Pas cancérigène, mais……


Explosive  : ( je prèfère mourir de mort lente à cause de mes clops classiques )

   Mercredi après-midi, à New York, Otis Gooding se trouvait derrière le comptoir de la cave à vin pour laquelle il travaille. Tout d’un coup, alors qu’il discutait avec des collègues, sa cigarette électronique a explosé, raconte CNN . Les images de vidéo-surveillance montrent l’homme de 31 ans sauter à la vue des étincelles jaillissant de sa poche et tenter de se débarrasser de la cigarette électronique.

Otis Gooding souffre de brûlures au troisième degré. Il a été brûlé à la jambe, à la cuisse et à la main, selon son avocat Sanford Rubenstein. Admis à l’hôpital, il devait subir une opération. «Malheureusement, il n’y avait pas grand chose à faire à part appeler les secours», a expliqué John Lee, un autre employé du magasin. «Otis s’est aspergé d’eau jusqu’à ce qu’une ambulance arrive».
Plusieurs accidents de ce type se sont déjà produits aux Etats-Unis cette année. La France n’est bien sûr pas en reste. Le mois dernier, un Toulousain avait été brulé au deuxième degré par la batterie de sa cigarette électronique. Les images spectaculaires de l’explosion avaient été filmées par la caméra de la surveillance de la boîte de nuit devant laquelle il se trouvait.