Je l’aime…..


 

 

 

  Tout nous pousse à vivre en groupe depuis la toute petite enfance. On nous fait croire que sans les autres, nous ne sommes rien.
Je suis loin d’être  sûr du bien-fondé de cette vision de l’humain. Je crois même que se soumettre à ce diktat nous empêche de grandir en sagesse, d’accéder à la Conscience.
Jamais seul, nous sommes sous dépendance. En prison.
Nous avons des ressources intérieures impressionnantes
   La clé du bonheur est au contraire d’apprendre, avant tout, à vivre seul. Libre. Libre de porter son propre destin. D’en faire ce que bon nous semble, de le partager avec qui nous le désirons et, pourquoi pas, de ne pas le partager.
Je suis le seul à me connaître réellement, sans fard. Le seul à croire suffisamment en moi et à pouvoir faire quelque chose pour moi. Personne ne sait pour moi.
   Une fois que l’on a touché à sa solitude, l’on peut vivre en couple ou seul, peu importe. Si je suis sur  de pouvoir vivre sans l’autre, la force est en moi. Je ne crains pas la séparation d’avec l’autre. Je ne lutte pas. Je n’ai peur de rien. J’aime.
   Savoir que je peux vivre seul me permettra aussi de savoir prendre sur moi, de m’assumer, de tenir bon au lieu d’accabler l’autre, de le peiner ou d’exercer mon emprise sur lui.
   Apprendre la solitude est l’épreuve majeure de l’existence humaine.
Une épreuve est une chance de découvertes, d’explorations, de questionnements. Le niveau de difficulté de l’épreuve est fonction du changement profond en cours.
  L’épreuve développe le courage, la patience, la force, l’endurance, la bienveillance, l’humilité. L’épreuve dépouille. L’homme intérieur s’accroit d’autant plus que la difficulté de l’épreuve est grande.
   Affronter sa solitude revient à aborder sa peur de la mort mais aussi de sa propre puissance. Dans le silence, on peut se préparer à son destin de mortel. Cela nous permet de mieux apprécier la Vie, l’Amour, l’amitié .
  Connaissant la solitude, on vit avec courage, lucidité et attention. Je suis unique, irremplaçable et d’un grand prix. Je deviens acteur de mon histoire.
Elle est la voie de la liberté
   Personne ne peut dire ce qui est bon pour moi. Savoir vivre seul est un barrage contre la manipulation mentale, la récupération sectaire, le phénomène de mode.
  Cela nous renvoie à notre jugement personnel, notre intuition, notre esprit critique. Je suis responsable. Responsable de tout ce qui m’arrive.? 

En tous cas , je le crois, je VEUX y croire………

Publicités

3 réflexions sur “Je l’aime…..

  1. La solitude est un choix. Je l’ai vécue. Je l’ai appréciée au début mais vint un moment où elle me pesait car le manque de relations avec autrui me manquait, l’absence e relations sociales a commencé à me peser. Bon nombre de philosophes ont dit que l’homme était fait pour vivre en société au même titre que les animaux vivent en meute, en hordes, en clans.
    On peut remarquer que la vie sociale n’est pas évidente pour l’homme. Il est difficile pour chacun de nous d’avoir à supporter les contraintes et les compromis qu’elle impose souvent : vivre en société, ce n’est pas seulement être aimé, protégé, avoir des amis ou une famille, c’est aussi se confronter aux intérêts divergents des autres, se heurter à leurs humeurs, à leur désirs.
    Freud montrait ainsi, dans Malaise dans la civilisation, que nous trouvons tous au plus profond de nous-mêmes une pulsion d’agressivité qui ne cherche qu’à s’exprimer contre autrui.
    D’abord, c’est dans la condition biologique de l’homme qu’est inscrite la société. En effet, le petit humain ne peut provenir que de l’union de deux sexes.
    L’homme n’est pas apparu avec la parole, et le développement du langage a pris énormément de temps, mais il est clair que plus l’homme parle, plus les liens sociaux parviennent à se renforcer, et que grâce aux paroles l’homme sort de lui-même, de son égocentrisme, pour aller vers autrui, pour employer les mêmes mots que lui, donc pour trouver un terrain commun, social.
    Nous retrouvons cette sociabilité naturelle dans nombre de sentiments, d’affects dont nous sommes capables : l’amitié ou l’amour sont les sentiments les plus forts qui nous rattachent à l’autre, ils nous font éprouver du plaisir à sa compagnie, nous rendent l’autre indispensable.
    L’homme est fait pour vivre en société, plus précisément en communauté. Il n’est pas programmé pour vivre seul, sans interaction avec ses semblables. La communauté lui est utile. L’individu en retire des bienfaits, mais il doit aussi apporter sa contribution à la communauté en retour.
    La communauté apporte la protection à l’homme. En vivant parmi ses semblables, chacun sait qu’il pourra bénéficier du soutien et de l’aide des autres en cas de problème. L’individu ne se retrouve donc pas seul face aux difficultés ou face aux attaques de personnes malveillantes.
    Cette communauté aide l’homme à grandir et à évoluer. Par ses règles de vie et par les réactions des autres à ses propres comportements, l’homme est amené à ajuster ses façons de faire et de penser. Pour être bien accepté par les autres, il doit les respecter, les considérer et appliquer les règles établies pour la vie en commun. Cela amène l’individu à mieux se contrôler et à avoir de meilleurs comportements envers les autres.

    J'aime

    • Bonjour,
      Effectivement, la solitude est souvent un choix….
      Que l’homme soit  » fait  » pour vivre en société , je n’en suis pas convaincu ….( En particulier dans la société actuelle ) ; les animaux non plus ne vient pas tous en groupe , en  » meutes  » .
      Puis, vivre seul et aimer çà , n’implique pas n’avoir aucun rapport , contact avec les autres (pour moi , çà dépend de ces  » autres  » ) Bien sur, j’ai vécu  » normalement  » , en famille ,avec un travail , des  » ami(e) s etc.….. Mais , avec le temps , j’ai appris à faire un tri parmi ceux ci , ( les soit disant sincères , fidèles en amitié, en amour, ) , au travail : Idem , certains se disaient mes amis , mais en fait , ils profitaient de moi , ( assumer une partie de leur rôle dans la boite , intervenir auprès du patron quand ils avaient un problème etc.….)

      La famille ! Tout est sur mes blogs ! Hormis mon fils, je n’ai plus de contact  » franc  » avec personne : Ma mère : Je lui téléphone parfois ( elle jamais ) , le père ! Lui essaie de me faire oublier le passé pffffffff! Mes frères ( 2 ) et ma sœur : Plus de contact ( pour ce qui est de ma sœur et d’un des frères , j’ai fait ce que j’ai pu mais sans succès , l’autre frère ( le militaire dont j’ai aussi parlé ici , trop parlé ) : Je ne peux le supporter !
      Mais j’ai des amis ici et vivant plus loin avec qui j’ai de bons rapport , qui me connaissent très bien , que je reçois avec plaisir ……….

      Les Amours ? ! J’ai été amoureux , on m’a aimé , jusqu’à m’être marié 3 fois ( comme tu le sais ) , j’avoue aussi avoir vécu l’Amour avec une femme mariée ( certainement le mieux ) , mais , songeant au compagnon de cette femme , j’ai rompu …..Et ai retrouvé cette solitude qui me plait ….

      De toute façon , j’aime la solitude , ma solitude , mais dans cette société , on n’est jamais vraiment seul ………..

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s