» on nous surveille …suite « 


  Depuis quand , par quels moyens les citoyens ( français en particulier ) sont ils  » fichés  » , surveillés ????

  Même si  » fichés  » n’est pas obligatoirement surveillé , je fais l’amalgame :

( des registres d’état civil ou même  » religieux  » aux caméras de surveillance ) :

  • En 1539 environ , l’ordonnance de Villers- Cotterêts  semble être le premier grand texte de loi français : Un de ses article instaure la consignation des baptêmes sur des registres avec la date et l’heure de naissance du bébé .
  •   « art. 51. Aussi sera faict registre en forme de preuve des baptesmes, qui contiendront le temps de l’heure de la nativite, et par l’extraict dud. registre se pourra prouver le temps de majorité ou minorité et fera plaine foy a ceste fin.
  •  Traduction lol :(Aussi sera tenu registre pour preuve des baptêmes, lesquels contiendront le temps et l’heure de la naissance, et dont l’extrait servira à prouver le temps de la majorité ou de la minorité et fera pleine foi à cette fin.) » acte naissance

  -Vers 1720 /22 , Louis XV ( 15 )  crée le « secret du roi  » , un service d’interception des correspondances privées !  . On peut dire que c’est la naissance des office d’espionnage de l’état , les  » cabinets noirs  » ( je cois que c’est le nom porté à l’époque par ce service ) étaient chargés de la surveillance des opposants politiques !

   -1790/ 91 ? : Un philosophe anglais ( Jeremy Bentham ?) imagine le  » panoptique  » : panoptiqueUne prison , où le gardien , en position centrale pourrait voir  tous les détenus ! => Les prisonniers resteraient  » dociles  » par peur de sanctions …( Précurseur de la  » vidéo protection  » ? )

 -En 1879 , Alphonse Bertillon criminologue  préconise de ficher  les personnes coupables de délits via une photo de face et de profil plus des mesures de tout le corps .fiche criminel…IL parait que cette méthode permit d’arrêter l’anarchiste Ravachol …..

– Moins important ( peut-être ? )

  Les  » pointeuses  »  : En 1880 les  » horloges de présence  » se généralisent  dans les usines . Ces pointeuses pointeuse ancienne sont des cartes perforées qui sont sensées  » garantir  le calcul équitable du temps de travail  » . Elles sont perçues comme des outils de surveillance patronale par les 1er syndicats …

-1920/21 : La population est divisée sur ce sujet de la surveillance : Une partie est pour car selon elle , elle garantie la sécurité .

 Une partie est 

contre car pour eux, elle est une atteinte à la liberté ……….

  • 1993 :les mêmes questions  réapparaissent . Cette année là , dans le domaine de la sécurité , surveillance apparaît quelque chose d’aussi   » révolutionnaire que la carte d’identité C.I :
  •     Le maire de Levallois -Perret  fait poser plus de 80 caméras ,fonctionnant 24 h sur 24 dans divers endroits de la ville ( abribus, ronds-points, et même immeubles !) Là encore , même si le but de ce système et de les protéger , combattre la criminalité , une partie des habitants sont choqués d’être placés ainsi sous surveillance permanente de la police (  » je ne peux même pas aller chez mon médecin sans que cela soit connu d’autrui  » ) par exemple ….. 

Le député  P. Ballay    qui est à l’origine de ceci  sera réélu député de sa circonscription Quelques mois après l’installation du système de vidéo surveillance . 

        P.S : En pleine guerre d’Algérie ( 1960 ) , M. Debré 1er ministre  créa le Groupement Interministériel de Contrôle ( G.I.C ) celui-ci est chargé des écoutes et enregistrements téléphoniques  ordonnées par le gouvernement ! Le G.I.C serait toujours en service  ; la personne ( un militaire ) qui l’a dirigé de 1983 à 2002 aurait avoué avoir mis plus de 50000 personnes sur écoute pendant cette période !!!

  – Il reste les empreintes digitales :Un fonctionnaire aurait examiné les empreintes digitales sur une des première carte d’identité à l’aide d’un  » épidactyloscope  » (appareil de comparaison des empreintes digitales ? )  . Ce processus aurait amené , en 2009 aux passeports  » biométriques  » 

N.B : Si ce billet n’amène aucun commentaire , je comprendrais  , je l’ai écrit surtout pour moi après le petit  » événement  » vu cet après-midi au super-marché 

2 réflexions sur “ » on nous surveille …suite « 

  1. En effet, dès le moment où les prêtres des paroisses se sont occupés de l’Etat Civil qui fut repris par l’Etat après la Révolution.
    Les politiques et les policiers ont toujours tous pensé qu’il fallait améliorer les renseignements sur les citoyens.
    Certains renseignements furent vraiment utiles pour combattre la criminalité et en temps de guerre comme ce fut le cas lors de la guerre d’Algérie.
    Cela a continué avec les fichiers policiers, les impôts ou l’immatriculation à la sécurité sociale.
    Quant aux caméras dans les rues, il faut reconnaitre qu’elles sont trop nombreuses mais sans elles aurait-on la possibilité de suivre certains dangereux criminels en cavale ou des terroristes ?

    J'aime

    • Je n’ai rien contre le fait d’être  » fiché  » mais j’avoue craindre les  » intrusions  » dans ma vie privée , mes opinions « politiques  » ou autres …..Tout dépend , à mon avis , de la nature des gouvernants . Cependant, il est vrai aussi que ce système est utile pour ce qui est des attentats par exemple de même pour les caméras dans les rues des villes …( dans les villages comme ici : Pas de caméra )
      Encore un  » truc  » , lors des manifestations , ces  » espionnages  » amènent parfois des excès ….

      Bref , il y a du  » pour  » et du  » contre  » ……

      J'aime

Les commentaires sont fermés.