Hommage aux résistants de l’ombre:


« Monsieur Léon » avec Michel Serrault dans le rôle d’un médecin « collabo » alors qu’il est chef d’un réseau de résistant ……

Monsieur Léon

: L’histoire

1942. Yvon est un petit parisien âgé de dix ans. Sa mère, Irène, l’emmène à Ribérac chez son grand-père car elle doit partir travailler à Bordeaux. Léon n’a pas vu son petit-fils depuis plusieurs années. Depuis le décès de son fils, mort sur le front, il ne porte pas Irène dans son coeur. Il la tient pour responsable de l’engagement de son fils dans l’aviation alors qu’il aurait aimé qu’il devienne médecin, comme lui. S’il avait fait ce choix, il serait sûrement encore en vie… Yvon sent bien les tensions entre sa mère et son grand-père et appréhende de rester chez cet homme qu’il ne connaît pas. Lorsqu’il voit le portrait de Pétain dans le bureau de ce dernier, il lui semble encore plus étranger. Ce ne sont pas les idées dans lesquelles Yvon a été élevé. Mais le garçon doit se résigner à rester dans cette maison et, la mort dans l’âme, il doit dire au revoir à sa mère. En réalité, Irène est Résistante et si elle a laissé son fils chez son grand-père, c’est parce qu’elle a une mission à Bordeaux. Bien sûr, elle n’en n’a rien dit à Léon. Elle est, en effet, certaine qu’il n’hésiterait pas à la dénoncer. Léon est connu et très respecté dans la région, particulièrement par les Allemands. Il les soigne et a ses entrées à la Kommandantur où il se rend régulièrement…En fait,il est chef d’un réseau de résistance et ni sa fille ,ni son petit fils Yvon ne le savent,tout le monde croit que c’est un « collabo » ….Quand son petit fils lui fait des reproche sur ce fait ,çà réponse est: »Les allemends sont là alors,il faut bien faire avec »,le petit garçon ne comprend pas,et ceci jusqu’à la fin du film……

5 réflexions sur “Hommage aux résistants de l’ombre:

  1. Non ce n’est pas un billet noir, c’est juste revenir sur un pan de l’histoire et d’essayer de remettre des humains dans le contexte, avec leurs joies, leurs peines, leurs actions héroïques ou leurs erreurs.
    C’est une période sombre de la France et de l’histoire du monde en général, qu’heureusement notre génération n’a pas connu.
    Je me gardes bien de juger les gens dans ce cas là, même si nous sommes bien d’accord que la barbarie était et est toujours à combattre, je me demande des fois ce que nous aurions fait nous, face à cela pour nous protéger ou protéger notre famille, si nous avions du affronter l’oppression, le danger de mort,la faim et l’insécurité. On pointe toujours cette période et c’est bien, mais je constate que nous n’en tirons pas toujours de leçons, car la barbarie n’est point éradiquée de ce monde, ni de nos société occidentales. Même si les problèmes à affronter ont changé, je ne suis pas sûre du tout que dans ce monde du chacun pour soi, que les faibles , les opprimés et les persécutés soient aidés…

    J'aime

    • Oui Mu,c’est ce qui m’attire dans ce genre de film:ces personnes ont lutté,sont mortes parfois pour la liberté…….Je l’ai déjà écrit ici je crois,mais ma grand-mère qui habitait au bord de la forêt à la frontière belge a aidé,participer à la résistance en faisant « passer » des gens en Belgique via des chemins cachés dans la forêt ….Ce genre d’action m’a toujours touché…..Malheureusement,comme tu le dit nous n’en tirons pas beaucoup de leçons….Les ségrégations,persècutions sont toujours là …
      Merci pour ce commentaire
      F.

      J'aime

  2. De Belles valeurs mises en Lumières à mon Avis. Un Très Beau film A Voir.
    Serrault en double Jeu Est Excellent.
    Combien ont su agir ainsi et sont restés dans l’ombre, mais leur but était Haut, Donner le Meilleur d’Eux-même pour que Vive la Liberté et leurs Idéaux.
    Combien encore de nos jours, donnent d’eux-mêmes pour que l’Amour Résonne à la place du Fer.
    Ce film m’a rappelé, la Lecture du livre « Les enfants de la Liberté » dont je te remet en mémoire ici le lien.
    http://mavoie2958.wordpress.com/2010/06/18/les-enfants-de-la-liberte/

    Bisous Conscients des Essentiels.
    Belle et Douce journée, à Toi, Sous le Soleil, je Te le Souhaites.
    Sois Bien, mon Ptit Père.
    Smaacks.

    J'aime

    • Marie,bien sur que je me souviens du livre « les enfants de la liberté » . De nos jours,ceux qui agissent vraiment restent toujours dans l’ombre aussi ,ce ne sont pas les « politicards » qu’on voit à la télé qui sont les plus actifs ….Bisous doux

      J'aime

Les commentaires sont fermés.