Ananas oeuvre d’art !


   Laissé sur le présentoir vide d’une exposition d’art par des étudiants, le fruit exotique a été mis sous verre par les conservateurs et encensé par un spécialiste d’art…
Déposé en guise de plaisanterie par des étudiants sur un présentoir vide au beau milieu du musée de l’université Robert-Gordon d’Aberdeen (Royaume-Uni), un ananas a été confondu avec une œuvre d’art et mis sous verre par les responsables.
La photo est devenue virale su le Net
A la décharge de ces derniers, le titre de l’exposition temporaire était « Look Again » (regardez mieux) et proposait à ses visiteurs de « découvrir avec un œil nouveau les endroits et les espaces qui nous entourent ». Reste que Jack Lloyd et Ruairi Gray, les deux plaisantins, n’en sont toujours pas revenus de voir le sort qui avait été réservé au fruit, dont la photo est devenue virale ..

Ursidé contre VTT !


C’est une video effrayante dans laquelle un ours prend en chasse un VTTiste dans une forêt de slovénie.

Dusan Vinžík et son collègue étaient dans une descente à Malinô Brdo en VTT quand le plantigrade énervé à surgit, poursuivant le collègue en tête.

Difficile de savoir pourquoi l’animal a abandonné sa traque à pleine course, peut être a t il été effrayé par les cris de Dusan qui filmait la scène.

Heureusement aussi, le VTTiste pris pour cible par l’ours a stoppé sa descente avant un virage qui aurait pu le remettre directement sur la trajectoire de la bête.

Je ne suis pas  fan de VTT, mais , si je l’étais , j’avoue que je réfléchirais  à deux fois avant d’aller rider les forêts slovènes…

Prise de conscience …………


« Au fil des années, la vie nous réserve toujours des surprises. Je me suis séparé de ma femme il y a un an. Et je l’ai laissée pour partir avec une femme, que je trouvais plus jolie. Mon ex femme avait pris du poids. Elle avait également de la cellulite et des vergetures. Elle ne faisait plus beaucoup attention à elle, ne s’épilait plus et ne se maquillait plus. Bref, elle ne m’attirait plus. Je ne voyais plus la femme que j’avais aimé.

Je l’ai revue il y a quelques jours en allant chercher les enfants chez elle. Elle était splendide. Elle avait perdu du poids, elle était allée chez le coiffeur, elle souriait et était rayonnante. J’ai appris par les enfants qu’elle avait rencontré un homme bien. Un homme qui était tombé amoureux d’elle comme elle était, quand elle avait encore ses kilos en trop. Les enfants m’ont expliqué qu’il faisait beaucoup de choses à la maison pour qu’elle puisse se reposer et prendre du temps pour elle.

Et j’ai compris où ils voulaient en venir… J’avais quitté ma femme pour une femme plus jeune et plus jolie. Ma femme et moi venions d’avoir un enfant. Elle avait repris le travail et s’occupait de la maison et de nos 3 enfants. Avait-elle le temps de se pomponner ? Pas vraiment. Et moi j’ai fait quoi pour l’aider à trouver du temps pour elle ? Rien ! Je l’ai méprisée et je l’ai accusée de se négliger. Alors qu’en fait, elle faisait juste passer les enfants, moi et l’intendance avant elle.

Aujourd’hui je le regrette profondément..homme. Et j’adresse ce message à tous les hommes qui pourraient faire la même erreur que moi. Aidez votre femme, aidez la à se sentir belle et à prendre du temps pour elle. Je n’ai regardé que l’apparence sans me rendre compte qu’elle donnait tout pour nous. »

Une belle leçon à retenir

C’est un péché ?


