Ce blog est NOIR


Ce chien errant a découvert un nouveau-né abandonné dans la rue. Découvrez la réaction STUPÉFIANTE de l’animal !

1

Le monde qui nous entoure est vraiment cruel, et nous sommes constamment entourés d’individus inhumains et sans coeur. Ce sont ces mêmes individus qui saisissent la moindre opportunité de maltraiter les chiens, de les abandonner dans la rue, de les empoisonner ou de les tuer.

Mais peu importe la haine et la maltraitance que les chiens doivent endurer aux mains des humains, ils nous restent fidèles, ils nous protègent du danger, et ils font de ce monde un endroit merveilleux, par la simple force de leur amour et de leur loyauté.

2

   Cette histoire est un exemple parfait de la noblesse de la race canine, et du fait que le coeur et le sens moral de ses représentants reste toujours le même, qu’ils vivent avec leurs maîtres, ou dans la rue. Tout a commencé dans l’une des rues de Nairobi, au Kenya. Là, un chien errant cherchait de la nourriture, mais il a trouvé autre chose, quelque chose de choquant et d’incroyable. Le chien a en effet découvert un nouveau-né, vieux d’à peine quelques heures, et toujours attaché à son cordon ombilical.

Le chien s’est approché du bébé. Il l’a pris dans sa gueule, et s’est dirigé vers une maison toute proche. Il a placé le bébé sur le seuil de la maison, et il a commencé à aboyer. Il était clair que le chien tentait d’attirer l’attention de quelqu’un, afin d’aider le bébé. La famille habitant là a entendu les aboiements bruyants, et a été stupéfaite de découvrir ce bébé sur le pas de sa porte.

La famille s’est précipitée avec le bébé jusqu’à l’hôpital le plus proche, et heureusement, le bébé était toujours en vie.

“Elle va bien, elle répond bien à son traitement, elle est stable. … Elle est sous antibiotiques.” a déclaré Hanna Gakuo, la porte-parole de l’Hôpital National Kenyatta, à Associated Press. Les employés de l’hôpital ont baptisé la fillette Angel.

  Dans la presse locale, on trouve de nombreuses histoires de mères kenyanes abandonnant leurs enfants. La pauvreté et l’incapacité de s’occuper proprement des enfants sont deux des causes principales de cette “épidémie”. La plupart des personnes qui abandonnent des bébés ne sont jamais arrêtées.
L’enfant n’a pas encore été identifié.

  Ce bébé n’a été sauvé que grâce à ce chien intelligent et malin. Parfois, les chiens peuvent avoir un comportement plus humain que les humains. Les parents de cet enfant s’en sont débarrassés comme d’un déchet superflu, mais heureusement, il a été sauvé par un chien qui, en temps normal, reçoit probablement des pierres lorsqu’il s’approche trop près des gens.

Publicités

11 Réponses

  1. C’est généraliser que de dire que le monde est cruel Oui il y a beaucoup de personnes qui sont cruelles ça c’est un fait .. mais il y a aussi beaucoup de personnes qui ont le coeur sur la main … sauf que les gens entendent parler plus de ce qui va mal que ce qui va bien

    J'aime

    6 novembre 2015 à 0 h 08 min

  2. Effectivement Rachel , c’est un peu trop  » généralisé » , Je crois que si on entend plus parler que des gens bien , de ce qui va bien , c’est parce que çà se  » vend  » mieux !
    F.

    J'aime

    6 novembre 2015 à 0 h 16 min

    • P.S : Puis , tu sais bien que je suis un éternel pessimiste qui vois tout en noir ?

      J'aime

      6 novembre 2015 à 0 h 18 min

    • tu sais en fait je suis septique sur cette histoire .. je ne dis pas que c’est impossible mais quand même .. il y a quelque chose de bizarre

      J'aime

      6 novembre 2015 à 1 h 44 min

      • ? Sceptique ….Tu crois que le chien voulait dévorer le bébé ?
        Chacun pense ce qu’il veut

        J'aime

        6 novembre 2015 à 2 h 10 min

      • non je ne crois pas que le chien aurait voulu manger l’enfant .. mais l’histoire en temps que telle .

        J'aime

        6 novembre 2015 à 2 h 22 min

  3. Il y a de nombreux cas de ce genre : Enfants adoptés , élevés par des animaux :
    Genie, la rescapée d’Arcadia
    Genie est une fillette à l’histoire particulièrement horrible. Elle a passé les 13 premières années de sa vie séquestrée par ses parents dans une petite pièce, attachée à une chaise ou à son lit. Elle avait interdiction d’émettre le moindre bruit, n’était nourrie que partiellement (uniquement de la nourriture pour bébé) et son père interdisait à sa mère et à son frère de lui parler. Son calvaire est relaté en détail dans un carnet tenu par le père lui-même. Un homme malade qui finira par se suicider quand les services sociaux découvrirent sa fille. L’histoire de Genie est à découvrir dans le documentaire Secret of a Wild Child.
    genie

