Le coeur…………


R.Cocciante : »Le coeur »

Les paroles:

D’après le dictionnaire,
Ce n’est guère, sauf erreur,
Qu’un organe musculaire,
Le coeur,
Mais, d’après les poèmes
De Ronsard à Baudelaire,
C’est lui qui dit « je t’aime »,
Le coeur.

On en vit comme on en meurt
Mais, sans même que sonne l’heure,
Il vous lâche en plein bonheur,
Il s’en va comme un voleur.
On en rit comme on en pleure.
Faudrait nous mettre un moteur
A la place du coeur,
Du coeur.

Trente battements la minute,
De façon régulière,
Voilà comment il lutte,
Le coeur.
S’il a les pieds sur terre,
Plus cruelle est la chute
Quand il s’envoie en l’air,
Le coeur.

On en vit comme on en meurt
Mais, sans même que sonne l’heure,
Il vous lâche en plein bonheur,
Il s’en va comme un voleur.
On en rit comme on en pleure.
Faudrait nous mettre un moteur
A la place du coeur,
Du coeur.

Dans ma vie sans amour,
Ma vie au jour le jour,
Tu m’apparais belle comme
Un coeur.
J’aimais le son de ta voix.
Je me suis pas méfié de toi
Parce que je suis un homme
De coeur.

On en vit comme on en meurt
Mais, sans même que sonne l’heure,
Il vous lâche en plein bonheur,
Il s’en va comme un voleur.
On en rit comme on en pleure.
Faudrait nous mettre un moteur
A la place du coeur,
Du coeur.

Parce que je t’aime comme un fou
Et parce que tu t’en fous,
Mon coeur se meurt.