Dimanche?


Par ces jours fériés ,je suis perturbé ! Bon sang ,nous sommes donc dimanche !!!! Comme d’ habitude , »ils » vont aller à la messe et moi,je me couche! Le drame ,c’est qu’il ne me reste pas assez de cigarettes pour tenir la journée….Seul un peu de tabac me restant, à les rouler m’obligera……Ce fut une journée convenable…..agrémentée en fin de soirée d’un dial agréablement partagé….Mais peu de visites sur les blogs aimés…..

    Bon dimanche à vous qui   passeriez………

14 juillet oblige……….


Paroles :
Au village, sans prétention,
J’ai mauvaise réputation.
Qu’je m’démène ou qu’je reste coi
Je pass’ pour un je-ne-sais-quoi!
Je ne fait pourtant de tort à personne
En suivant mon chemin de petit bonhomme.
Mais les brav’s gens n’aiment pas que
L’on suive une autre route qu’eux,
Non les brav’s gens n’aiment pas que
L’on suive une autre route qu’eux,
Tout le monde médit de moi,
Sauf les muets, ça va de soi.

Le jour du Quatorze Juillet
Je reste dans mon lit douillet.
La musique qui marche au pas,
Cela ne me regarde pas.
Je ne fais pourtant de tort à personne,
En n’écoutant pas le clairon qui sonne.
Mais les brav’s gens n’aiment pas que
L’on suive une autre route qu’eux,
Non les brav’s gens n’aiment pas que
L’on suive une autre route qu’eux,
Tout le monde me montre du doigt
Sauf les manchots, ça va de soi.

Quand j’croise un voleur malchanceux,
Poursuivi par un cul-terreux;
J’lance la patte et pourquoi le taire,
Le cul-terreux s’retrouv’ par terre
Je ne fait pourtant de tort à personne,
En laissant courir les voleurs de pommes.
Mais les brav’s gens n’aiment pas que
L’on suive une autre route qu’eux,
Non les brav’s gens n’aiment pas que
L’on suive une autre route qu’eux,
Tout le monde se rue sur moi,
Sauf les culs-de-jatte, ça va de soi.

Pas besoin d’être Jérémie,
Pour d’viner l’sort qui m’est promis,
S’ils trouv’nt une corde à leur goût,
Ils me la passeront au cou,
Je ne fait pourtant de tort à personne,
En suivant les ch’mins qui n’mènent pas à Rome,
Mais les brav’s gens n’aiment pas que
L’on suive une autre route qu’eux,
Non les brav’s gens n’aiment pas que
L’on suive une autre route qu’eux,
Tout l’mond’ viendra me voir pendu,
Sauf les aveugles, bien entendu.

 

Au fait combien çà coûte le défilé du 14 juillet? Et bien pas facile de le savoir!

Le site Bakchich a creusé pour dégotter le coût d’un défilé du . Pas évident avec les grands communicants de la grande muette.

Combien coûte le défilé du 14 juillet aux contribuables ? 14juillet defile prix cout contribuable prix dépenses defile 14 juillet Le défilé aérien constitue toujours un moment très attendu du 14 juillet. Présidence française de l’Europe oblige, le cru 2008 innove en y intégrant plusieurs armées de l’air, membre de l’Union Européenne. Ainsi pas moins de 65 aéronefs dont 11 appartenant aux forces aériennes de l’ UE survoleront-ils les Champs-Elysées dès 10 H 45. L’occasion de voir voler des MIG ( de fabrication russe ) notamment, précise le programme complet des réjouissances.
À l’heure du pétrole cher (135 $ le baril en 2008), de la disette budgétaire, et des incantations au « développement durable » Bakchich a tenté – simple curiosité- de connaître le coût de ce show aérien. Répétitions comprises.


