Ce blog est NOIR

Premier mai……


Ce billet risque d’ ennuyer  les lecteurs qui passeront , mais…..

Ce n’est pas que l’occasion de chercher, offrir un brin de muguet !

A Fourmies ( Nord) où j’ai vécu longtemps , il y a des manifestations en souvenir de quelque chose qui s’est passé il y a longtemps (en 1891 ) :

 

  Vieille cité industrielle du Nord de la France, la ville de Fourmies atteint son apogée industrielle et démographique à la fin du XIXe siècle grâce au textile. Elle compte alors 15 000 habitants, en majorité des ouvriers. La distance la séparant de Paris n’est que de 200 km. À plusieurs reprises, des grèves éclatent, en particulier le premier mai. En effet, à la suite du massacre de Haymarket Square Square à Chicago, consécutif à une manifestation pour la journée de 8 heures, la Seconde Internationale décide de créer, en juillet 1889, une « journée internationale de revendication des travailleurs » le 1er mai (dite Fête du Travail depuis 1948).

L’appel à la grève à Fourmies

Dans le Nord de la France, les socialistes guesdistes, très implantés dans la région, tentent d’y organiser les ouvriers. L’un des fondateurs du Parti ouvrier français, créé en 1882, Paul Lafargue (gendre de Karl Marx), alors l’un des dirigeants nationaux des socialistes guesdistes, incite à la grève générale du 1er mai consacrée à la revendication de la journée de 8 heures et à la hausse des salaires.

Préparation de la riposte : le 30 avril 1891

  Pour montrer leur opposition aux revendication font coller sur les murs de la ville , une affiche affirmant leur détermination à ne pas faire de concessions . Sous leur impulsion , le maire de la ville demande l’envoi de 2 compagnies d’infanterie du 1er régiment de ligne au sous -préfet d’Avesnes .

  Récit de la journée :

 Disposition des acteurs du drame :

Dès le départ , tout doit se passer dans une ambiance festive et pacifique .A 10 h ,les ouvriers doivent porter leurs revendications à la mairie . Des festivités l’après-midi  et un bal en soirée  sont prévu  par Hippolyte Culine  , animateur local du parti ouvrier . Le « programme  » se conclut par ces mots :   » Le plus grand calme est recommandé  ; pas de tumulte , pas de récrimination personnelles . Le parti ouvrier veut le droit  et en demandant le respect de lui-même , il compte sur le respect moral de chacun pour faire aboutir par la raison , ses justes revendications  . »

Vers 9 heures ,après une échauffourée avec les gendarmes , quatre manifestants sont arrêtés.

  Des renforts sont demandés à la sous-préfecture qui envoie deux compagnie du régiment ( 145 ème de ligne caserné à Maubeuge ) …Les militaires d’Avesnes sont déjà sur place …

Avec les slogans  » c’est les huit heures qu’il nous faut  » suivi par  » c’est nos frères qu’il nous faut  »  ; en fin d’après midi 150 à 200 manifestants arrivent sur la place face aux soldats ( environ 300 )armés équipés du nouveau fusil Lebel , très performant …En face , les manifestants sont  » armés  » de cailloux , la foule pousse . Pour se libérer , le commandant ( Chapus ) fait tirer en l’air , mais rien ne change … Il crie alors  » baïonnette! En avant  » …Collés contre la foule , les soldats doivent faire un pas en arrière pour exécuter l’ordre …Les jeunes manifestants croient alors à un début de victoire …K.Gilloteaux , leur porte-drapeau s’avance .

  Il est environ 18h30 …Le commandant crie :  » feu , feu rapide ! Visez le porte-drapeau ! »

Bilan : 9 morts , 35 blessés au moins en  moins d’une minute ! Parmi les décédés , environ 5 femmes ( âgées de 16 à 45 ans ) et 5 hommes ( âgés de 11 à 35 ans )

Conséquence de la fusillade :

Couverture du journal  » le Voleur » :

 Couverture du  » Petit Parisien  »

 

Cet évènement  a un fort impact  car de nombreux journaux de l’époque le mettent en première page ,mettant l’accent sur son aspect tragique . Le  » Voleur illustré  » entr’autre  soulignent le rôle de l’abbé Margerin  qui s’interposa durant la fusillade criant  » assez de victimes comme çà  » 

Paul Lafargue décrit l’évènement :

   » Alors , les soldats , sans avoir été provoqués par la foule , sans avoir fait les sommations réglementaires , tirèrent . La boucherie aurait durée longtemps si le prêtre Margerin n’était pas sorti , n’était pas intervenu  » .

J.Jaurès ,ainsi que G.Clemenceau , dénoncent à la tribune  l’attitude des forces de l’ordre .Jaurès déclare  » c’est le Quatrième état qui s’est levé  »  et rend hommage aux victimes  » ces femmes et ces enfants dont le sang a pour si longtemps rougi le pavé . Rappelant l’importance de la justice 
Il déclare :  » Il y a sur le pavé de Fourmies , une tache innocente qu’il faudra laver à tout prix ….Prenez garde ! Les morts sont de grands convertisseurs , il faut s’occuper des morts . »

Clémenceau  réussit à convaincre la Chambre des députés de voter l’amnistie pour les manifestants  arrêtés ( 506 votes pour 4 votes contre ! )

Comme souvent , cette tragédie fut l’occasion pour certains de mettre les juifs en cause ( le sous- préfet était juif  : Issac )

Chacun essaie d’en tirer  » profit  » : Les Anarchistes => légitimer leur combat , les bonapartistes pour critiquer , » décrédibiliser  le parlementarisme etc…..

Et….si les forces de l’ordre furent mises en cause , ce sont les instigateurs de la grève (Culine et Lafargue ) qui furent condamnés pour provocation directe au meurtre !! 

Le  » positif  » ( à mon avis ) fut la montée de l’anarchisme pour quelque temps ..

 

Publicités

3 Réponses

  1. Si je peux te suggérer de ne pas tout écrire en rouge … c’est plus difficile a lire surtout que ta police n’est pas grande malgré que je grossis avec chrome a 125 %

    J'aime

    1 mai 2016 à 23 h 05 min

    • Bonjour Rachel
      Oui , je sais ….C’est l’inconvénient du copier /coller ( que j’utilise rarement ) : Le texte collé n’apparait pas ( sauf si on le  » surligne »)ou change la couleur …..Le mieux serait que je le recopie mot à mot …
      Amitié
      F .

      J'aime

      1 mai 2016 à 23 h 08 min

      • Voilà , j’ai essayé de rectifier ….

        J'aime

        1 mai 2016 à 23 h 31 min

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s