» Bourrage de crâne « 


 

  Edward Bernays : la fabrique du consentement ou comment passer du citoyen au consommateur…

   Edward Bernays  est né en 1891 à Vienne et il est mort en 1995 à Boston.

103 années d’une vie fructueuse. Une vie consacrée à l’une des tâches majeures de notre siècle : celle qui consista à pervertir les démocraties pour faire plier les volontés des masses aux desseins des élites, en toute non-violence. Edward Bernays était le neveu de Sigmund Freud et il a su exploiter les avancées apportées par son oncle, ainsi que le rayonnement scientifique de ce dernier dans le domaine de la connaissance de l’irrationnalité, à des fins économiques idéologiques et politiques.
   Sa discrétion dans notre paysage culturel actuel est inversement proportionnelle à l’ampleur de sa tâche. Même dans les agences de pub ou dans les services de relations publiques, son nom est presque inconnu, tout du moins en France.

    Il faut dire qu’il était un fervent partisan d’une « gouvernance de l’ombre » et ses écrits ne tarissent pas sur ce sujet. « créer du besoin, du désir et créer du dégoût pour tout ce qui est vieux et démodé » fut un de ses leitmotiv. « Fabriquer du consentement », « cristalliser les opinions publiques » furent les titres de 2 de ses oeuvres écrites (une quinzaine en tout). « Dompter cette grande bête hagarde qui s’appelle le peuple ; qui ne veut ni ne peut se mêler des affaires publiques et à laquelle il faut fournir une illusion » en furent d’autres.

Tout le monde connait cette affiche :

La vidéo ci – dessous ( très ( trop? ) ) longue , résume bien qui était Bernays :

  Edward Bernays est souvent mentionné comme le père de la propagande moderne ou, plus précisément, de la propagande politique institutionnelle et de l’industrie des relations publiques , et par suite comme celui du spin , autrement dit de la manipulation de l’opinion .
En combinant les idées de Gustave Le Bon sur la psychologie des foules, celles de Wilfred Trotter sur la psychologie sociale et celles de Freud sur la psychanalyse, il a été l’un des premiers à industrialiser la psychologie du subconscient pour persuader l’opinion publique.

  J’arrête ici , ce serait trop long  : Si un ( e) lecteur (trice ) est intéressé (e) , il suffit de chercher sur le Net : Tout y est ! 

 

3 réflexions sur “ » Bourrage de crâne « 

  1. Excellent ouvrage que je recommande vivement pour comprendre l’un des ‘arts’ de la manipulation à grande échelle. A lire et à relire…

    Juste pour info et pour creuser le sujet (ceux qui seraient intéressés) : Edward Bernays était le neveu du sulfureux Sigmund Freud…

    J'aime

    • Bonjour  » Apha  »
      Merci pour ton commentaire , le seul comme souvent sur ce genre de billet )
      ( j’ai  » mis  » dans mon bref billet , que E.Bernays était le neveu de Freud ) .
      Pour ce qui est de  » à lire et relire  » , je suis absolument d’accord avec toi ……C’est passionnant , et….Effrayant à la fois .
      F.

      Aimé par 1 personne

      • Je te cite :  » C’est passionnant , et….Effrayant à la fois . »,

        …Je ne te le fais pas dire surtout que depuis 1 siècle, ils ont considérablement affiné leurs techniques et là… Il y a vraiment de quoi être inquiet.

        J'aime

Les commentaires sont fermés.