Pas de chiffre, mais ça coûte « bonbon »

Peu familier il est vrai des multiples services de presse de la grande muette, Bakchich a commencé par se perdre un peu et faire le tour ( téléphonique) des bases aériennes du pays. C’est lors d’une escale sur l’une d’entre elles, -pas la moins prestigieuse- que l’un de nos interlocuteurs confirme ( en substance) que l’escapade de nos fous volants sur leurs drôles machines , coûte effectivement «  bonbon ».

Et notre gorge profonde au sein de l’armée de l’air de préciser sans qu’on lui ait rien demandé : « À tel point que pour des raisons budgétaires, nombres de pays de l’Est ( sic) ont annulé leur participation ». Et de citer notamment comme exemple la Roumanie.

vide…..


Pour l’instant,mon esprit est vide….Ou …perturbé par toutes ces obligations,documents à remplir,chercher; fournir pour l’administration……Alors la solution?

 Je me joins à fripon sur le canapé regardant béatement la télévision (je crois y voir un vieux James Bond….)….Ensuite,nous verrons,ou je me couche ou je reviens devant cette écran…………………….

Bilan….(Lisez « en diagonale » car çà risque d’être long et rasoir!)


      Donc,comme prévu,je suis allé à Montluçon pour ma « révision » ,consultation « bisannuelle  » auprès de mon spécialiste..En fait,c’est plus une conversation (agrémentée d’un renouvellement d’ordonnance ) qu’un examen…En effet ,depuis le temps, le professeur (dont je tais le nom car je ne sais si on a le droit) ,professeur qui,quand nous nous saluons me précise toujours qu’il n’est  » que » docteur » en neurologie….Depuis le temps disais-je ,il sais tout de moi! Il m’ a même demandé des nouvelles de mon fils et…..de Moumoun!!!(je vous assure que c’est vrai ) Quand je lui ai dit que ma chatte avait disparu ,mais que j’avais un nouveau compagnon nommé « Fripon » ,il a dit que c’était « bon pour moi « .Nous avons aussi parlé d’un médicament  (dont je tais aussi le nom) , qui fait partie de mon traitement : Pour ce comprimé,le docteur doit faire une ordonnance particulière ,à part…Parceque certains l’utilisent pour se droguer!!!!Il m’a aussi fait comprendre que le traitement n’était pour rien dans mes difficultés de concentration et pertes de mémoire ,mais que c’était l’évolution « normale » de ma maladie…(encourageant !?) Enfin ,me voilà tranquille pour 6 mois environ…..

     Le taxi est passé me prendre vers 15 h30 ,nous étions à l’heure (vers 16h30)…Comme la « consultation » fut brève, j’étais de retour  vers 18h00…..(En fait,le plus « fatiguant » est de « tenir » la conversation avec le chauffeur du taxi, qui,lui aussi sait beaucoup de choses sur moi! …Manu  encore dans cette conversation!)……

    En rentrant, je constatais que Fripon mérite bien son nom ! C’était le « bin’s » dans le salon :Tout ce qui était sur la table du salon ainsi que celle de la « salle à manger  » trainait sur le tapis! ……En plus, me préparant un café ,j’allumais la télé ,mais………Pas de télé!!!….Après « moult » manipulations  de la télé-commande retrouvée sous la table ,sans résultat ,je m’approchais du téléviseur et ….Le fil d’antenne était à terre!  Evidemment ,jetant un oeil sur mon félin compagnon,à sa mine ,je compris qu’il était coupable lol …Non seulement,il l’avait débranché mais « mordillé et « déglingué  » l’embout!!!!!…..Enfin,il est jeune n’est ce pas alors,je lui ai pardonné ,fondant devant ses ronronnements et câlins…..

Pour dire que ……


Ne me dites pas que je suis idiot :Je le sais……

Mais je voulais  dire à mes visiteurs éventuels que je serais absent (sauf insomnie)  cette nuit : Je dois me lever relativement tôtpour ne pas être trop « out off order » ce lundi vu que je dois aller à Montluçon comme chaque mois pour voir mon « spécialiste » ,faire le bilan habituel…..

