La  » vie  » virtuelle


 

LA VIE VIRTUELLE   (d’après un texte de Mr S.Ternoise )

 


Il passe d’un rêve à l’autre
Il sait qu’il en viendra d’autres
Et de toutes sortes
Y’a tellement d’internautes

Il se dit souvent
Que la vie virtuelle
Est vraiment
La moins cruelle
Il se dit souvent
Que la vie virtuelle
Est celle
Où le piment
Survient le plus souvent

Il a dressé une barrière
Se cache derrière une frontière
Avant d’se voir en vrai
Faut savoir si on se plaît

Il se dit souvent
Que la vie virtuelle
Est vraiment
La moins cruelle
Il se dit souvent
Que la vie virtuelle
Est celle
Où le piment
Survient le plus souvent

On le dit déconnecté
De c’qu’on appelle réalité
Il se sait en avance
D’une conception de l’existence


 

Surdoué ???


Un sourire avant d’en finir …

 

« Le petit écolier »

 

Le petit Thomas demande à sa maîtresse s’il peut lui parler

après le cours. Elle accepte.

La maîtresse : Alors, que veux-tu me dire, Thomas ?
Thomas :   Je pense être trop intelligent pour rester dans

cette classe, je m’embête !  Je voudrais passer directement au Lycée.

Sur ce, le directeur informé, demande à Thomas s’il veut bien

passer des tests.

Thomas accepte sans hésiter, le directeur débute les tests.
Le Directeur :  Voyons voir Thomas, 3 x 4
Thomas :  Douze !
Le Directeur : Et 6 x 6

Thomas :  Trente six, Monsieur le Directeur.

 

Le Directeur :  Capitale du Japon ?
Thomas : Tokyo

 

Le test continue pendant une demi-heure, Thomas ne fait

aucune erreur !

A la fin du test, le directeur est satisfait mais, la prof

demande si elle peut à son tour lui poser des questions. Tous deux

acceptent, et la prof commence:

 

La Maîtresse : Bon Thomas ! La vache, elle en a 4 et moi j’en

ai 2, qu’est-ce que c’est ?

Thomas : Les jambes, Madame.

La Maîtresse :   Correct.. Qu’est-ce qu’on trouve dans tes

pantalons et pas dans les miens ?

Le Directeur s’étonne de la question…
Thomas : Des poches, Madame.
La Maîtresse : Bien, Thomas. Qu’est-ce que les hommes et les

femmes ont en plein milieu et qui est en double ?

Le directeur se prépare à intervenir lorsque Thomas répond.

Thomas : Les deux « M », Madame.

La Maîtresse : Où est-ce que les femmes ont les poils les

plus frisés ?

Thomas : En Afrique Madame, répond le gamin sans hésiter.

La Maîtresse :  Qu’est-ce qui est mou mais qui, aux mains

d’une femme, devient dur ?

Le Directeur ouvre grands les yeux mais Thomas répond :

Thomas: Le vernis à ongles, Madame.

La Maîtresse :  Qu’est-ce que les hommes et nous les femmes,

nous avons au milieu des jambes ?

  Thomas : Les genoux !

 

La Maîtresse : Bien. Et qu’est-ce qu’une femme mariée a de

plus large qu’une femme célibataire ?

Le Directeur n’en croit pas ses oreilles !

 

Thomas : Le lit, Madame.

 

La Maîtresse :  Quelle est la partie de mon corps qui est

souvent la plus humide ?

 Thomas : Votre langue, Madame.

 La Maîtresse :  Quel mot commençant par la lettre « c »

désigne quelque chose qui peut être humide ou sec et

que les hommes aiment regarder ?

 

Thomas : Le ciel ! Affirme Thomas.
Le Directeur soufflant, transpirant comme un sauvage, décide

d’arrêter le test et s’exclame :

Ce n’est pas au lycée que je vais t’envoyer mais directement

à l’université ! Même moi, je l’aurais complètement  raté ce test…

Morale de l’histoire:

C’est avec l’âge que l’on devient PERVERS