La cité de la joie ce soir à la télévision


d’aprés le magnifique et réellement émouvant livre de D.Lapierre

 

Résumé du livre de Dominique Lapierre :

La Cité de la Joie est un roman de Dominique Lapierre, paru en 1985.

Le personnage central, Paul Lambert, prêtre français dans le livre, est inspiré de Gaston Grandjean, missionnaire suisse, qui a changé son nom en Gaston Dayanand en adoptant la nationalité indienne en 1992. Entre autres mérites, les ponts qu’il établit entre les différentes religions qui se côtoient dans ce bidonville de Calcutta sont un merveilleux message d’espoir.

Un film en a été tiré.

À ce jour le livre a été traduit en 31 langues et son tirage dépasse plus de 40 millions d’exemplaires. Dominique Lapierre a créé une fondation internationale pour scolariser les enfants, ouvrir des dispensaires et des hôpitaux, permettre des soins gratuits aux plus pauvres, créer des puits d’eau potable, etc. Pour permettre à cette fondation de remplir son rôle humanitaire de façon totalement indépendante de tout pouvoir politique et religieux, les droits du livre, ainsi que du film qui en a été tiré, ainsi que de tous les livres suivants de Dominique Lapierre, sont intégralement reversés (à 100%) à une association humanitaire, créée elle aussi et gérée par Dominique Lapierre lui-même et son épouse (qui se prénomme également Dominique), association nommée « Action pour les Enfants des Lépreux de Calcutta ». L’association ne perçoit aucun pourcentage pour quelque raison que ce soit, y compris pour des frais de gestion ou de fonctionnement, puisque lui-seul et son épouse en sont les uniques gestionnaires. Chaque centime versé part en Inde dans un des nombreux centres de la Fondation « City of Joy Foundation ». Chaque don est déductible des impôts par réception d’un reçu fiscal. Le succès de la fondation est tel que désormais elle agit également en Afrique et en Amérique du Sud ainsi que de façon plus ponctuelle dans d’autres pays y compris européens.

Grondements…..


  Je pense qu’il est temps et nécessaire que je quitte le Net : Le tonnerre gronde et des éclairs zèbrent le ciel….Je le sentais bien depuis le début de la soirée qu’ il  » y avait de l’orage dans l’air »  (j’y suis très sensible )….J’espère pouvoir dormir malgré  tout…..

Fripon semble le sentir lui aussi : Il est blotti sous la table……

Explications de l’orage et la foudre ( un peu longue )

Chaud……


Des gens se baignent dans une piscine de Toulouse, le 17 août 2012 (Photo Pascal Pavani/AFP)

Vendredi 17 aout 2012, 21h01
La canicule a touché de plein fouet une partie de la France vendredi avec 21 départements placés en alerte orange, et le sud-ouest a dû faire face à des températures frôlant les 40 degrés, avant une aggravation de la chaleur annoncée pour le week-end.

Aux six départements déjà en alerte (Haute-Garonne, Gers, Lot, Lot-et-Garonne, Tarn et Tarn-et-Garonne), se sont ajoutés ceux de Bourgogne (Yonne, Côte-d’or, Nièvre et Saône-et-Loire) et du Limousin (Corrèze, Creuse et Haute-Vienne), ainsi que l’Allier(« chez moi « ), la Charente, le Cher, la Dordogne, l’Indre, la Loire, le Puy-de-Dôme et le Rhône.

En milieu d’après-midi, les températures atteignaient 36 à 38 degrés dans le Bassin aquitain, 33 à 36 degrés dans le centre-ouest. Elles devraient monter jusqu’à 37 à 40 degrés samedi, voire localement 41, et seront stationnaires dimanche, selon Météo France.

Elles étaient plus modérées vendredi dans le Centre, la Bourgogne, le nord de l’Auvergne et le Lyonnais, mais un réchauffement qualifié de « spectaculaire » devrait se produire samedi dans ces régions. Le thermomètre montera aussi haut que dans le sud-ouest et ces températures élevées se maintiendront également dimanche.

