Vive les fast- food !


   Une découverte qui lui a coupé l’appétit. Un jeune homme de 24 ans qui venait de mordre dans un hamburgerfast-food commandé dans une enseigne de restauration rapide s’est rendu compte qu’il était en train de mâcher une compresse tachée de sang, rapporte Le Parisien.
  Mercredi soir, Benjamin Courant se rend dans le restaurant McDonald’s de Brétigny-sur-Orge, dans l’Essonne. « J’ai pris à emporter. Je suis rentré chez moi pour manger avec ma fiancée et des amis. En mâchant, j’ai senti quelque chose de dur », raconte-t-il au quotidien.
« Ils ont minimisé le problème »
Le jeune homme rapporte alors le sandwich au restaurant. Il reconnaît s’être emporté mais estime que les managers qui l’ont reçu -et lui ont remboursé son menu- n’ont pas été à la hauteur de la situation.
« Le premier a présenté ses excuses mais le second s’est montré très hautain, me certifiant que ce n’était pas grand-chose et qu’il ne fallait pas que je m’énerve ainsi », dénonce-t-il. « Ils ont minimisé le problème. Ce n’est pas la réaction qu’ils auraient dû avoir. »
« Un rappel des procédures a été réalisé »
Lui-même boulanger, il met en cause un non-respect des règles d’hygiène. « Une fois, moi aussi j’ai perdu un pansement. Les cinquante pains que je venais de faire ont été jetés. On a perdu de l’argent mais aucun client n’a eu l’horreur de le retrouver dans sa baguette. »
Contactée par le quotidien, la direction de l’établissement a regretté l’incident et a assuré que des mesures ont été prises afin d’éviter qu’un tel accident ne se reproduise.
« Un rappel des procédures concernant le port d’un doigtier en cas de présence d’un pansement a été réalisé dès hier à l’ensemble du personnel afin que cela ne se reproduise plus. La qualité et la sécurité alimentaire sont la priorité de l’enseigne et, à ce titre, de très nombreux audits et contrôles sont appliqués tout au long de la préparation de nos menus. »
Un ver à Nîmes
Insuffisant pour le jeune homme, qui envisage de placarder des affiches afin de mettre en garde les autres consommateurs. Et assure que pour lui, le fast-food, c’est fini. « Je ferai mes burgers moi-même », certifie-t-il.
Ce n’est pas la première fois qu’un hôte indésirable s’invite dans un hamburger. En février dernier, à Nîmes, une jeune femme avait eu la mauvaise surprise de découvrir un asticot gigoter sur l’emballage du sandwich dans lequel elle venait de croquer.

Anniversaire ….suite et fin .


  Ouf  c’est fait , j’ai téléphoné à mes parents  en fin d’après-midi ce vendredi  comptant souhaiter un bon anniversaire à mon père . c’est ( comme d’habitude ) ma mère qui a pris le téléphone , après le traditionnel  » qui c’est ?  » et ma réponse  » c’est le curé  » , elle  a enfin percuté . Après avoir quelques banalités avec elle échangées , je lui ai demandé si le père était là , elle me l’a passé  et je lui ai souhaité son anniversaire . Il m’a remercié en précisant que j’étais le premier . IL m’a demander des nouvelles de  » ma petite famille  » ( Manu, Lise et Camille ) : Subtile le père :  » petite famille  » évite de nommer Lise et Camille dont il ne se souviens jamais du prénom ! 

Bref , je ne sais toujours pas son âge , mais çà s’est bien passé ….