette façon ? Parce que je sais ce que c’est d’être regardé comme une bête curieuse….( toujours à cause de cette saleté d’épilepsie  ) dans mon enfance …..

3 réflexions sur “Trisomie , trisomique ….En bref……

  1. Pingback: Trisomie , trisomique ….En bref…… — Le marginal .Utopiste – La santé sous toutes ses formes (yup)

  2. Les gens qui agissent de la sorte avec ce garçon sont des cons finis sans aucune connaissance et qui ne veulent pas faire l’effort de savoir ce dont il s’agit car ils se refusent à aller au devant de lui pour faire connaissance.
    Ils ont peur de mal s’y prendre alors qu’il suffirait d’être naturel et ce ‘est en rien difficile.
    Nous avions un garçon trisomique dans notre village, et mis à part une dizaine de personnes qui le regardaient comme un « animal de foire », tout le reste du village, environ 1500 personnes, l’acceptait tel qu’il était. Ce garçon était bien intégré dans notre village. Il faisait les courses pour sa mère, recomptait sa monnaie avec l’aide des commerçants qui le considérait comme un client comme les autres et ils connaissaient même ses petites préférences car il était gourmand.
    Nous jouions au foot avec lui et parfois il fallait lui expliquer certaines règles car ça lui paraissait trop compliqué. Parfois, il fallait le calmer car il pouvait rentrer dans des colères vives et devenir très violent pour un mot qui ne lui avait pas plu. Ces gens là sont très susceptibles et il faut mesurer ses paroles tout en les considérant comme normaux.
    Actuellement, j’en fais travailler deux chez moi quatre fois par an pour s’occuper de la taille de mes haies et du nettoyage des massifs de fleurs après l’hiver. Cela leur permet d’être insérés socialement et de gagner leur vie. Je n’ai aucun problème avec eux et ils obéissent à mes ordres sans se mettre en colère car ils savent que je les paye et que je suis en droit de demander certaines choses. De ce côté ci, ils ont été bien réparés par les éducateurs.
    Quand ils ont fini de travailler, je leur offre un café et un goûter en attendant que leur éducateur vienne les chercher. De les aborder et de chercher à les comprendre et à parler avec eux en se mettant à leur niveau.
    Comme quoi, ces trisomiques sont des gens comme nous si on fait l’effort de comprendre leur façon de parler, leurs réactions étranges parfois et leurs passions qui sont souvent obsessionnelles.

    J'aime

    • Bonjour Yann
      En effet, je crois qu’ils ont peur , peur de ne pas savoir comment agir, réagir ….Mais de là à faire de telles remarques ? !
      Ici , je ne connais que ce garçon , mais je constate qu’à force de lui dire bonjour avec un sourire , il me reconnait et me sourit dès que j’entre ………
      P.S : ce que tu fais est admirable !
      F.

      J'aime

Les commentaires sont fermés.