Euthanasie un droit ?


France : le Comité d'éthique opposé à l’assistance au suicide et à l’euthanasie
© AFP

Le Comité consultatif national d’éthique, saisi par François Hollande sur la question de la fin de vie, a rendu son avis lundi. Les membres du comité n’ont pas autorisé le suicide assisté ni l’euthanasie et préconisent un débat public.

 

Le Comité consultatif national d’éthique (CCNE) a rendu lundi 1er juillet un avis prudent concernant la question de la fin de vie. Saisi par François Hollande en décembre dernier, le CCNE recommande de ne pas légaliser l’assistance au suicide, ni l’euthanasie. La commission d’experts préfère que la réflexion se poursuive « sous la forme d’un débat public ».

« Le Comité national d’éthique a souhaité avoir un débat national, c’est également ma démarche« , a déclaré le chef de l’État lundi, en marge d’une visite au centre hospitalier de Lorient. « Au terme de ce débat, il y aura, sans doute à la fin de l’année, un projet de loi qui sortira, fort de ce qui aura été dit et précisé à l’occasion de cette réflexion », a-t-il poursuivi. Le projet de loi a pour but d’ « améliorer » la loi Leonetti « qui est déjà un premier pas dans la direction qui est celle de la dignité humaine », a-t-il ajouté.

Des divisions au sein du CCNE

Les membres du CCNE ont montré des divisions, notamment sur la différence qui existe entre « laisser mourir » et « faire mourir », tant la frontière est tenue et le sujet sensible. Huit experts sur les quarante membres que compte le comité se sont notamment interrogés sur les critères qui pourraient autoriser certaines demandes d’aide à mettre un terme à sa vie.

Le président du CCNE a en outre précisé que les positions des huit experts en désaccord avec la majorité faisaient partie intégrante de l’avis rendu.

Et des propositions unanimes

Le Comité a également émis une série de propositions, adoptées cette fois à l’unanimité, visant à améliorer la prise en charge des malades en fin de vie. Il préconise ainsi que les « directives anticipées » émises par un patient atteint d’une maladie grave, rédigées en présence d’un médecin traitant, deviennent « contraignantes pour les soignants sauf exception dûment justifiée par écrit ». Aujourd’hui, elles ne sont considérées que comme l’expression de souhaits, les décisions étant prises par les médecins.

Les membres du Comité recommandent également que soit respecté le droit d’une personne en fin de vie à être endormie, – « sédation profonde »-, jusqu’au décès quand les traitements, voire l’alimentation et l’hydratation ont été arrêtés, à sa demande.

Enfin le comité préconise le développement de soins palliatifs « à domicile », pour les rendre accessibles à tous, comme le stipule la loi « depuis quatorze ans ». La personne malade et ses proches doivent être « associés pleinement » à toutes les décisions concernant sa fin de vie. Ces décisions ne doivent plus être discutées seulement entre médecins. Les membres s’accordent pour dire qu’il faudrait renforcer la formation des soignants et leur capacité d’écoute et de dialogue.

Publicités

10 réflexions au sujet de « Euthanasie un droit ? »

  1. P.S : Il est arrivé qu ‘un parent tue le bébé en enfonçant une aiguille dans le cerveau du bébé , aiguille introduite par la fontanelle ….Horrible !

    J'aime

    1. … ce n’est pas de l’euthanasie ça…. encore moins un droit à mourir dans la dignité, un « meurtre » tout simplement ! Je suis pour l’euthanasie, encadrée, décidée et réfléchie ! Quand les souffrances sont irréversibles, sans espoir de guérison… tout le monde devrait pouvoir décider de sa mort dans la « dignité ».

      J'aime

      1. Evidemment Arielle C’est ce que je dit , donner la mort à un bébé et de cette façon qui plus est est horrible , c’est un meurtre ..
        Pour ce qui est de l’euthanasie , ce que tu dis est exactement ce que je pense ..(Voir mes réponses aux commentaires ci-dessous
        F.

        J'aime

  2. Ils sont monstrueux ces parents !

    Je suis aussi pour l’euthanasie, décidée en toute conscience par la personne atteinte d’une maladie incurable et mourant dans d’atroces souffrances.
    Aujourd’hui, quand la personne n’est pas consciente, les médecins laissent la famille prendre la décision. Mais il faut que tous les membres de la famille soit d’accord.

    Bonne journée Francis !

    J'aime

    1. Bonsoir Jane
      Je pense comme toi , lis s’il te plait la réponse que je fais à « Ajax » ci-dessous , tu verras que je pense que ce ne sont pas des « mots en l’air  » ce que je dis , et que donner la mort à quelqu’un , l’euthanasie doit être strictement réglementé…..La décision revient en priorité au malade lui même ( avant d’être mourant bien sur ) par une carte comme celle pour les dons d’organes par exemple …..Si ce principe de carte /fichier n’est jamais mis en pratique , il est évident qu’il faut que TOUS les membre de la famille donnent leur accord…Perso , je sais que plutôt que de rester plusieurs années en « survie  » comme un légume , je préfère mourir (mon fils le sait )
      Merci pour ton commentaire

      F.

      J'aime

  3. moi je suis contre l’euthanasie mais je suis contre aussi l’acharnement thérapeutique ..

    surtout qu’il peut aussi avoir des dérapages .. comme une personne qui veut se faire euthanasié puis change d’avis mais faute de lit, un médecin qui n’était même pas son médecin l’a euthanasié

    Ou cela je l’ai vue car j’y étais comme préposée aux patients .. et la dame ne voulait pas mourir .. mais quand elle est devenu inconsciente la famille a décidé contre sa volonté

    Puis souvent on ne veut pas vivre a cause d’être une charge pour d,autres .. et pourtant c’est ca la vie .. on aide et on recoit … de la vie a la mort

    J'aime

  4. et voila, l’idée est lancée ! à force de matraquages médiatiques les gens finiront par se faire à l’idée que l’euthanasie est un bien. attention aux abus de personnes qui ne veulent pas s’occuper de leurs parents devenus une charge pour eux, et même à certains rapaces qui n’attendent que l’héritage . quant à notre brave président qui a lancée l’idée, compte-t-il résoudre le problèmes de la retraite en ajoutant ce chapitre au dossier ? consternant !!

    J'aime

    1. Bonsoir Ajax
      Tu as raison…..Il faut que la décision de mettre fin à la vie soit strictement réglementée : L’avis de plusieurs médecins , contrôle des proches , de leurs raisons de demander cette euthanasie , voir si tous sont d’accord sur ce fait etc…..Peut-être aussi demander à chaque « humain  » de mettre par écrit cette décision (comme pour le don d’organes ) …Pour ce qui est des questions d’argent (retraite etc…..) …Pourquoi la loi ne dirait elle pas que les paiements dus doivent continuer à être versés à qui ou « quoi  » (association etc…) décidé toujours par écrit par la personne concernée…
      Je ne prétends pas que c’est simple dans la société actuelle , mais je dis simplement que c’est une forme de liberté individuelle …..Il y a bien des personnes qui se suicident …Qui décident de donner leurs organes , d’être incinérées etc.

      F.

      J'aime

  5. Et bien , je me doutais que ce sujet amènerait beaucoup de réactions , ici et quer mon autre blog , mais à ce point , c’est un vrai débat et c’est une bonne chose quand une discussion a lieu sur un tel sujet ….Je trouve…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s