 Argentine: Une bonne soeur japonaise arrêtée pour abus sexuel
C’est la fin d’un mois entier de cavale. Une bonne soeur japonaise, Kosaka Kumiko s’est rendue aux autorités argentines vendredi. La religieuse de 42 ans a été arrêtée pour son implication dans une affaire d’abus sexuels commis sur 27 jeunes malentendants dans une école, ont annoncé vendredi des sources judiciaires. Deux curés et trois employés de l’institution, tous sous les verrous, sont également soupçonnés par la justice dans ce dossier.
   Selon les médias locaux, la bonne soeur était chargée de repérer les potentielles victimes parmi les élèves. Les faits se seraient produits à Mendoza, à l’ouest du pays, dans l’institut Provolo, destiné aux enfants avec des problèmes auditifs. Une enquête a été ouverte après de nombreuses plaintes et une trentaine de témoignages.
« Je suis innocente. Je n’ai fait que le bien », a déclaré la bonne soeur devant le procureur chargé de l’enquête, qui a ordonné son maintient en détention dans une prison pour femmes.Selon les médias locaux, la bonne soeur était chargée de repérer les potentielles victimes parmi les élèves. Les faits se seraient produits à Mendoza, à l’ouest du pays, dans l’institut Provolo, destiné aux enfants avec des problèmes auditifs. Une enquête a été ouverte après de nombreuses plaintes et une trentaine de témoignages.
« Je suis innocente. Je n’ai fait que le bien », a déclaré la bonne soeur devant le procureur chargé de l’enquête, qui a ordonné son maintient en détention dans une prison pour femmes.religieuse

101 ans et 17eme président !


  Geneviève Callerot fête ses 101 ans samedi 6 mai. Elle vit une retraite paisible en pleine nature à Saint-Aulaye en Dordogne, cultive toujours son potager, un seau dans une main, sa canne dans l’autre, et espère bien pouvoir terminer son sixième roman. La centenaire a travaillé la terre toute sa vie, trait les vaches, gavé les canards, avant de se mettre à écrire pour de bon. Dimanche 7 mai, celle qui est née sous Raymond Poincaré connaîtra son 17e président de la République.

 Confortablement installée sur une chaise en osier à l’ombre d’un grand chêne-liège bicentenaire. « J’ai toujours été voter », glisse celle qui a connu Hitler. « On nous a donné à nous les femmes le droit de vote, on ne va pas le laisser perdre. » L’un de ses plaisirs est de commenter la vie politique. « Vous les prenez tous, ils ont tous une bonne idée et beaucoup de mauvaises. Regardez celui d’Amérique (Donald Trump, ndlr), il devait faire monts et merveilles. Mais il ne peut pas. »

Centenaire

Ces personnes oubliées….


Qui ont pourtant fait beaucoup …..

.Felix Kersten, l’extraordinaire médecin de Himmler:Kersten

Felix Kersten était un médecin masseur finlandais. Souhaitant se perfectionner dans les massages thérapeutiques, il se rend à Berlin avant la guerre et y fait la connaissance du Dr Kô, un tibétain qui lui enseigne son savoir. Son enseignement terminé, le Dr Kô décide de rentrer chez lui et lègue à Kersten sa clientèle. La réputation de Kersten dépasse alors les frontières allemandes, il soigne ainsi la famille royale de Hollande et exerce tant à La Haye, à Berlin qu’à Rome.

Malgré ses réticences et suivant les conseils de son ambassade, qui voit là un moyen de recueillir des informations, Kersten devient le médecin personnel du chef des SS, le Reichsführer Heinrich Himmler, en 1939. Ce dernier souffre de terribles convulsions à l’estomac. Kersten, mieux que la Morphine, parvient à le soulager. C’est alors une étrange relation qui lie les deux hommes.
Pendant six ans, seul et à demi-prisonnier, profitant de la maladie de Himmler, il monnaye ses soins contre la libération de dizaines de milliers de prisonniers et en sauve des millions de la mort.
Il réussit à convaincre Himmler, malgré les ordres de Hitler,  de ne pas déporter 3 millions de Hollandais en Pologne. En 1945 il sauve 2 700 Juifs des chambres à gaz.

