Les chiens dépistent le cancer …………


  Bien plus que de simples animaux domestiques  les chiens sont aussi de précieux alliés pour notre santé. Les personnes âgées le savent bien, et voient souvent leur état général s’améliorer en présence de ces animaux. Mais leur atout majeur pourrait venir de leur formidable odorat . En effet, les chiens possèdent un flair  10.000 à 20.000 fois plus développé que celui de l’Homme, et peuvent différencier des odeurs très proches.

Cette capacité olfactive  a déjà été largement exploitée dans diverses applications  humaines, comme la détection de séismes, de drogues , de personnes disparues ou de fuites de gaz. Mais ce n’est pas tout : l’odorat canin pourrait également être utilisé pour sentir un cancer ! C’est en tout cas la thématique de recherche d’Uri Yoel, chercheur à l’université Ben Gourion , en Israël. Ces travaux montrent que les chiens sont capables de différencier les cellules cancéreuses  des cellules saines en laboratoire. Futura-Sciences revient sur les progrès réalisés dans ce domaine de recherche surprenant.

 
L’odorat des chiens est très bon. Il serait 10.000 à 20.000 fois plus développé que celui de l’Homme

Les chiens distinguent les cellules cancéreuses des autres

L’idée que les chiens puissent flairer un cancer  n’est pas nouvelle. Elle est apparue pour la première fois en 1989, lorsqu’une femme a confié à son dermatologue que son chien reniflait constamment son grain de beauté  cancéreux. Cette anecdote a été suivie de nombreuses autres similaires, et a amené certains scientifiques à s’interroger sur l’aptitude des chiens à sentir la maladie.

Des études sur ce thème ont ainsi émergé dans différents laboratoires à travers le monde. En Allemagne par exemple, des chiens ont réussi à identifier l’haleine de personnes atteintes de cancer du poumon . Un autre exploit a été réalisé en France par Olivier  Cussenot, urologue et oncologue  à l’hôpital Tenon, à Paris. Ce dernier a mis en évidence la capacité de chiens à détecter le cancer de la prostate  dans les urines. D’autres travaux ont également démontré que des canidés  pouvaient renifler le cancer de l’intestin dans les selles.

Une même odeur pour tous les cancers ?

   Restait pourtant une question en suspens : quel est le composé olfactif que les cellules cancéreuses rejettent et que les chiens sentent ? Les études entreprises par Uri Yoel s’attachent à fournir une réponse. Deux chiens dressés pour reconnaître le cancer du sein  ont été mis à contribution pour ces expériences. Le scientifique a testé leur capacité à reconnaître une boîte de culture contenant des cellules malignes  parmi quatre autres boîtes. Les animaux ont brillamment relevé le défi.

« Ce qui est intéressant, c’est que les chiens pour reconnaître des cellules mammaires tumorales sont également capables de reconnaître avec succès d’autres types de cellules cancéreuses, souligne Uri Yoel. Cela suggère que la molécule reniflée par les canidés serait la même pour tous les cancers. »

Le coût du dressage pourrait rendre difficile la mise en place de tests d’odorat  canins dans les hôpitaux. De nombreuses études restent à mener pour déterminer la nature de la molécule émise par les cellules cancéreuses. Ce composé pourrait ouvrir la voie vers de nouveaux tests de dépistage du cancer ….

Un grand homme nous a quittés


  Après avoir passé 7 ans de sa vie en prison pour ses idées , monsieur Mandela est mort Je n’ai pas eu d’épiphanie, pas de révélation, pas de moment de vérité, mais une calme accumulation de milliers d’affronts, de milliers d’indignités et de milliers de moments enfouis qui ont produit en moi une colère, un besoin de rebellions, un désir de combattre le système qui emprisonné mon peuple. Il n’y a pas eu de jour précis où je me suis dit que j’allais dédier ma vie à mon peuple; je me suis simplement retrouvé à le faire, et je ne pouvais faire autrement. Nelson Mandela

Mon  » chat de garde  »


     Décidément , Fripon est le meilleur compagnon pour le solitaire que je suis : D’abord , il m’aide beaucoup a chasser mes idées noires ,il « sent  » quand j’ai le cafard et m’aide à le chasser , mieux qu’il ne chasse les souris lol ….

    Mais , une  » anecdote  » qui aurait pu être catastrophique a eu lieu cette nuit : J’étais dans mon lit dormant quand Fripon est arrivé dans la chambre en miaulant , voyant que je ne m’éveillait pas , il est monté sur le lit est n’a cessé de me harceler jusqu’à ce que je m’éveille . Je ne comprenais pas , çà ne lui arrive jamais . Il ne cessait de descendre en miaulant de façon bizarre et remontait ,cela  » à répétition  » , lassé , je suis descendu voir ce qui se passait et là ! : Il monta sur le rebord de l’évier (près du gaz ) .

  C’est alors que je compris : J’avais laissé un bruleur allumé ! (Je n’ose imaginer ce qui serait arrivé si la flamme s’était éteinte , le gaz se serait répandu dans la pièce => risque d’asphyxie ,ou d’explosion ! )