Lundi déjà !


  C’est reparti pour un tour de sept jours….Sept jours de routine de chaleur ? 

De bêtise de ma part  , comme ce dimanche ! En effet , cet après -midi , l’idiot que je suis en a fait une belle : La partie congélateur de mon réfrigérateur est pleine  » à ras bord  » ( surtout de glace sous toutes les formes ) , ce qui fait qu’en prenant un cône  cet après midi , j’ai poussé un peu les aliments s’y trouvant, mais….pas suffisammentfrigo ! Résultat , sans que je ne m’en aperçoive , la porte est restée entr’ouverte ! Résultat , une grande partie des glaces était décongelées , elles étaient devenues quasiment liquide  ! Et le givre avait envahi le compartiment . Heureusement , les autres aliments étant au fond ne furent pas endommagés ….

Il n’en reste pas moins que j’ai passé un long moment à ôter la glace / givre qui prenait les 3/4 de la place . Ceci fait, j’ai remis le tout en place ; les cônes n’ont plus la forme de cône , mais……

 » On  » dit qu’il ne faut pas re congeler un aliment  mais tant pis, je n’allais tout de même pas jeter ces glaces……..

Bref par cette chaleur , je ne suis pas gelé , mais con çà je le suis ! 

Escorte !


 

   Sans permis de conduire mais toujours en course pour obtenir son bac. Le 8 juin, un lycéen s’est fait flasher par les gendarmes à Nouzilly (Indre-et-Loire) alors qu’il se rendait à une épreuve du baccalauréat.
A 125 km/h au lieu de 80

  Contrôlé à 125 km/h au lieu de 80 km/h, il s’est vu retirer son permis de conduire. Mais les gendarmes se sont montrés compréhensifs lorsque le jeune homme leur a expliqué qu’il n’arriverait pas à temps s’il ne pouvait pas utiliser sa voiture. Ils l’ont en effet escorté jusqu’au centre d’examen..gendarme

 C’est un un gendarme du peloton motorisé de Monnaie (Indre-et-Loire) qui a conduit l’adolescent à son épreuve dans sa voiture de service. Touchés par ce geste, les parents du lycéen ont envoyé une lettre de remerciements aux militaires:

Le couple explique trouver la confiscation du permis de conduire de son fils « banal(e) » et effectuée « à juste titre ». Les parents saluent surtout l’initiative de la gendarme : « Cette personne a pris une décision qui prouve son humanité. Rien ne l’obligeait à le faire. Qu’elle en soit remerciée ».

Selon eux, grâce à cette escorte, leur fils « a pu passer sereinement les épreuves ». « Sans présumer des résultats définitifs du bac », précisent-ils.

  L’histoire ne dit pas comment le bachelier est rentré chez lui.?