La même année, Hitler ordonne de faire sauter les camps de concentration si une armée ennemie s’en approche, cela aurait tué la grande majorité des 800 000 internés qui s’y trouveraient encore. Kersten intervient auprès de Himmler et négocia un extraordinaire accord.

Les camps de concentration ne seront pas dynamités.
Le drapeau blanc flottera à l’entrée de ceux-ci.
On n’exécutera plus un seul Juif.
La Suède pourra envoyer des colis individuels aux prisonniers juifs.

Et pourtant , il ne sera jamais  » compté  » parmi les  » justes  » par Israël …..

Justes ?

La Shoah, la nuit du monde et des consciences…
Six millions de juifs, dont 1,5 million d’enfants, furent assassinés pendant la Shoah dans les pays occupés par l’Allemagne nazie.

Une grande partie de l’Europe est alors sous la domination nazie et la majorité des Etats et des peuples garde le silence sans intervenir et pire encore, certains collaborent avec les assassins.

Et cependant, des lumières d’humanité…
Et cependant, quelques-uns, au risque de leur propre liberté ou même de leur vie, tendent une main secourable pour sauver des enfants ou des familles juives..

Yad Vashem, le mémorial de la Shoah, en Israël avait identifié, au 1er janvier 2006, à travers toute l’Europe, plus de 21 000 personnes auxquelles un hommage est rendu dans le cadre d’un projet créé par une loi de 1963. Ce sont les « Justes parmi les nations ».

J’irais voter mais après??????


Votation des crimes contre l’humanité
1 Mai 2017 , Rédigé par Patrice Faubert

C’est rigolo
Des résultats électoraux
Souvent connus
Depuis des semaines
Même si parfois le sondage fait des siennes
Il s’agit d’élire des bourreaux
Qui prennent les gens pour des idiots
Il faut pourtant être sous-informé
Pour encore vouloir voter
De plus, ma foi
Il n’y a là, comme ailleurs, aucun choix
Sinon le choix du capital
Les lois du marché, c’est fatal
L’on vote
Pour qui pense comme soi
L’on vote
Pour que force reste à la loi
Pour ses petits intérêts personnels
Pour que se taisent tous et toutes, les rebelles
Voter est contre-révolutionnaire
Voter c’est complètement réactionnaire
Et puis
Toutes les droites sont représentées
Donner l’impression de la diversité
C’est pourtant une seule et même idée
Contre la liberté
Contre l’égalité
Contre la fraternité
La réaction rassure, la révolution fait peur
Pour les riches, une droite classique
Voire même catholique
Tout un faux bonheur
Pour les pauvres, une droite nationaliste
Voire catholique intégriste
Tout un vrai malheur !
L’électeur est un sacré rigolo
Même s’il fait le beau
L’électrice est une sacrée rigolote
Et elle sera toujours mauvaise la note
Le capital
Toujours, des élections, le seul vainqueur
Avec son personnel politique, actrices et acteurs
Toujours les mêmes têtes
Ne pas le croire, c’est être bête
Extrême gauche du capital
Gauche du capital
Extrême droite du capital
Droite du capital
Que voulez-vous
Au politique, le vote est son toutou
Et puis, il y a toujours plus fasciste que soi
Du capital, c’est la principale loi
C’est donc vous, c’est tout
Voter
C’est donc comme une complicité
Des crimes contre l’humanité
C’est si peu dit
Que de l’avoir dit ou écrit
L’on est comme la première ou comme le premier !
Les élections
Il fallait y penser
Aux esclaves, faire croire qu’ils vont participer
Esclaves salariés, esclaves chômés, esclaves retraités
Voilà qui va beaucoup en indigner
Nos vies sont pourtant d’une grande pauvreté
Comme les TGV OUIGO, bestiaux à transporter
Sous le capital
Il n’y a aucune gratuité
Sous le capital
D’une façon l’autre, il faut en chier
De temps à autre
Il y a encore, et je suis des vôtres
Malgré les interdictions, des manifestations antifascistes
Mais il y a différents antifascistes
Celui que je préfère est anarchiste
Car
C’est maintenant Vichy partout
Car
C’est maintenant Pétain partout
Le contexte est différent, c’est tout
Et donc
Il y a un antifascisme d’extrême gauche
Il y a un antifascisme de gauche
Il y a un antifascisme de droite
Il y a un antifascisme d’extrême droite
Mais néanmoins pour le capital, c’est fou !
Forcément
Une révolution vraiment aboutie
Et qui de fait, ne serait jamais finie
Serait une frangine de l’anarchie
Plus besoin d’argent
Il n’y aurait plus d’argent
Plus besoin de travail
Il n’y aurait plus de travail
Mais seulement des activités
Nécessaires au fonctionnement de la cité
Par bourgade, par commune, par ville, indépendantes mais reliées
Selon les goûts et les envies
Tout est si vite appris
Plus de truands, plus de voleurs
Pas besoin de policiers, pas besoin d’armée et de maréchaussée
Une autre conception de la vie
Personne ne voulant échapper à cette harmonie
Et puis pour en revenir aux élections
C’est voter pour toute une corruption
D’ailleurs, tout résultat non souhaité, serait en annulation
Réfléchissez bien à cela, apôtres de la votation
Le capital vous prend comme couillonnes et couillons
La moindre des choses, à la moindre élection
Est dans l’abstention
Déjà un acte d’insoumission
Comme gueuler dans une manifestation
L’antifascisme libertaire bien sûr en interdiction
Comme autocoller des slogans de subversion
Tout acte de résistance contre la résignation !

