Toujours « tabou »


Il y a quelque jours ,j’ai parlé d’abord avec mon père à l’occasion de son anniversaire : Et à partir du mariage de Manu  ,il en est venu à des propos méprisants sur l’homosexualité…..; peu de temps avant ,j’avais parlé avec mon frère militaire toujours à partir du mariage d ‘Emmanuel avec Lise …Et là : Rebelote   » C’est mieux de se marier avec une femme que « être P.D  » ! (Parceque je disais que Manu et Lise étaient heureux sans être mariés ) …..A mon paternel ,je n’ai même pas répondu ,mais à mon frère (qui est raciste ,homophobe et j’en passe ) , je lui ai dit que çà ne m’aurait pas dérangé ,chacun est libre …et j’ai ajouté qu’il vaut mieux être  » homo » que fasciste comme lui! …..Bref…..En souvenir de ces conversations :

« Chat échaudé craint l’eau froide » ? lol


Depuis qu’il sort  ,Fripon semble avoir la toison plus « sale » ,bien sur,je le brosse et il aime çà ,mais je me demande si je pourrais le  » baigner  »  ( Avec moumoun,je n’ai jamais essayé)

Alors….Ben!!!çà ne va pas être facile !!!

Un bain peut tout à fait être envisagé. L’important est d’utiliser de bons produits. Il viendra compléter le brossage et contribuera au maintien de la beauté du poil de votre chat. Habituez votre chaton très tôt à cette « épreuve » vous facilitera les choses ! 

 

Le chat n’a pas le même pH que le nôtre. Aussi, s’il est tout à fait possible de donner un bain (ou doucher) son chat de temps à autre, cela ne doit se faire qu’avec l’utilisation d’un shampoing adapté. Même le plus doux des shampoings pour bébé humain est à proscrire. 

Certains shampoings sont fonction de la nature du poil, de leur couleur aussi. Il y a également des shampoings traitants (antiparasitaires), des démêleurs, des embellisseurs, etc. Les laboratoires et les fabricants ont fait d’énormes progrès et chaque maître trouvera dans le commerce ou chez son vétérinaire le produit qui convient le mieux à son compagnon.

Comme pour le brossage, l’idéal est d’habituer le chaton le plus tôt possible. Il existe bien des shampoings secs, mais ils n’ont pas les mêmes « pouvoirs » qu’un bon bain. Mais l’on peut les réserver aux chats malades ou « rebelles » !

Prenez bien garde aux réactions de votre chat, car pas très ami avec le pommeau de douche, il risque de s’accrocher à votre bras pour s’échapper. Les coups de griffes ne sont pas à exclure dans ces cas là. 

Tentez de créer une ambiance « zen », un climat de confiance afin de ne pas stresser le chat, surtout les premières fois.  

Avant de baigner l’animal, il faut le brosser et le peigner et, s’il a le poil long, s’assurer que celui-ci est bien démêlé. 

Un bon séchage

L’eau sera réglée à 35-40 °C et prenez soin, comme on le ferait pour un bébé, de tester la température vous-même.

Commencez par mouiller le chat complètement, de la tête (évitez les yeux et les oreilles) à la queue, puis, à l’aide d’une éponge ou à la main, frottez-le avec le shampooing, en évitant que celui-ci ne pénètre également dans les yeux et les oreilles.

Au besoin, protégez ces dernières à l’aide de coton. Insistez sur les pattes, les espaces interdigitaux. Rincez ensuite tout le corps à l’eau tiède en prenant soin de ne pas laisser de shampooing. Recommencez éventuellement le savonnage et le rinçage.

Cette opération terminée, enroulez-le dans une serviette chaude. Frottez-le vigoureusement, essuyez-le.

Séchez-le avec un sèche-cheveux réglé à température moyenne sans trop approcher l’appareil du chat. Veillez à ce que le chat ne prenne pas froid après le bain.

En effet, une couche de sébum recouvre sa peau et sert à sa régulation thermique. Or ce film protecteur ne résiste pas aux savons.