Les températures seront aussi « très élevées », mais à un degré moindre, dans le reste de la France, sauf en bordure de la Méditerranée, dans les Alpes et dans le quart nord-ouest du pays, du Pas-de-Calais à la Vendée. En Ile-de-France, il devrait faire 34 samedi après-midi et 36 dimanche.

Cette vague de chaleur, prévue dans certains endroits jusqu’à mercredi, est « nettement moins grave » que celle de 2003 marquée par la mort de 15.000 personnes et restée dans les mémoires, souligne Météo France. Elle nécessite cependant « une vigilance particulière notamment pour les personnes sensibles ou exposées ».

Les autorités sanitaires ont multiplié les appels à la prudence et à la solidarité avec les personnes âgées. Le niveau 2 du plan canicule, qui en compte trois et a été mis en place en 2004, a été activé dans 23 départements de Bourgogne, Centre, Rhône-Alpes, Auvergne, Midi-Pyrénées, Poitou-Charentes, Limousin et Aquitaine, selon les chiffres publiés vendredi soir par la Direction générale de la santé.

Il vise à mettre à l’abri des fortes chaleurs les personnes âgées, en établissement ou autonomes, ainsi que les maternités et les crèches. Toutes les maisons de retraite doivent disposer d’une pièce rafraîchie.

Un garçon se rafraîchit en jouant dans une fontaine à Strasbourg, le 17 août 2012 (Photo Frederick Florin/AFP)

A Toulouse, une assistance a été mise en oeuvre vendredi pour les 517 personnes fragiles enregistrées à la mairie, jointes systématiquement au téléphone.

Réchauffement climatique?

Pour manifester la mobilisation du gouvernement, deux ministres ont visité des établissements pour personnes âgées. « La clef en cas de canicule, c’est l’anticipation », a déclaré Marisol Touraine, ministre de la Santé, à Lormes (Nièvre).

La ministre des Personnes âgées et de l’Autonomie, Michèle Delaunay, a insisté sur l’importance de « la démarche de proximité », le voisin « qui frappe à la porte ». Elle a rappelé à Aiguillon (Lot-et-Garonne) qu’un Fonds de réserve de 14 millions d’euros de la Caisse nationale de solidarité autonomie était à la disposition des établissements de soins de recourir à du personnel ou des heures supplémentaires à partir du niveau 2.

Quant à l’origine de ces fortes chaleurs, Jérôme Lecou, prévisionniste à Météo France, a estimé qu’elles ont peut-être à voir avec le réchauffement climatique.

« Les continents ont tendance à avoir des températures de plus en plus chaudes, les phénomènes de très fortes chaleurs deviennent récurrents », dit-il. Si l’été a semblé pourri en Europe de l’ouest, les Balkans et l’Europe centrale ont connu depuis juin des températures caniculaires.

« Des phénomènes exceptionnels en 2003 ont tendance à devenir plus fréquents », souligne-t-il, citant la canicule en 2010 sur la Russie ou celle de cette année sur l’Amérique du nord.

Les animaux aussi souffrent de la chaleur: au zoo de Beauval, à Saint-Aignan (Loir-et-Cher), les deux pandas chinois ont ainsi eu droit à des glaçons au miel et aux pommes.

Moumoun /Fripon


moumounMa Moumoun disparaissait il y a plus d’un an déjà ! (C’était fin mai 2011 )……Comme tous les êtres qu’on aime,a aimés ,de mon « âme » elle ne sort pas…..Fripon fait ce qu’il peut ,mais il est bien jeune pour « compenser » ….Ainsi,il va monter se coucher avec moi ,mais contrairement à elle ,il ne se blottira pas contre moi  et sera éveillé avant moi ,il me « harcèlera pour que je cesse de dormir ……Moumoun ,elle ,respectait mon sommeil……

Dimanche est là


Dimanche est là depuis plus de 5 heures déjà ……La chaleur qui toute la journée a régné  m’a épuisé : J’ai beaucoup bu (de l’eau !!! ) ,mais cela n’a eu aucun effet sur mon cerveau : Il est pratiquement en ébullition mais pas parce que les idées s’y bouscule « à foison »  comme çà arrive parfois ,mais parce que la température dans la maison n’est pas descendu sous les 30 degrés….Le ventilateur ventile mais c’est inutile…..

