L’immortalité……conséquences ………..


L’idée de ce billet me vient quand passe  » en fond  » à la télé la série  » Highlander  »

Et aussi d’extrait d’un livre de José Saramago :  » Les intermittences de la mort « 

L’immortalité qui perturberait les puissants, enthousiasmerait les ingénus et se révèlerait un chaos difficile à gérer.

La question est : que se passerait-il si nous étions éternels ?

Et la première réponse, c’est que, sans la mort, beaucoup de gens seraient ruinés.
La mort est un grand commerce, et pas toujours très net. Dans l’hypothèse où la mort disparaîtrait subitement, où elle cesserait de tuer, ce serait la panique pour beaucoup de monde : les pompes funèbres, les assurances, les maisons de retraite. Sans parler de l’Etat, qui ne saurait plus comment payer les pensions de retraite.

On dirait une plaisanterie, mais l’affaire est sérieuse, parce que la vieillesse dure de plus en plus longtemps.
On ne sait pas si on pourra payer les retraites après 2015.

Impossibilité de l’immortalité.
L’immortalité serait une horreur. Même si l’enfance durait vingt ans, l’adolescence cinquante, la maturité quatre-vingts ou quatre-vingt-dix, la vieillesse finirait par arriver, et là le drame commencerait. Vous imaginez une vieillesse éternelle ? Il vaut mieux ne pas l’imaginer et penser que mourir n’a rien d’un acte héroïque, que c’est une chose très ordinaire.

L’idée de la mort contribue à asseoir le pouvoir de l’Eglise.
Pire que ça. Le problème de l’Eglise, c’est qu’elle a besoin de la mort pour vivre. Sans la mort, il ne pourrait pas y avoir d’Eglise, parce qu’il n’y aurait pas de résurrection. Tout l’édifice administratif, théologique, idéologique et répressif de l’Eglise s’effondrerait si la mort cessait d’exister. Sans la mort et la résurrection, la religion ne pourrait plus nous exhorter à bien nous conduire pour gagner la vie éternelle dans l’au-delà. Car la vie éternelle, ce serait ici-bas.

macabre découverte pour un jeune  » Indiana Jones » Allemand


Ce jeune garçon allemand a dû s’imaginer un instant dans la peau d’Indiana Jones. Sa curiosité l’a amené à découvrir un sarcophage renfermant une momie dans le grenier de ses grands-parents, a rapporté la presse allemande mardi. Soumise à un scanner, la momie découverte par ce jeune explorateur en herbe de 10 ans s’est révélée être celle d’un être humain dont le crâne est bien préservé.

Il aurait tout de même l’orbite gauche transpercée par une flèche, selon le journal local Kreiszeitung. Un masque mortuaire, retrouvé dans le sarcophage, ajoute encore au mystère, tout comme la fine couche de métal recouvrant les ossements de ce corps mesurant 1,49 m, que le scanner a signalée.A 10 ans, il trouve une momie dans le grenier

Les bandes datent du XXe siècle

Le père du garçon, Lutz-Wolfgang Kettler, a indiqué que son propre père, décédé il y a 12 ans, avait voyagé en Afrique du Nord dans les années 1950 et qu’il était possible qu’il ait rapporté la momie comme une sorte de souvenir morbide. Les bandes ayant servi à confectionner la momie et qui ont été laissées en l’état pour ne pas endommager les ossements, datent du XXe siècle, et ont été fixées à la machine, a déclaré le dentiste qui était présent lors du scanner.

« Chaque question en appelle une autre » depuis que le petit garçon, Alexander, a découvert la mystérieuse momie, a-t-il ajouté. La police de cette petite ville de Basse-Saxe et le parquet local suivent l’affaire. « Nous attendons de savoir de quand datent les ossements », a déclaré un porte-parole de la police à l’agence de presse allemande DPA.