Changement ,mouvements


Dans la nuit de samedi à dimanche , nous sommes passés  à l’heure d’hiver ( à 3h il fut 2h ) …D’ailleurs , mon ordinateur n’en a que faire car il est toujours à l’heure d’ été lol ….Personnellement , je ne me sens que peu concerné ( privilège de ne plus travailler ? ) . Mais les commerces ,hôpitaux ,taxi-ambulances etc….si.! Où veut il en venir me direz vous ?

Et bien, ce lundi , j’avais rendez-vous avec mon spécialiste  » neurologue  » à 15h30 ,départ prévu à 14h30….Ainsi , n’ayant pas tenu compte du changement , je m’éveillais tranquillement vers 13 heures ( à mon horloge ) et vaquait tranquillement à mes occupations et étais prêt pour l’arrivée du taxi …..Quand 14h30 s’affichèrent à ma montre , ne voyant aucun ambulancier à l’horizon je commençais à m’inquiéter : M’avait il oublié ?

Je pris donc mon courage à deux mains et le combiné du téléphone dans l’autre ….Heuuu non , je n’ai que 2 mains ! Bref , j’appelais afin de savoir ce qu’il en était et là ……Heureusement que le ridicule ne tue pas !

 » Mais le départ est prévu à 14h30 n’est ce pas  » me dit la charmante dame ,  » Oui justement  » répondis je ,  » il est 14h30 !  » ..Et bien entendu , elle me rappela ce fameux passage à l’heure d’hiver ,penaud, je m’excusais et raccrochais ……Le chauffeur arriva à l’heure dite ( un nouveau monsieur qui , contrairement aux autres , hommes ou femmes , habituels resta muet pendant tout le trajet )…..sauf pour me faire préciser le service dans lequel j’étais « attendu  » …..Quand je lui dis , sa réponse fut :  » O.K , il parait que c’est un vrai labyrinthe pour y arriver  » => Moi peu rassuré !!!En effet , il faut monter , descendre et suivre de longs couloirs souterrains avant d’atteindre le bureau de mon « bien aimé  » neurologue  et d’habitude, le gars connait le parcours , je n’ai qu’à le suivre …..Heureusement, au fur et à mesure , je parvins à me repérer et nous avons fini par atteindre la salle d’attente ….(Je vous passe les arrêts dans divers bureaux pour prendre divers papiers nécessaires )……Finalement, il me planta là disant repasser me prendre dans une heure au même endroit ….

  Ceci dit , la consultation s’est bien passée , avec mon neurologue ,je suis toujours à l’aise ,il sait tout de moi (je dis bien tout , pas seulement du point de vue médical ) ce qui fait que tout en remplissant mes ordonnances pour 6mois , il me parle de mes occupations , de mon fils etc…..Je crains vraiment le jour où il partira en retraite  : Changer de chauffeur , çà peut aller , mais le changer LUI ce sera moins simple !  Bref , me voilà tranquille pour un moment ; la prochaine fois , je devrais certainement passer l’examen que j’ aime le moins : Un I.R.M

Je n’aime pas car le passage dans  » le tunnel  » est un peu angoissant

Si t’as des ennuis


Trop vite oublié ce monsieur : Touchante cette chanson !

Les paroles:

On va quand même vous chanter cette petite chanson
Qu’ensemble, on a intitulée Viens à la maison
Y a partout des gens qui se promènent
Avec le cœur tout plein de soucis
Pour tous ces gens qu’ont pas eu de veine,
Ma maison n’est pas loin d’ici
Bien sûr, chez moi, c’est pas immense
Mais y a quand même un beau jardin
Quand on a l’ cœur dans la souffrance
De voir des fleurs, ça fait du bien
Si t’as des ennuis, si t’as des soucis,
Viens à la maison,
Si t’as eu d’ la peine, si t’as pas eu d’ veine,
Viens à la maison
Le gosse te dira des fables d’autrefois
T’auras des chansons
Si t’as des misères, ben, viens prendre un verre,
Viens à la maison
Si tu préfères la musique
Ma femme te jouera du piano
Faut aimer
Et si ça t’ rend mélancolique
Ben, moi, j’ te f’rais mon numéro
Et si vraiment t’as trop d’ peine
Que tu sent’s venir les pleurs
Et ben, mon vieux, faut pas qu’ tu t’ gênes
De pleurer, ça soulage le cœur
Si t’as des ennuis, si t’as des soucis,
Viens à la maison,
Si t’as eu d’ la peine, si t’as pas eu d’ veine,
Viens à la maison
Le gosse te dira des fables d’autrefois
T’auras des chansons
Si t’as des misères, ben, viens prendre un verre,
Viens à la maison
Et si vraiment y a rien à faire
Pour t’empêcher d’être malheureux
Ben, j’ te racont’rais mes misères
Ça nous f’ra bien rire tous les deux
Car, vois-tu, bien mieux que les patenôtres
Et sûr comme un et un font deux
C’est encore le malheur des autres
Qui nous console d’être malheureux
Si t’as des ennuis, si t’as des soucis,
Viens à la maison,
Si t’as eu d’ la peine, si t’as pas eu d’ veine,
Viens à la maison
Le gosse te dira des fables d’autrefois
T’auras des chansons
Si t’as des misères, hé ben, viens prendre un verre,
Viens à la maison