Mon petit compagnon « Fripon »  ne trouve comme solution que de se vautrer dans l’évier !

Moi,ben moi , je vais monter m’allonger après m’être douché  pour la « X » ème fois de la journée …….J’espère réussir à dormir….

N.B: Bien entendu ce n’est pas moi sur la vidéo devant le ventilo ni Fripon dans l’autre vidéo !

…………..


 

Le poème :

 

L’horloge:

Horloge ! dieu sinistre, effrayant, impassible,
Dont le doigt nous menace et nous dit :  » Souviens-toi !
Les vibrantes Douleurs dans ton coeur plein d’effroi
Se planteront bientôt comme dans une cible,

Le plaisir vaporeux fuira vers l’horizon
Ainsi qu’une sylphide au fond de la coulisse ;
Chaque instant te dévore un morceau du délice
A chaque homme accordé pour toute sa saison.

Trois mille six cents fois par heure, la Seconde
Chuchote : Souviens-toi ! – Rapide, avec sa voix
D’insecte, Maintenant dit : Je suis Autrefois,
Et j’ai pompé ta vie avec ma trompe immonde !

Remember ! Souviens-toi, prodigue ! Esto memor !
(Mon gosier de métal parle toutes les langues.)
Les minutes, mortel folâtre, sont des gangues
Qu’il ne faut pas lâcher sans en extraire l’or !

Souviens-toi que le Temps est un joueur avide
Qui gagne sans tricher, à tout coup ! c’est la loi.
Le jour décroît ; la nuit augmente, souviens-toi !
Le gouffre a toujours soif ; la clepsydre se vide.

Tantôt sonnera l’heure où le divin Hasard,
Où l’auguste Vertu, ton épouse encor vierge,
Où le repentir même (oh ! la dernière auberge !),
Où tout te dira : Meurs, vieux lâche ! il est trop tard ! « 

Obsession……..C’est ridicule,je sais……


Une pensée ne quitte pas mon cerveau depuis ce 14/08 !

Il faut que je m’en débarrasse en l’écrivant ici : Il y a 36ans (le 14/08/1976 ),j’épousais la maman d’Emmanuel…J’avais  21ans 1/2! ….Elle  19ans 1/2 On est encore naïf à cet âge…….

  Le 14 /06/1980 naissait un enfant…Mon?  fils ?? Emmanuel…..Comme je fus fier d’être père (« géniteur » ou non peu importe au fond)…..Je croyais au bonheur acquis à cette époque ,je le voulais ce bonheur ,de toutes mes forces..

Mais la vie en décida différemment : Le 24/09/1981 ,ce fut la désillusion avec le divorce….L’enfant avait un peu plus d’un an …….Comme mes amis qui ici régulièrement passez ,vous le savez, j’obtins la garde du bébé….Ensemble nous poursuivîmes le chemin …..Main dans la main….C’était bien!!!!! (çà l’est toujours après ce long parcours )…..

Les paroles:
Prendre un enfant par la main
Pour l´emmener vers demain,
Pour lui donner la confiance en son pas,
Prendre un enfant pour un roi.
Prendre un enfant dans ses bras
Et pour la première fois,
Sécher ses larmes en étouffant de joie,
Prendre un enfant dans ses bras.

Prendre un enfant par le cœur
Pour soulager ses malheurs,
Tout doucement, sans parler, sans pudeur,
Prendre un enfant sur son cœur.
Prendre un enfant dans ses bras
Mais pour la première fois,
Verser des larmes en étouffant sa joie,
Prendre un enfant contre soi.

