Souvenirs….d’un père devenu grand-père


Nous…TOI et moi une vie

Emmanuel…..

Ta mère et moi ,depuis quatre ans ,étions mariés

C’est alors que TU es né ,toi,mon? bébé

Les liens m’unissant à ta maman se sont « dégradés ».

Pourquoi? Je ne le sais,ne veux pas le savoir…

En fait , je veux ignorer les raisons de son départ.

Probablement m’a-t-elle trompé,un autre aimé?

Tu avais six mois quand le divorce fut décidé…

Divorce « à l’amiable »! sans animosité affichée.

Surprise de Mme la juge visible dans son regard

Quand j’ai déclaré vouloir « la garde » du bébé!

« Vous êtes sur de ce que signifie ce que vous demandez? »

Après plusieurs questions/réponses,elle a accepté.

L’avocate me dit en aparté  » Vous savez;c’est rare »

Elle a ajouté que ma détermination avait joué.

Puis ,la vie a suivi son cours,les années ont défilé….

Je t’ai vu grandir ,moi vieillissant ,j’ai « trimé »

Mais je ne regrette rien :Il faut,tu dois me croire!

Nous avons vécu heureux toutes ces années.

Je t’aime tout simplement ,car TU es mon enfant..

Je t’ai chéri,aimé ,appris la vie durant tout ce temps..

Aujourd’hui,je suis vieux,fatigué et TU veilles sur moi..

Je ne voudrais qu’une chose:Ne pas être un fardeau pour toi…

De cette chienne de vie,tu es le seul vrai cadeau,le seul présent.

Suis je ton père « biologique »? pffffff! TU es mon enfant!!!!!!!

Ces mots,tu ne les liras pas de mon vivant,peut-être même ne les liras tu jamais  ,peu importe mon enfant….Je ne souhaite qu’une chose :Que ta vie soit emplie de bonheur ,que toi et Lise,ton épouse, soyez heureux  très longtemps…..

Suite…..

Quand avais-je écrit ces mots ? Je ne m’en souviens pas …

Ce que je sais , c’est que rien n’a changé en tous cas….

Toi et Lise vous entendez toujours aussi bien à ce que je vois

Et vous m’avez fait un cadeau ,bonheur que je n’attendais pas :

J’étais un heureux papa , et vous m’avez donné la joie d’être grand-papa !

je ne souhaite plus qu’une chose  : Que Camille quand elle grandira

Te donne autant de bonheur et de joie que tu en as donnés à ton  » papa « 

Mais pas à toi seul , comme se fut notre cas : A Lise et Toi , çà va de soi .