Patrice Faubert ( 2017 )

Vide…….


  Vide parce que …trop plein ! 

   Personne ici ne l’ a remarqué semble -t – il , mais je n’ai rien mis sur mes blogs depuis???….depuis le 3/05 ( et encore : Un billet repris à gavroche ! ) . Pourquoi ? 

Parce que , je suis débordé par des démarches , papiers administratifs et quelques autres problèmes qu’il est inutiles d’écrire ici …..Vu que personne ou presque ne me lit ….

Je ne sais si je vais y parvenir , mais je crois que je vais arrêter…….Cependant , je compte continuer à visiter les blogs qui me plaisent et qui eux reçoivent beaucoup de visites ….

F.

Utopie ???


Merci à Gavroche chez qui j’ai trouvé ( découvert ) cette vidéo .

Les paroles :

Sans haine, sans arme et sans violence.
De résistances en désobéissances.
C’est une évidence, nos vies n’ont plus aucun sens,
depuis que nos rêves sont indexés sur le prix de l’essence. (Bis)

La fronde commence sur cette place,
ces casques lourds qui nous font face.
Nous les défions, folie ou inconscience,
sans haine, sans arme, sans violence.
Nous sommes d’une espèce non protégée,
notre obsolescence est programmée.
Nous devons disparaître de leurs étales,
avant liquidation totale. (Bis)
Refrain
Sans aucune condition de ressources,
ils voudraient que l’on parte au pas de course.
Acheter des biens de grande consommation,
au premier tir de sommation.
Que nous leur portions cette marchandise,
objet de toutes leur convoitise
Leur précieux, leur cœur de cible,
Du temps de cerveau disponible.
Oh qu’ils chérissent tant ce cœur de cible,
ce temps de cerveau disponible.
Refrain
Sans haine, sans arme, sans violence (bis)
Prédicateur de la sainte finance,
toxicomane, accro à la croissance.
Nous sommes de ceux qui vous désobéissent,
la plèbe blasphématrice.
Jetez-nous l’opprobre, jetez-nous la pierre.
Vos grenades suffiraient-elles à nous faire taire ?
Croyez-vous que nos combats soient périssables,
nos engagements jetables ? (Bis).
Refrain
Sans haine, sans arme, sans violence (bis)
Sans haine, sans arme, sans violence (bis)