Parceque on le lit , l’entend régulièrement :


Un produit garanti… à vie?( Ma vie ou ????)

De nombreux fabricants mettent en avant la « garantie à vie » de leurs produits. Un argument commercial fort et séduisant. Mais qu’en est-il dans la réalité?

Comment ça marche?

Qui n’a jamais été intrigué et séduit par l’idée d’acquérir un objet garanti à vie? Le principe interloque mais quelle réalité se cache derrière cette formule choc? Dans le cadre d’une garantie à vie, celle-ci ne s’étend pas sur la durée de votre vie mais tout au long de celle du produit. Il y a donc fort peu de chances que vous conserviez à vie ce même stylo fétiche acheté il y a quelques années sur la foi de cet argument commercial. En revanche, il vous sera normalement possible de faire fonctionner cet acquis pour la majorité des dysfonctionnements observés.

 

Dans quels cas la garantie ne tient pas?

Avec une garantie à vie, le même type de clauses que pour un produit à garantie limitée s’applique. Ainsi, ne sont généralement pas pris en compte l’usure normale due au temps, ni les dégâts causés par une mauvaise utilisation ou une chute. Par ailleurs, dans la majorité des cas, aucun recours n’est possible à partir du moment où ce produit n’est plus fabriqué par la société qui le commercialise. En revanche, si un défaut de matériau ou de fabrication devait se manifester durant la vie du produit, celui-ci pourrait être remplacé ou réparé sur simple demande.

 

Un argument marketing?

Dans les faits, les fabricants croulent-ils sous les retours de produits garantis à vie? « Dans la majorité des cas, les utilisateurs ne prennent pas la peine de renvoyer les produits et préfèrent en acheter de nouveaux », reconnaît le responsable marketing d’une marque de fournitures de bureau, proposant une garantie de 5 ans sur certaines références de son catalogue. En cause? Des démarches parfois dissuasives au regard de la valeur des objets concernés (nécessité de renvoyer les produits par courrier accompagnés d’une preuve d’achat). Par ailleurs, concernant certains objets, comme les produits informatiques, le marché évolue tellement vite que les utilisateurs choisissent bien souvent de s’équiper du dernier gadget à la mode plutôt que de faire marcher la garantie.