Ce blog est NOIR

Il y a environ 20 ans déjà j’avais lu ce texte dans un livre de F.Cavanna


Après ce billet , j’essaie de ne plus parler de cet horrible attentat , je n’oublierais pas pour autant bien sur ….Au contraire , mes convictions d’anti violence et d’athéisme  n’en sont que plus fortes ….

Mr Cavanna l’avait dit ( prémonition ?)

 

Le vingt et unième siècle sera un siècle de persécutions et de bûchers.

Lettre ouverte de François Cavanna aux culs-bénits :

Lecteur, avant tout, je te dois un aveu. Le titre de ce livre est un attrape-couillon. Cette « lettre ouverte » ne s’adresse pas aux culs-bénits. […]

Les culs-bénits sont imperméables, inoxydables, inexpugnables, murés une fois pour toutes dans ce qu’il est convenu d’appeler leur « foi ». Arguments ou sarcasmes, rien ne les atteint, ils ont rencontré Dieu, il l’ont touché du doigt. Amen. Jetons-les aux lions, ils aiment ça.

Ce n’est donc pas à eux, brebis bêlantes ou sombres fanatiques, que je m’adresse ici, mais bien à vous, mes chers mécréants, si dénigrés, si méprisés en cette merdeuse fin de siècle où le groin de l’imbécillité triomphante envahit tout, où la curaille universelle, quelle que soit sa couleur, quels que soient les salamalecs de son rituel, revient en force partout dans le monde. […]

O vous, les mécréants, les athées, les impies, les libres penseurs, vous les sceptiques sereins qu’écœure l’épaisse ragougnasse de toutes les prêtrailles, vous qui n’avez besoin ni de petit Jésus, ni de père Noël, ni d’Allah au blanc turban, ni de Yahvé au noir sourcil, ni de dalaï-lama si touchant dans son torchon jaune, ni de grotte de Lourdes, ni de messe en rock, vous qui ricanez de l’astrologie crapuleuse comme des sectes « fraternellement » esclavagistes, vous qui savez que le progrès peut exister, qu’il est dans l’usage de notre raison et nulle part ailleurs, vous, mes frères en incroyance fertile, ne soyez pas aussi discrets, aussi timides, aussi résignés !

Ne soyez pas là, bras ballants, navrés mais sans ressort, à contempler la hideuse résurrection des monstres du vieux marécage qu’on avait bien cru en train de crever de leur belle mort.

Vous qui savez que la question de l’existence d’un dieu et celle de notre raison d’être ici-bas ne sont que les reflets de notre peur de mourir, du refus de notre insignifiance, et ne peuvent susciter que des réponses illusoires, tour à tour consolatrices et terrifiantes,

Vous qui n’admettez pas que des gourous tiarés ou enturbannés imposent leurs conceptions délirantes et, dès qu’ils le peuvent, leur intransigeance tyrannique à des foules fanatisées ou résignées,

Vous qui voyez la laïcité et donc la démocratie reculer d’année en année, victimes tout autant de l’indifférence des foules que du dynamisme conquérant des culs-bénits, […]

À l’heure où fleurit l’obscurantisme né de l’insuffisance ou de la timidité de l’école publique, empêtrée dans une conception trop timorée de la laïcité,

Sachons au moins nous reconnaître entre nous, ne nous laissons pas submerger, écrivons, « causons dans le poste », éduquons nos gosses, saisissons toutes les occasions de sauver de la bêtise et du conformisme ceux qui peuvent être sauvés ! […]

Simplement, en cette veille d’un siècle que les ressasseurs de mots d’auteur pour salons et vernissages se plaisent à prédire « mystique », je m’adresse à vous, incroyants, et surtout à vous, enfants d’incroyants élevés à l’écart de ces mômeries et qui ne soupçonnez pas ce que peuvent être le frisson religieux, la tentation de la réponse automatique à tout, le délicieux abandon du doute inconfortable pour la certitude assénée, et, par-dessus tout, le rassurant conformisme. Dieu est à la mode. Raison de plus pour le laisser aux abrutis qui la suivent. […]

Un climat d’intolérance, de fanatisme, de dictature théocratique s’installe et fait tache d’huile. L’intégrisme musulman a donné le « la », mais d’autres extrémismes religieux piaffent et brûlent de suivre son exemple. Demain, catholiques, orthodoxes et autres variétés chrétiennes instaureront la terreur pieuse partout où ils dominent. Les Juifs en feront autant en Israël.

