Cigales ….Les touristes  » déchantent « 


 

Le chant des cigales  sur la place du village, c’est tout le charme de la Provence. Mais pas pour tout le monde.

          Et à l’heure de l’apéro, M. le maire en a une bonne à raconter à ses administrés. « On a eu des touristes qui se sont plaints du chant des cigales. On leur a dit que chez nous le chant des cigales était emblématique », raconte-t-il en rigolant à un habitant qui assure lui que « s’il n’entend pas les cigales, il est malheureux ».

« Des Parisiens »

Et Georges Ferrero, le maire, de poursuivre : « Ils m’ont dit qu’ils étaient gênés, car les cigales criaient toute la journée jusqu’au soir très tard, etc. Ils m’ont ensuite demandé si nous avions des produits insecticides à passer sur les arbres. » Mais qui a donc demandé à exterminer les cigales ? La patronne du café a sa petite idée : « Je crois que c’était des Parisiens », assure-t-elle. Pas question à Beausset d’exterminer les cigales, mais à Decazeville, en Aveyron, les boules de pétanque trop bruyantes ont été interdites par le maire après 23 heures.!!

3 réflexions sur “Cigales ….Les touristes  » déchantent « 

    • A mon avis ils ne savent pas ce qu’est la nature : Ils sont parisiens de  » pure souche  » ….Ici : Beaucoup viennent passer les vacances dans ce qu’ils nomment LEUR maisons de campagne , mais la plupart ne fait qu’y dormir ! Ils passent les journées en ville , achètent tout en ville etc.……En fait , je crois qu’ils viennent parce que c’est  » la mode  » ……………..

      J'aime

  1. Ce doit être des Parisiens ou des citadins qui ont décidés de venir vivre à la campagne pour chercher le calme en confondant calme et silence.
    On retrouve les mêmes cas avec ces nouveaux venus qui firent un procès pour qu’on arrête les cloches, d’autres qui se plaignaient du meuglement des vaches et j’en passe.
    Ces gens ne connaissent rien à la campagne, sont cons, intolérants et oublient que, comme ce sont eux qui arrivent, c’est à eux de s’adapter au style de vie du coin qu’ils ont choisi car personne ne les a forcés à venir.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.