   

Mr Herbert Pagani…Crie,mais sourit;émeut aussi


Plaidoyer pour ma terre….(Sur l’antisémitisme )

Ci dessous le texte :Tout y est dit avec ,parfois une pointe d’humour……C’était un grand homme

Le texte:

Herbert Pagani

 

Plaidoyer pour ma terre

11 novembre 1975
Hier, j’étais dans le métro et j’entends deux dames dire :
« T’as vu encore ces Juifs avec leurs histoires à l’O.N.U.
Quels emmerdeurs ! »
C’est vrai.
Nous sommes des emmerdeurs.
Ça fait des siècles qu’on emmerde le monde.
C’est dans notre nature, que voulez-vous !
Abraham avec son Dieu unique,
Moïse avec ses Tables de la Loi,
Jésus avec son autre joue toujours prête à la deuxième baffe.
Puis Freud, Marx, Einstein,
tous ont été des gêneurs, des révolutionnaires, des ennemis de l’Ordre.

Pourquoi ?

Parce qu’aucun ordre, quel que fut le siècle, ne pouvait les satisfaire,
puisqu’ils en étaient toujours exclus.
Remettre en question, voir plus loin,
changer le monde pour changer de destin,
tel fut le destin de mes Ancêtres.
C’est pourquoi ils sont haïs par les défenseurs de tous les ordres établis.

L’antisémite de droite reproche aux Juifs d’avoir fait la révolution bolchévique.
C’est vrai, il y en avait beaucoup, en 1917.
L’antisémite de gauche reproche aux Juifs d’être les propriétaires de Manhattan.
C’est vrai, il y a beaucoup de capitalistes juifs.
La raison est simple :
la religion, la culture, l’idéal révolutionnaire d’un côté,
les portefeuilles et les banques de l’autre,
sont les seules valeurs transportables,
les seules patries possibles pour ceux qui n’ont pas de patrie.
Et maintenant qu’il en existe une,
l’antisémitisme renaît de ses cendres…
– pardon ! de nos cendres –
et s’appelle anti sionisme.
Il s’appliquait aux individus, il s’applique à une nation.

Israël est un ghetto,
Jérusalem, c’est Varsovie
… Les nazis qui nous assiègent parlent l’arabe.
Et si leur croissant se déguise parfois en faucille,
c’est pour mieux piéger les Gauches du monde entier.
Moi qui suis un Juif de gauche, je n’en ai rien à faire d’une certaine gauche
qui veut libérer tous les hommes du monde aux dépens de certains d’entre
eux, car je suis précisément de ceux-là.

D’accord pour la lutte des classes,
mais aussi pour le droit à la différence.
Si la gauche veut me compter parmi les siens,
elle ne peut pas faire l’économie de mon problème.
Et mon problème est que depuis les déportations romaines
du 1er siècle après Jésus-Christ,
nous avons été partout honnis, bannis, traqués, dénoncés, écrasés, spoliés, brûlé
et convertis de force.

Pourquoi ?

Parce que notre religion,
c’est-à-dire notre culture était dangereuse.
Eh oui!

Quelques exemples…
Le judaïsme a été le premier à créer le Chabbat, jour du Seigneur,
c’est-à-dire le jour de repos hebdomadaire obligatoire.
Vous imaginez la joie des pharaons, toujours en retard d’une pyramide !

Le judaïsme interdit l’esclavage.
Vous imaginez la sympathie des Romains,
les plus importants grossistes de main- d’oeuvre gratuite de l’Antiquité !
Il est dit dans la Bible :
« La terre n’appartient pas à l’homme, mais à Dieu. »
De cette phrase découle une loi,
celle de la remise en question automatique
de la propriété foncière tous les 49 ans.
Vous voyez l’effet d’une loi pareille sur les papes du Moyen Âge
et les bâtisseurs d’empire de la Renaissance !

Il ne fallait pas que les peuples sachent.