    source photo : Secret of a Wild Child
    Robert, l’enfant-singe
    En 1985 en Ouganda, un groupe de soldat aperçoit un enfant au milieu d’un groupe de singes. Quand ils cherchent à le récupérer, l’enfant se débat violemment et les singes le défendent. Les soldats seront obligé d’en tuer certains pour se saisir de l’enfant. Il s’agit de Robert, un garçon de 6 ans qui vient de passer 3 ans en pleine nature après avoir perdu ses parents pendant la guerre civile, en 1982. Malgré son retour parmi les hommes, l’enfant ne parvînt jamais à apprendre à parler ou à marcher correctement.
    Oxana Malaya, Ukrainienne canine
    Oxana n’est âgée que de 3 ans lorsqu’elle est malencontreusement « oubliée » dehors par ses parents alcooliques. La nuit, en Ukraine, il ne fait pas particulièrement chaud, et la fillette trouve refuge dans un abris sommaire où vivaient les chiens de la famille. Personne ne venant la chercher ni la réclamer, Oxana reste là, au chaud, et grandit avec les animaux. Il faudra attendre 5 ans, en 1991, avant qu’un voisin ne prévienne les autorités, les informant qu’un enfant vivrait dans la rue au milieu des chiens. Aujourd’hui, Oxana a fait énormément de progrès, et si elle vit toujours dans un centre pour handicapés mentaux, elle est capable de s’exprimer et de se comporter comme un être humain.
    oxana

    source photo : eteignezvotreordinateur
    Lyokha, le loup russe
    Le cas de Lyokha est particulièrement intéressant de par sa contemporanéité et son issue romanesque. En 2007, des villageois du nord de la Russie découvrent un enfant au milieu d’un terrier fait de branches et de feuilles. Il est nu, agressif et incapable de communiquer. Il est aussitôt envoyé dans un hôpital moscovite pour être examiné. Les médecins sont choqués par son attitude sauvage, sa démarche, ses dents acérées ainsi que ses ongles de pieds, plus proches de griffes bestiales. Baptisé Lyokha, il est nourri, douché et… et c’est tout. Il parvient à s’échapper juste après sa capture. Personne ne sait ce qu’il est devenu.
    Victor de l’Aveyron
    Impossible de faire ce top sans évoquer le cas le plus connu, l’enfant sauvage par excellence, Victor de l’Aveyron, même si la véracité de son histoire n’est pas totalement avérée. Aperçu en 1877 dans le Tarn, l’enfant sauvage est capturé 2 ans plus tard. Il ne communique pas, ne mange que des légumes crus, et s’échappe au bout d’une semaine. Il sera de nouveau capturé et envoyé à Paris où il est étudié comme un animal de foire. Durant de longues années, un médecin, Jean Itard, tentera de l’éduquer et de lui apprendre à parler, sans succès. L’historie de Victor inspirera plus tard François Truffaud pour son film l’Enfant Sauvage.

    J'aime

    6 novembre 2015 à 2 h 33 min

    • Oui je sais c’est histoire .. j’en ai déjà fait des billets ..

      De toute manière c’est pas grave .. comme je t’ai dit plus haut je n’ai pas dit que c’était impossible car cela a déja arriver mais CETTE histoire précisément … j’étais septique c’est tout mais peut-être qu’elle est vraie

      J'aime

      6 novembre 2015 à 2 h 44 min

      • Bien sur que ce n’est pas grave , au contraire çà amène un dial , un  » débat  » et c’est toujours agréable.
        Bises

        J'aime

        6 novembre 2015 à 3 h 20 min

  4. faut pas juger la mère non plus,
    c’est la misère qu’il faut juger
    bien sur que abandonner son bébé c’est difficile à imaginer,
    tu crois franchement aussi qu’elle voulait tomber enceinte, cela n’a aucun rapport avec nous qui vivons quand même confortablement avec nos petites misères, on a des plannings familial pour la contraception, on a des soins ,
    moi je reste triste de toute cette tristesse et de ses drames dont les mamans et enfants sont victimes,

    J'aime

    6 novembre 2015 à 9 h 34 min

    • Bonsoir Julie
      En fait , je ne juge pas , n’ai pas voulu jugé en tous cas . Déjà , j’ai été frappé par le fait que ce chien a recueilli le bébé ….Puis choqué par le fait que ce bébé ait été abandonné dans un tas d’ordure , comme un déchet .
      Bien sur , je suis conscient du fait que la vie de ces femmes n’a rien à voir avec celles des femmes d’autres pays : Elles n’ont pas accès aux moyens de contraception , son impunément violées parfois etc….Tout cela me répugne si je compare avec le mode de vie  » chez nous  » , je ne parviens pas à m’y habituer , à être indiffèrent ….Si seulement j’y parvenais , je vivrais un peu mieux je crois .

      Pourquoi cette femme n’a t elle pas fait comme le chien : Déposer le bébé devant la porte d’une maison habitée ou d’un hôpital , monastère ou couvent ? Mais là ; dans la rue , la crasse etc…..? C’est là où je ne comprends pas …..
      Merci pour t’être arrêtée , j’espère que tu vas bien
      Amitiés
      F.

      J'aime

      7 novembre 2015 à 0 h 47 min

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s