Il suffit pour cela que des groupes ultra-nationalistes, et donc s’appuyant sur les ultra-croyants, accèdent au pouvoir. Ce qui n’est nullement improbable, étant donné l’état de déliquescence accélérée des démocraties. Le vingt et unième siècle sera un siècle de persécutions et de bûchers. […]

 

Charlie

 

Publicités

6 Réponses

  1. Cavanna avait son franc parler, loin de plaire à tout le monde il est vrai
    Mais ce qu’il disait était percutant et certains ont continué à se mettre des oeillères
    J’espère que cet esprit persistera au sein du journalisme !

    J'aime

    9 janvier 2015 à 9 h 41 min

    • Oui  » Blue  » c’était un homme sachant et osant dire ce qu’il pensait ….En plus , un écrivain ( les ritals , les ruskoffs …) ….Je ne sais pas si cet esprit va continuer , mais je l’espère ….C’est çà la démocratie
      A bientôt
      F.

      Aimé par 1 personne

      9 janvier 2015 à 23 h 13 min

      • Et bien écoute, j’ai été très surprise aujourd’hui de voir les dessins des internautes pour Charlie… Certains auraient surement beaucoup plus aux auteurs… Je vais surement les rebloguer dans la journée car vraiment je me dis que si ces dessinateurs ont les « cojones » des Cavanna Wolinski et consorts, alors la satire a encore de beaux jours 😉

        J'aime

        12 janvier 2015 à 10 h 11 min

      • En effet blue , j’ai moi aussi été surpris ….Surpris aussi par la réaction des jeunes  » en réel  » ( comme mon fils et ses amis ) …..çà met un peu de baume au coeur , d’espoir . Parfois j’ai l’impression que les jeunes ne s’intéressent pas , ne se sentent pas concernés par ce mode d’expression ,d’engagement ; mais ils sont bien conscients en fait de ce qu’est la liberté d’expression …Et çà c’est réconfortant …La satire sous quelque forme que ce soit est une face de cette liberté ….Nulle croyance , religion ,conviction ne justifie la violence …D’ailleurs RIEN ne justifie la violence à mon avis …
        Merci
        à bientôt
        F.

        Aimé par 1 personne

        13 janvier 2015 à 3 h 43 min

      • les jeunes aujourd’hui, perso, je constate deux « clans »… ceux dont les parents n’ont pas totalement démissionnés et qui sont éduqués avec un semblant de savoir vivre et de culture et puis l’autre clan, livré à lui même où on préfère jouer avec son console dans le train en revenant du louvre et dire « Wouhé Benzéma l’est trop nul »…
        Ceux qui savent se coucher quand il faut pour être bien le lendemain et ceux qui trainent tard le soir même à 8 ans… et j’en passe…
        enfin brefje pourrais parler des heures…

        J'aime

        13 janvier 2015 à 8 h 50 min

  2. Hé oui Nadine
    Le plus souvent çà dépend des parents à l’origine ….Je parle souvent de mon fils sur mes blogs ( parfois trop ) , je suis sinon fier ,au moins satisfait de ce qu’il est devenu car je m’en sens responsable c’est moi seul qui lui ai appris ce qu’est la vie ,ce que sont les valeurs à respecter etc……(ce n’a pas toujours été facile pour un homme seul ) ….Puis un climat de confiance s’est installé entre nous …quand j’avais une vie normale , classique avec un travail j’ai du lui faire confiance car il devait s’assumer seul un partie de la journée ( ceci très tôt …..faute de moyen pour payer une  » nourrice  » ) ….Je n’ai jamais eu de problème important bien qu’il soit livré à lui même ….Aujourd’hui , il est toujours là pour moi .

    J'aime

    13 janvier 2015 à 23 h 31 min

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s