Résolution….


  Si vous lisez ces quelques derniers billets , vous remarquerez que je n’ ai pratiquement rien mis de personnel ( santé , état d’âme , banalités du jour etc….) : C’est que j’ai décidé de ne PLUS écrire de  » trucs  » perso . J’espère réussir à me tenir à cette décision …..( nous verrons ) . Ce sera mieux comme çà je crois…..

Pour partager mes  » trucs  » plus ……intimes , il restera les mails.

 Bonne continuation à vous…..A plus certainement.

 

 

La solitude………..


  Etre seul est devenu une maladie honteuse. Pourquoi tout le monde fuit-il la solitude ? Parce qu’elle oblige à penser. De nos jours, Descartes n’écrirait plus : « Je pense donc je suis. » Il dirait : « Je suis seul donc je pense. » Personne ne veut la solitude, car elle laisse trop de temps pour réfléchir. Or plus on réfléchit, plus on est intelligent, donc plus on est triste.

Frédéric Beigbeder (L’Amour dure trois ans)

à la dizaine …..


Dix jumeaux dans la même classe. Le fait est insolite, et s’il ne s’agirait probablement pas d’une exclusivité dans le livre Guinness des records, il reste pour le moins des plus étonnants et surtout un exploit pour la petite commune auvergnate de Lavault-Sainte-Anne, près de Montluçon dans l’Allier. (près de là où j’habite )

  Cette année madame Michèle Canova, l’institutrice qui enseigne depuis trente-quatre ans, dont vingt à Lavault-Sainte-Anne, dispose d’une tache bien délicate : reconnaître cinq paires de frères et sœurs qui représentent la moitié de l’effectif de la classe. Et même si les choses semblent facilitées par deux paires dizygotes avec un garçon et une fille, la distinction semble des plus délicates entre deux frères. « J’ai encore parfois un peu de mal à distinguer Raphaël et Gabriel, qui sont les plus petits. Heureusement, l’un a un grain de beauté et pas l’autre !», explique la maîtresse au quotidien La Montagne.

 Toujours selon le journal, une école d’Eure-et-Loir aurait pour sa part quatre paires de jumeaux dans l’une de ses classes. Ce phénomène s’explique par l’essor de l’aide médicale à la procréation qui provoque l’augmentation des naissances multiples depuis les années 1980. De plus, un autre facteur est à prendre en compte. En effet, la hausse de l’âge moyen des grossesses augmente le risque d’avoir des jumeaux voire des triplés.