Souvenirs….


  Ces derniers jours ( comme si c’étaient les derniers de ma vie ….) ; je range , trie , jette , garde …Des objets devenus inutiles ( inutilisables ) , j’en garde certains car ils sont importants pour moi ,même si inutiles ( comme la cafetière ancienne de ma chère grand- mère ) , mais j’en jette beaucoup …..c’est ainsi que je retrouve dans le fouillis de papiers gardés de vieux écrits , souvent semblants de poésies de mon  » cru  » . La naïveté était déjà bien ancrée en moi  à cette époque . La preuve 😦 je devais avoir 14 / 15 ans !)

    » Ma fiancée  » 

 Au tout début de la semaine ,

Elle arrive comme une aubaine .

Il fait très beau, c’est merveilleux 

Le ciel est bleu comme ses yeux.

La vie est rose en ce dimanche 

Et sur ses lèvres , je me penche .

Lui donnant un tendre baiser 

Qui la fait presque chavirer …

C’est évident, elle est très belle 

Et tous les autres sont fous d’elle ,

Mais je suis son premier Amour 

Et le resterai pour toujours.

C’est de moi qu’elle s’est éprise ,

De sa présence je me grise ,

Quand j’entends son rire joyeux

Près d’elle enfin je suis heureux .

Et lorsque nous sommes ensemble,

Bouleversé, parfois , j’en tremble ,

C’est merveilleux ,tout ce bonheur ,

Tout le plaisir est dans mon cœur .

écoliersenfant écrivant

 

 

 

Rare !


  C’est une PME lyonnaise qui a le vent en poupe, à tel point que son patron a décidé de verser des primes de 500 à … 35 000€ à ses 103 salariés, au prorata de leur ancienneté mais de façon égalitaire quelque soit le poste occupé. Une reconnaissance pour « l’investissement des équipes ».

 

  C’est pour fêter les 25 ans de son entreprise que Jean-Louis Brissaud a choisi de verser des primes de 500 à 35 000 € à ses 103 salariés, pour un montant total de 1,6 million d’euros. La somme est coquette et a fait le tour du net et des réseaux sociaux où les salariés ont salué la démarche.

 Il faut dire que ce grossiste en automobile multimarque qui vend aux garagistes (beaucoup) et aux particuliers (un peu) marche très fort avec un taux de progression de 28%. Et qu’il pratique également tous les mois une prime d’intéressement « C’est l’ADN de l’entreprise » précise Jean-Louis Brissaud. 

Employés