Tu ris, tu pleures….c’est l’heure…


Une chanson que me fredonne l’automne,
les taches rousses de septembre, ma chambre,
une dernière cigarette, peut-être,
et puis je vais aller dormir.

Je pense à tous les solitaires sur terre
qui vont éteindre la lumière pour faire,
l’aller-retour, la vie, le rêve, je lève
mon verre à leur prochain sourire.

Un jour tu ris, un jour tu pleures,
un jour tu vis, un jour tu meurs,…
Départ mouchoir,
retour velours,
histoire d’amour…

Un jour ça va, un autre non,
un jour lilas, un jour flocons,…
C’est ça la vie:
Un jour tu pleures,
un jour tu ris.

J’étais au chaud dans ta romance, dimanche.
Lundi j’ai froid dans le silence, l’absence.
J’aurais peut-être une semaine de peine;
puis sûrement je t’oublierais.

Et je dirais d’autres « je t’aime », quand même.
Je feuillerais d’autres visages, les pages
du livre de cette aventure future,
ma vie, mes joies et mes regrets.

Un jour tu ris, un jour tu pleures,
un jour tu vies, un jour tu meurs,…
Départ mouchoir,
retour velours,
histoire d’amour…

Un jour ça va, un autre non,
un jour lilas, un jour flocons,…
C’est ça la vie:
Un jour tu pleures,
un jour tu ris.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s