Ce blog est NOIR


24
©-Musée-d'Orsay,-Dist.-RMN-Grand-Palais-_-P.-Schmidt-ouv
© Musée d’Orsay / RMN / Grand Palais / P.Schmidt

Une exposition sur l’érotisme dans l’œuvre de Victor Hugo (« Eros Hugo – Entre pudeur & excès », à la Maison de Victor Hugo), une autre, très remarquée, sur les splendeurs et les misères des courtisanes à Orsay, qui montre les plus beaux nus du XIXe siècle, et une belle sélection d’œuvres du peintre libertin Fragonard au musée du Luxembourg, l’automne est des plus sensuels dans les grandes institutions parisiennes. Mais comme ce week-end, le thermomètre est censé chuter de 10°C et nous plonger dans les frimas de l’hiver, ces trois événements nous ont inspiré un remue-méninges un peu spécial, histoire de faire monter la température au sein des ménages. Êtes-vous prêts à passer le test ?

1/ Olympia, un tableau peint par Édouard Manet en 1863, a déclenché un énorme scandale à son époque. Pourquoi ?
a- parce que le petit chat était noir
b- parce que la servante était noire
c- parce que les yeux de la courtisane étaient noirs.

quiz-1
© Musée d’Orsay / RMN / Grand-Palais /P.Schmidt – L’Olympia de Manet est visible jusqu’au 17 janvier dans l’exposition « Splendeurs et misères » au musée d’Orsay.

 

2/ Ce délicat dessin croqué au crayon de graphite et rehaussé au pinceau d’un lavis d’encre brune a été intitulé Sub clara nuda lucerna (ou « nue sous la lumière de la lampe ») par son auteur. Qui était cet artiste ?
a- le peintre impressionniste Edgar Degas
b- l’écrivain romantique Victor Hugo
c) l’auteur de bande dessinée grand public Joan Sfarr.

©-Maisons-de-Victor-Hugo-_-Roger-Viollet-rec
© Maisons de Victor Hugo / Roger Viollet – Sub clara nuda lucerna est visible jusqu’au 21 février, dans l’exposition « Entre pudeur & excès » de la Maison Victor Hugo.

 

3/ Scène libertine entre deux amants sur le point de passer à l’acte, le Verrou est un tableau emblématique de l’esprit licencieux du XVIIIe siècle. Juste après l’avoir vendu au Louvre, ses précédents propriétaires s’en sont mordu les doigts. Pourquoi ?
a- Les deux protagonistes, leurs ancêtres, étaient parfaitement reconnaissables
b- « Attribué » à Fragonard avant la vente, le tableau a ensuite été attesté comme une authentique œuvre du grand maître, ce qui lui a fait prendre une immense valeur
c- En analysant le tableau, les conservateurs du Louvre se sont aperçus qu’il recélait une énigme qui pouvait mettre en cause un membre éminent du royaume.

 ©-Photo-Rmn-Grand-Palais-_-D.-Arnaudet-rec
© RMN / Grand-Palais / D.Arnaudet – Le Verrou est visible jusqu’au 24 janvier dans l’exposition « Fragonard amoureux », au Musée du Luxembourg.

 

4/ Peint en 1866 par Gustave Courbet, ce tableau éminemment érotique n’a été montré au public qu’un siècle plus tard, lors d’une exposition au Brooklyn Museum de New-York, en 1988. Il est en effet resté caché chez ses différents propriétaires. L’un deux était particulièrement célèbre. Qui était-il ?
a- Khalil Bey, un diplomate turc qui l’exposait dans son salon mais derrière un rideau
b-Le psychanalyste Sigmund Freud, qui l’avait accroché dans son cabinet mais derrière un tableau plus moderne
c- Le grand couturier et collectionneur Jacques Doucet, qui l’avait fait coller au dos d’un paysage peint par Courbet.

getty-quiz-1
© Getty images / L’Origine du monde appartient aux collections permanentes d’Orsay.

 

Réponses :

1a. Hormis l’air résolument aguichant d’Olympia, c’est le petit chat noir qui a causé le plus d’émoi. A l’époque, cet animal était synonyme du diable. Pour cette toile, Manet le provocateur s’était inspiré de la Vénus d’Urbin peinte par Titien en 1534, un nu dont la sensualité n’avait pas tant choqué. Il faut dire qu’aux pieds de la belle, se trouvait un petit chien blanc, symbole de fidélité.

2b. Victor Hugo était un excellent dessinateur et caricaturiste. Le croquis avait pour lui plusieurs fonctions : faire des repérages de paysages et d’ambiance pour ses romans, appuyer ses idées politiques (notamment sa lutte contre la peine de mort) et immortaliser les femmes qu’il croisait. Ses carnets témoignent de ses amours furtives avec des servantes, des prostituées et des rencontres occasionnelles. Un exutoire car malgré son appétit charnel, jamais il ne décrivit une scène de sexe dans un livre.

3b. Ils tentèrent de faire annuler la vente aux enchères, mais la cour de Cassation refusa de prononcer cette nullité, en arguant du fait que la mention « attribué à Fragonard » laissait subsister un doute sur l’authenticité du tableau mais ne l’excluait pas.

4a. Cet ancien ambassadeur de l’empire Ottoman à Athènes possédait d’autres œuvres érotiques, dont le Bain Turc d’Ingres. Par la suite, le tableau a bien appartenu à un psychanalyste mais il s’agissait de Jacques Lacan, qui l’avait fait cacher dans un cadre à double fond derrière une œuvre surréaliste du peintre André Masson.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s