Une réflexion sur “Pour l’instant…..

  1. Personne n’a jusqu’à ce jour égalé Audiard et la finesse, la drôlerie et le côté percutant de ses dialogues ; A mon avis, les meilleurs textes sont les tirades des Tontons flingueurs et celles du Président.
    Dans ce film, « la métamorphose des cloportes », certaines sont percutantes mais j’ai retenu celles dite par Françoise Rosay : «- Un mec qui t’emporte une brique de matériel, qui t’laisse deux cents sacs et qui te donne plus jamais de nouvelle, moi, j’appelle ça une mauvaise personne. »
    Celle sortie par Lino Ventura : « – D’un autre côté, faut voir les choses… Dès qu’on aime le confort, c’est fou c’que l’oseille peut filer vite… Le tailleur, le loyer, les brèmes… On est entouré d’voleurs ! … Et j’compte pas les dames… Si j’continue à les enjamber au Claridge et à les goinfrer chez Lasserre…»
    et la petite vacherie intellectuelle envoée par Pierre Brasseur : « – Sur le plan de l’arnaque, les coups le plus tordus ne sont rien -vous entendez, rien- à côté de la peinture abstraite. »

    J'aime

Les commentaires sont fermés.