Ce blog est NOIR

Encore « glauque  » et …..


L’affaire Claude Dunand

  Dans les années 80, un scandale défraie la chronique (comme on dit).:En novembre 1991, la justice rattrapait définitivement Claude Dunand, le  » tortionnaire de l’Yonne ». Trois jeunes femmes furent séquestrées pendant plusieurs mois dans un pavillon et soumises aux pires.
..

  Une jeune fille s’enfuie d’une maison d’Appoigny (dans l’Yonne) et avoue aux policiers qu’elle a été séquestrée par un certain Claude Dunand, qui faisait payer des clients pour la violer et la torturer.   

    Ces faits sont avérés, Claude Dunand a été condamné, pour ces faits, à perpétuité en 1991. Il a cependant été libéré en 2001. Les policiers avaient trouvé chez ce monsieur, dans sa cave, un tableau noir, avec la liste des prix pour les différentes prestations offertes : ainsi chaque acte de torture était tarifé. Claude Dunand possédait un carnet avec la liste de ses clients.(dont certains très connus )

    Malheureusement, le carnet a disparu alors qu’il était aux mains de la justice. Seuls 3 clients ont pu être identifiés malgré tout : deux sont morts peu de temps après l’instruction ; l’autre est toujours vivant, ayant pu se construire un alibi en béton. De même, une prostituée qui avait été introduite dans la maison de Claude Dunand (comme objet de torture) et était témoin à l’instruction a été renversée par une voiture quelques jours avant le procès ‘(Etrange hasard ?). Elle a été retrouvée assassinée chez elle quelques temps plus tard. Beaucoup de morts, donc.

    Sauf Claude Dunand, qui coule à présent des jours tranquilles. Chose étrange, alors que Claude Dunand était en préventive avant son procès, un homme, membre d’une mystérieuse oeuvre de bienfaisance (ayant pour vocation le soutien aux détenus) a écrit au garde des sceaux de l’époque (Pierre Arpaillange) en demandant une libération conditionnelle et une grosse somme d’argent « pour ses oeuvres ». Cet homme se recommandait de ses amitiés avec Jean Pierre Soisson.

   Ni une ni deux, Claude Dunand a été libéré avec une célérité bien extraordinaire ; il a donc pu attendre, tranquillement et chez lui, son procès pendant plus d’un an et demi. Le site de l’observatoire Citoyen a conservé un long article de Elsa Vigoureux sur cette affaire, parue à l’époque dans le Nouvel Obs L’article d’Elsa Vigoureux Un autre site, a gardé la trace d’un article du Monde .

 

Publicités

6 Réponses

  1. ho la, ca sent la supercherie, faudrait revoir l’affaire comme tu dis trop de mort autour et preuves evanouies, pas normal qu’un meurtrier et meurtriers complices soient pas punis

    J'aime

    5 avril 2014 à 11 h 02 min

  2. un carnet disparus … faut croire que les gens dans carnet étaient aussi du milieu judiciaire …

    J'aime

    5 avril 2014 à 12 h 13 min

  3. Bonsoir Julie et Rachel
    Tout à fait d’accord avec vous : A mon avis des personnes  » haut-placées  » apparaissaient dans ce carnet ….Les témoins disparus  » accidentellement  » c’est un peu bizarre aussi….

    J'aime

    5 avril 2014 à 23 h 29 min

  4. En effet une affaire sordide dans laquelle Claude Dunand n’était pas seul puisqu’il agissait avec sa femme Monique qui rabattait les jeunes filles par une petite annonce demandant « une jeune fille pour garder une personne agée » .
    Il a été avéré que ce couple de sadiques pervers agissait depuis 1981.
    Les enquêteurs avaient en effet retrouvé les tarifs des tortures :30 euros pour cravacher, près de 46 euros pour poser des pinces ou des aiguilles , 91 euros pur infliger des brulures.
    Il semble que Dunand a pu sortir grâce à certains appuis politiques. Déjà, avant son jugement, il avait bénéficié d’un régime de semi-liberté puisqu’il a eu droit à la libération conditionnelle en 2001, une décision de la chambre des libérations conditionnelles qui, a été rendu dans la plus grande discrétion avec les explications gênées d’un des magistrats .
    Le plus écoeurant est de savoir que d’autres coupables potentiels vivent encore. Sans doute ne sont-ils pas obligatoirement des hommes politiques mais il suffit qu’il s’agisse de notables ayant un poids au niveau social ou économique et cela suffit pour que des pressions aient eu lieu sur les juges et les enquêteurs.
    De plus, voilà un tortionnaire condamné à perpétuité qui n’aura effectué que seize ans de prison !Même pas la durée d’une peine de sûreté qui va de 25 à 30 ans ! Une honte et une insulte aux douleurs infligées à ses victimes. Comment les juges peuvent ils dormir en toute tranquillité après cela ? A l’approche de leur mort, ces juges feront le bilan de leur vie professionnelle et ces personnes en viendront obligatoirement à se poser des questions torturées.

    J'aime

    6 avril 2014 à 1 h 50 min

    • Salut Yann ! ( il y avait longtemps ? ) ….
      Je constate que ,comme moi , tu as essayé  » d’éplucher  » cette affaire et en arrive aux mêmes conclusions que moi ….A savoir que ceux qui  » tiennent le haut du pavé  » ne rechignent pas à se baigner dans la fange . Tout çà me répugne au plus haut point .
      A bientôt .
      P.S : Je dis  » il y avait longtemps  » , mais je reconnais qu’il y a un long moment que je ne suis pas passé  » chez toi  » ..
      F.

      J'aime

      6 avril 2014 à 1 h 59 min

      • Pas grave cette absence. Tu vas te rattraper et cela va te donner l’occasion et de laisser quelques commentaires sur les deux ou trois derniers textes que j’ai publiés.
        Sinon, reçois mes félicitations pour ton nouveau statut social : Papy ! Je suppose que cela va changer un peu ta vie et te la faire voir de façon un peu plus rose …bien que le rose ne soit pas très tendance ni très apprécié depuis quelques mois…
        Quant au prénom de ta petite fille je le trouve délicieux. Camille ! Voilà un prénom qui fleure bon la campagne, la poésie et lees demoiselles du temps jadis.
        Même si je ne les connais pas, félicitations à la maman et au papa et que la vie soit la plus belle possible pour cette nouvelle venue dans le monde des hommes.

        J'aime

        7 avril 2014 à 0 h 08 min

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s