………………Si………….


Depuis…..???

Mon blog dort..

Si j’étais mort?

Qui s’en soucierait encore ?

 

Personne apparemment………..

 

Publicités

7 réflexions au sujet de « ………………Si…………. »

  1. Tu n’as pas remarqué que ton coté morbide t’a fait perdre beaucoup d’amis ? quand tu étaiS un brin taquin, que tu t’intéressaiS aux autres … tu avais plus de commentaires sur ton blog

    J'aime

    1. Morbide? Quel rapport avec le fait que je sois silencieux et que personne ne s’en soucie , inquiète ?

      morbide , adjectif :Définition ….

      Sens 1
      Relatif à la maladie.
      Exemple : Il est dans un état morbide.
      Synonyme : pathologique

      Sens 2
      Malsain.
      Exemple : Il ressasse des idées morbides.
      Synonyme : pervers

      J'aime

      1. tu parle souvent si tu étais mort
        tu dis souvent que ton blog est nul que personne ne s’interesse à toi etc .. et plusieurs ne viennent plus te donner des encouragements comme avant probablement que c’est trop fréquent ton coté négatif …

        Tu dis que personne ne s,en apercevrait si tu étais mort , tu sais que c’est faux

        Au fait tu as des nouvelles toi du gars de Montréal .. moi j’en ai pas tu as essayer d’avoir des nouvelles .. car me semble qu’il n’avait pas une santé de fer ..

        Julie enfin je la vois, … je me demandais ou elle était … ça fait longtemps qu’elle n’a pas mit de mot sur son blog ou ailleurs .. tu t’en es soucié de son long silence ?

        En plus c’est les vacances .. certains préfère faire autre chose que être sur internet

        J'aime

    1. Bonjour Julie : Non seulement j’ai écouté , mais j’ai lu :

      Ferme les yeux et imagines : Feat Blacko
      Album : Puisqu’il faut vivre [

      Soprano : Blacko Soprano, Snip’a Psykatra

      Refrain (Blacko) :
      Ca n’arrive qu’aux autres on n’réalise pas tant que ça ne nous touche pas
      On sait très bien c’qu’y s’passe ailleurs mais on ose se plaindre
      Relativises fermes les yeux imagines-toi
      Tu verras comme ta vie est belle

      Soprano :
      Fermes tes yeux et imagines ta vie
      Dans ces pays où les hommes politiques sont en tréhis
      Où la liberté d’expression est une conspiration
      Où le dollar civilise avec des canons
      Où on peut mourir d’une simple fièvre
      Où les épidémies se promènent sans laisse
      Crois-tu vraiment tenir sous la canicule
      De ces pays où pendant 2 mois tu bronzes
      Eux toute l’année ils brulent
      Imagine ta vie sans eau potable
      Une douche les jours de pluie
      Pas d’bouffe mise sur la table
      Imagines toi dans un hôpital
      Avec une maladie incurable
      Une maladie qui t’juges coupable
      Imagine toi enfermé comme Natasha Kampusch
      Ou brulé comme Mama Galledou dans l’bus
      Ouvre les yeux maintenant
      Et avant d’insulter la vie, réfléchit dorénavant

      Refrain (Blacko) :
      Ca n’arrive qu’aux autres on n’réalise pas tant que ça ne nous touche pas
      On sait très bien c’qu’y s’passe ailleurs mais on ose se plaindre
      Relativise fermes les yeux imagines toi
      Tu verras comme ta vie est belle

      Blacko :
      Fermes les yeux et imagines-toi quelque part en Afrique
      Dans un village bâti de terre sous un soleil de plomb
      Imagines l’air chaud et lourd, cet étendu désertique
      Ce maigre troupeau de chèvres ( ???un gamin et son bâton ???)
      Imagines cette longue marche que tu dois accomplir
      Afin que tes bêtes puissent paître et se rafraichir
      Ces 30 bornes à faire, ces voleurs de bétails et leurs kalachnikovs qui tirent sans réfléchir
      Imagine Madagascar et ses montagnes d’ordures
      Imagine tes 8 ans et tes pieds sans chaussures
      Imagine tes mains dans les détritus
      Pour un bout de pain mais tu t’y habitues
      Imagine Paris et son périphérique
      Quelque part sous un pont pas loin du trafic
      Imagine toi sous un duvet sale
      Luttant contre le froid, luttant contre la dalle
      Maintenant imagines-toi, dans ta voiture, bloqué dans les embouteillages
      L’homme sort lentement de sa couverture, l’homme a ton visage
      Dis-moi ce que tu ressens, le regardes-tu autrement ?
      Avant d’insulter la vie réfléchit dorénavant

      Refrain (Blacko) :
      Ca n’arrive qu’aux autres on n’réalise pas tant que ça ne nous touche pas
      On sait très bien c’qu’y s’passe ailleurs mais on ose se plaindre
      Relativises fermes les yeux imagines toi
      Tu verras comme ta vie est belle

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s