Halloween ?


Halloween ou l’Halloween (usage canadien) est une fête folklorique et païenne traditionnelle originaire des îles Anglos-Celtes célébrée dans la soirée du 31 octobre, veille de la fête chrétienne de la Toussaint. Son nom est une contraction de l’anglais All Hallows-Even qui signifie the eve of All Saints’ Day en anglais contemporain et peut se traduire comme « la veillée de la Toussaint ».

  En dépit de son nom d’origine chrétienne et anglaise, la grande majorité des sources présentent Halloween comme un héritage de la fête païenne de Samain qui était célébrée au début de l’automne par les Celtes et constituait pour eux une sorte de fête du nouvel an. Halloween est ainsi connue jusqu’à nos jours sous le nom de Oíche Shamhna en gaélique. Elle est une fête très populaire en Irlande, en Écosse et au Pays de Galles où l’on trouve de nombreux témoignages historiques de son existence. Jack-o’-lantern, la lanterne emblématique d’Halloween, est elle-même issue d’une légende irlandaise.

  C’est à partir du 13ème siècle, sous le pape Grégoire III (731-741) et, au siècle suivant, sous le pape Grégoire IV (827-844), que l’église catholique déplaça la fête de la Toussaint, qui pouvait se fêter jusqu’alors après Pâques ou après la Pentecôte, à la date du 1er novembre, christianisant ainsi les fêtes de Samain.

  La fête d’Halloween est introduite aux États-Unis et au Canada après l’arrivée massive d’émigrants irlandais et écossais notamment à la suite de la Grande famine en Irlande (1845-1851). Elle y gagne en popularité à partir des années 19203 et c’est sur le nouveau continent qu’apparaissent les lanternes Jack-o’-lanterns confectionnées à partir de citrouilles, d’origine locale, en remplacement des navets utilisés en Europe.

  L’Allemagne, la partie alémanique de la Suisse et l’Autriche connaissent une fête traditionnelle assez semblable nommée Rübengeistern.

  Halloween est aujourd’hui célébrée principalement en Irlande, en Grande-Bretagne, aux États-Unis, au Canada, en Australie, en Nouvelle Zélande et dans une moindre mesure dans de nombreux autres pays. La tradition moderne la plus connue veut que les enfants se déguisent avec des costumes effrayants comme des costumes de fantômes, de sorcières, de monstres ou de vampires et aillent sonner aux portes en demandant des friandises avec la formule : Trick or treat! qui signifie « des bonbons ou un sort ! »Halloween

   La soirée peut également être marquée par des feux de joie, des feux d’artifices, des jeux d’enfants, la lecture de contes horrifiques ou de poèmes d’Halloween, la diffusion de films d’horreur mais aussi la tenue de messes anticipées de la Toussaint dans sa composante strictement religieuse .

4 réflexions sur “Halloween ?

  1. Fort intéressant même si je connaissais l’origine de cette fête d’Halloween. En tant que Breton donc Celte, je ne pouvais ignorer les coutumes de mes cousins irlandais ou écossais. Personnellement je n’accède pas à cette tradition qu’on a essayé de nous importer pour des raisons purement commerciales.
    Doux Jésus ! C’est Halloween et je vais être harcelé par des mômes affreusement déguisés qui vont venir quémander leur lot, avides de sucreries et autres douceurs, au risque d’être menacé des pires malheurs et sorts funestes par ces mômes.
    Il va falloir que je crée un article «#détruis la citrouille.com» ou «balance ton mendiant d’Halloween.com » pour condamner cette « tradition » qui nous vient des Etats-Unis et dénoncer tous ces mômes qui vont venir m’agresser pour s’empiffrer aux dépens de mon porte-monnaie.
    Tiens, une idée de sorcier me vient : Comme je suis un être fourbe, je vais faire semblant de céder à leurs caprices et leur donner des bonbons et sucreries périmées : ils auront ce qu’ils veulent, je me serai débarrassé de bonbons encombrants, les apparences seront sauves et j’éviterai d’être maudit par ces mômes en haillons et affreusement maquillés venus en hordes de jeteurs de sorts à l’heure où je ne demande qu’une chose : avoir la paix !

    Aimé par 1 personne

  2. Bien sur que tu savait Yann ….
    Je n’aime pas cette tradition non plus .
    Toi qui sais pratiquement tout : Je me demandais si çà a un rapport quelconque avec  » notre » mardi-gras ? Beaucoup moins  » lugubre  »
    P.S: Ici , on voit très peu de manifestations de cet  » Halloween »

    Merci pour ton commentaire
    F.

    Aimé par 1 personne

    • Aucun rapport avec Mardi-Gras qui, lui, a un rapport presque dire avec la chrétienté. Mardi gras était considéré comme une période fête qui marquait la fin de la « semaine des sept jours gras », semaine qui précédait le Mercredi des cendres et le carême, période de 40 jours avant Pâques où les chrétiens étaient invités à « manger maigre » en s’abstenant de viande ou de mets recherchés, de produits gras comme les sauces, le beurre, sucre, pâtisseries, fruits sauf les fruits communs comme les pommes.
      Il «était aussi interdit de boire de l’alcool. N’était autorisé comme boisson que l’eau et le lait.
      Avant l’austérité du Carême, ce Mardi-Gras permettait la joie et l’abondance. Les «sept jours gras» se terminaient en apothéose par le Mardi gras, et ce jour était l’occasion d’un défoulement collectif durant lequel les gens mangeaient beaucoup et faisaient ripaille pour se préparer à la longue période de jeûne qui les attendait..
      Cet esprit de jeûne et d’abstinence était mis provisoirement entre parenthèses avec le carnaval durant une journée.

      J'aime

  3. O.K Le seul point commun est peut-être le déguisement des enfants ? ( Je me souviens que moi et mes frères nous déguisions avant de passer de porte en porte quémandant quelques friandises ou pièces de monnaie )

    J'aime

Les commentaires sont fermés.