Prendre un enfant par la main
Et lui chanter des refrains
Pour qu´il s´endorme à la tombée du jour,
Prendre un enfant par l´amour.
Prendre un enfant comme il vient
Et consoler ses chagrins,
Vivre sa vie des années, puis soudain,
Prendre un enfant par la main
En regardant tout au bout du chemin,
Prendre un enfant pour le sien.

J’ai vu K.Kinsky dans un film à la télé ce soir (j’adore ce gars) et…..


Je me suis souvenu d’ avoir vu des extraits de cet interwiew de Mr Kinsky par Mourousi  :Mourousi n’était pas à l’aise :Il ne parle que de certains extraits du livre  disons « crus » !!!!!  Et Kinsky ,lui explique très bien son respect du public .Alors si vous voulez « jeter un oeuil »…..

Pour m’endormir serein………


On n’est pas sérieux quand on a 17 ans

On n’est pas sérieux, quand on a dix-sept ans.
– Un beau soir, foin des bocks et de la limonade,
Des cafés tapageurs aux lustres éclatants !
– On va sous les tilleuls verts de la promenade.

Les tilleuls sentent bons dans les bons soirs de juin !
L’air est parfois si doux, qu’on ferme la paupière ;
Le vent chargé de bruits, – la ville n’est pas loin, –
A des parfums de vigne et des parfums de bière…

– Voilà qu’on aperçoit un tout petit chiffon
D’azur sombre, encadré d’une petite branche,
Piqué d’une mauvaise étoile, qui se fond
Avec de doux frissons, petite et toute blanche…

Nuit de juin ! Dis-sept ans ! – On se laisse griser.
La sève est du champagne et vous monte à la tête…
On divague ; on se sent aux lèvres un baiser
Qui palpite là, comme une petite bête…

Le coeur fou Robinsonne à travers les romans,
– Lorsque, dans la clarté d’un pâle réverbère,
Passe une demoiselle aux petits airs charmants,
Sous l’ombre du faux col effrayant de son père…

Et, comme elle vous trouve immensément naïf,
Tout en faisant trotter ses petites botines,
Elle se tourne, alerte et d’un mouvement vif…
– Sur vos lèvres alors meurent les cavatines…                                    (  N.B:Une cavatine est une   courte pièce vocale pour

                                                                                                                                          soliste utilisée dans les opéras ou les oratorioXVIIIe siècle)    

Vous êtes amoureux. Loué jusqu’au mois d’août.
Vous êtes amoureux. – Vos sonnets La font rire.
Tous vos amis s’en vont, vous êtes mauvais goût.
– Puis l’adorée, un soir, a daigné vous écrire… !

– Ce soir-là,… – vous rentrez aux cafés éclatants,
Vous demandez des bocks ou de la limonade…
– On est pas sérieux, quand on a dix-sept ans
Et qu’on a des tilleuls verts sur la promenade.

23 septembre 1870. ARTHUR RIMBAUD, Poésies,XIII.

On n'est pas sérieux quand on a 17 ans

« Robin des bois  » moderne?


A chacun de juger…..Perso. çà me plait bien:

 

http://fr.euronews.com/ Voici une nouvelle espèce de « Robin des bois ». Ces deux militants espagnols ont volé des denrées de base dans des supermarchés andalous pour les distribuer aux pauvres. Après avoir passé une nuit au commissariat à Séville, ils ont été remis en liberté hier mais sont poursuivis pour vol et action sous la contrainte.

 » Prendre de la nourriture et la donner aux familles en grandes difficultés, si cela c’est du vol, alors oui je suis coupable  » a affirmé Francisco Molero, 23 ans.

José Manuel Sanchez Gordillo, un élu d’Izquierda Unida, la coalition de la gauche radicale, pourrait aussi être entendu par un juge. Il a mené l’un des raids dans un supermarché.  » Si je finis en prison parce que j’ai pointé du doigt les effets de la crise, ce sera un honneur pour moi  » estime-t-il.

Depuis 17 jours, il occupe avec des militants de gauche une exploitation agricole du ministère de la défense, réclamant une meilleure répartition des terres dans cette région où se perpétue la tradition des grands propriétaires terriens.