» Aura épileptique  » je connais ,mais …. »aura orgasmique ‘???


Orgasmes incongrus
l’aura orgasmique correspond à un épisode épileptique. L’aura orgasmique correspond à un épisode épileptique. © Uladzimir Bakunovich / Fotolia.com

Anna, jeune femme dynamique et très sportive, travaille comme secrétaire dans le service financier d’un grand groupe. Un dimanche d’hiver, au cours d’une randonnée, Anna s’assoit dans l’herbe pour se reposer. Quelques minutes après, elle ressent un sentiment de bien-être l’envahir et son corps se met à trembler. Elle éprouve même quelques difficultés à se retenir de crier. C’est un véritable orgasme qu’elle vient de vivre. Une fois cette sensation très curieuse disparue, Anna se sent ailleurs, un peu perdue dans le vide et les yeux hagards.

Ces curieuses manifestations se reproduisent plusieurs fois tout au long des mois qui vont suivre. A chaque fois, heureusement pour elle, personne n’est témoin de ces scènes proches de l’obscénité.

Au cours d’un dîner dans une brasserie, à l’occasion de l’anniversaire de sa mère, Anna ressent à nouveau cet état proche d’une jouissance. Mais cette fois, elle ne se sent pas bien, fait un malaise et perd connaissance. Elle est immédiatement transférée aux urgences de l’hôpital le plus proche.

Le bilan permet d’évoquer le diagnostic d’aura orgasmique.

Diagnostic

L’aura orgasmique est un cas rare d’aura épileptique. L’aura épileptique correspond à un épisode épileptique au cours duquel le patient reste conscient et garde un souvenir de la gêne qu’il a ressentie.

Cette aura correspond à une crise d’épilepsie partielle simple sans perte de connaissance et peut annoncer dans un second temps une crise plus sévère.

L’épilepsie peut par exemple être provoquée par une tumeur ou un accident vasculaire cérébral. Le traitement consiste avant tout à traiter la cause.

Ces auras orgasmiques seraient liées à l’activation de la région fronto-temporale de l’hémisphère droit, zone participant à l’orgasme physiologique.