On commença par interdire la Bible,
puis ce furent les médisances,
des murs de calomnies qui devinrent murs de pierres
et qu’on appela ghettos.
Ensuite ce fut l’Inquisition, les bûchers et plus tard les étoiles jaunes.
Auschwitz n’est qu’un exemple industriel de génocide,
mais il y a eu des génocides artisanaux par milliers.
J’en aurais pour trois jours rien qu’a nommer tous les pogroms
d’Espagne, de Russie, de Pologne
et d’Afrique du Nord.

À force de fuir, de bouger, le Juif est allé partout.
On extrapole et voilà : il n’est de nulle part.
Nous sommes parmi les peuples comme l’enfant à l’assistance publique.
Je ne veux plus être adopté.
Je ne veux plus que ma vie dépende de l’humeur de mes propriétaires. Je ne veux plus être un citoyen-locataire.
J’en ai assez de frapper aux portes de l’Histoire et d’attendre qu’on me dise : « Entrez. »
Je rentre et je gueule !
Je suis chez moi sur terre et sur terre j’ai ma terre :
elle m’a été promise, elle sera maintenue.

Qu’est ce que le Sionisme?
Ça se réduit à une simple phrase :
« L’an prochain à Jérusalem. »
Non, ce n’est pas un slogan du Club Méditerranée.
C’est écrit dans la Bible,
le livre le plus vendu et le plus mal lu du monde.
Et cette prière est devenue un cri,
un cri qui a plus de 2000 ans,
et le père de Christophe Colomb,
de Kafka,
de Proust,
de Chagall,
de Marx,
d’Einstein
et même de monsieur Kissinger,
l’ont répétée, cette phrase, ce cri,
au moins une fois par an, le jour de Pâques.

Alors le Sionisme, c’est du racisme ?
Faites moi rire !
Est-ce que : « Douce France, cher pays de mon enfance » est un hymne raciste ?
Le Sionisme, c’est le nom d’un combat de libération.

Dans le monde, chacun a ses Juifs.
Les Français ont les leurs :
ce sont les Bretons, les Occitans, les Corses, les travailleurs immigrés.
Les Italiens ont les Siciliens,
les Yankees ont leurs Noirs,
les Espagnols leurs Basques.

Nous, nous sommes les Juifs de TOUS.

À ceux qui me disent : « Et les Palestiniens ? »,
je réponds : « Je suis un Palestinien d’il y a 2000 ans.
Je suis l’opprimé le plus vieux du monde. »
Je discuterai avec eux, mais je ne leur céderai pas ma place.
Il y a là-bas de la place pour deux peuples et deux nations.
Les frontières sont à déterminer ensemble.
Mais l’existence d’un pays ne peut en aucun cas exclure l’existence de l’autre
et les options politiques d’un gouvernement n’ont jamais remis en cause
l’existence d’une nation, quelle qu’elle soit.

Alors pourquoi Israël ?

Quand Israël sera hors de danger,
je choisirai parmi les Juifs et mes voisins arabes,
ceux qui me sont frères par les idées.
Aujourd’hui, je me dois d’être solidaire avec tous les miens,
même ceux que je déteste, au nom de cet ennemi insurmontable :
le RACISME.

Descartes avait tort :
je pense donc je suis, ça ne veut rien dire.
Nous, ça fait 5000 ans qu’on pense, et nous n’existons toujours pas.
Je me défends, donc je suis.

Herbert Pagani

Sérénade:

Tant pis si je vous « rase »….Vous êtes habitués

Une dernière sur l’amitié…

Le texte:

 L’Amitié : ça fleurit comme une herbe sauvage,
N’importe où, en prison, à l’école.
Tu l’apprends comme on prend la rougeole,
Tu l’apprends comme on prend un virage.
C’est plus fort que les liens de famille,
Et c’est moins compliqué que l’amour.
Et c’est là quand t’es rond comme une bille,
Et c’est là quand tu cries au secours.
C’est le seul carburant qu’on connaisse
Qui augmente à mesure qu’on l’emploie.
Le vieillard y retrouve sa jeunesse,
Et les jeunes en ont fait une loi.
C’est la banque de toutes les tendresses,
C’est une arme pour tous les combats,
Ca réchauffe, et ça donne du courage,
Et ça n’a qu’un slogan : « On partage. »
Au clair de l’amitié, Le ciel est plus beau.
Viens boire à l’amitié, Mon ami Pierrot.
L’amitié, c’est un autre langage.
Un regard, et tu as tout compris.
Et c’est comme SOS dépannage,
Tu peux téléphoner jour et nuit.
L’amitié, c’est le faux témoignage
Qui te sauve dans un tribunal.
C’est le gars qui te tourne les pages
Quand t’es seul dans un lit d’hôpital.
C’est la banque de toutes les tendresses,
C’est une arme pour tous les combats,
Ca réchauffe, et ça donne du courage,
Et ça n’a qu’un slogan : « On partage. »
Au clair de l’amitié, Le ciel est plus beau.
Viens boire à l’amitié, Mon ami Pierrot.

Passage rapide…..Semaine chargée….


Vue l’heure ,si je ne souhaite pas de « heurts » du point de vue santé,à me coucher tôt,ne pas trainer……En effet,ce samedi mon fils passe en début d’après-midi afin de m’emmener « en ville » (Moulins certainement ) un costume acheter!!! Il semblerait que la tenue « bon chic-bon genre  » soit obligatoire pour assister à la cérémonie pffffffffff!!!!!

 Puis Lundi,ce sera la « virée » obligée à Montluçon afin de subir de mon spécialiste la consultation……

Clin d’oeuil à Mon Amie…..


Une longue discussion avec mon Amie de coeur, (« choeur »)?  M’amène à mettre cette vidéo de M. Jonaz  ,qui se rapproche un peu du sujet de notre « débat » 

Le texte:
On s´ballade dans l´atmosphère sur une sphère
Une bille une boule un ballon qui tourne en rond
Passant des nuits si sombres à la lumière
Nous voilà ensemble
Unis vers l´uni
Unis vers l uni
Unis vers l uni
Unis vers l´uni, unis vers l´uni…..=> Univers?

Sur ce minuscule grain d´poussière
Sur cet atome cet électron
Sur cette particule élémentaire
Nous voilà ensemble
Unis vers l´uni
Unis vers l´uni
Unis vers l´uni
Unis vers l´uni, unis vers l´uni

Temporairement locataires sur la terre
Emergeant des fonds les plus profonds
Attention à ne pas manquer la nécessaire

Vérité de la transformation
Vérité de la transformation

On s´ballade dans l´atmosphère sur une sphère
Une belle voyageuse un vagabond
Cellule lancée à travers les airs
Nous voilà ensemble
Unis vers l´uni
Unis vers l´uni
Unis vers l´uni
Unis vers l´uni
Unis vers l´uni, unis vers l´uni, unis vers l´uni
Unis vers l´uni

Indépendance…s


Ces jours derniers :4 et 6 juillet  sont marquants pour la notion de liberté …

Le 4 juillet est le jour de  » l’indépendance day » pour les américains  qui acquirent leur liberté en se libérant de l’occupation  anglaiseIndépendance : deux dollar projet de loi détail

Le 6 juillet,lui est le jour anniversaire de l’indépendance de l’Algérie « colonie » française….Comme toute liberté,ces deux nations ne l’obtinrent que difficilement ,par la résistance ,la violence ….

A ce sujet,la France vus les moyens employés (tortures entr’autres ) n’a pas à être fière …Savoir,connaitre les atrocités commises par des personnages comme Massu sont loin de ME plaire en tout cas….Quand on pense que ces gens reproduisaient ce que les nazis avaient fait subir aux résistants français une vingtaine d’années avant est répugnant.

Bientôt ce sera le 14 juillet :Fête nationale française . On dirait que juillet amène un « vent de liberté »