Exception…


Exceptionnellement,je vais quitter le Net tôt ,maintenant….Cette journée a été fatiguante….Pourquoi? Je ne sais pas….Je vais donc essayer de trouver le sommeil…..

En ce dimanche…..Je ne peux me coucher sans……


Je sais :Je vous rase…Mais…?

 

À porter ma vie sur mon dos, j’ai déjà mis cinquante berges
Sans être un saint ni un salaud, je ne vaux pas le moindre cierge
Marie, maman, voilà ton fils qu’on crucifie sur des affiches
Un doigt de scotch et un gin-fizz et tout le reste je m’en fiche!
Ils ont voté et puis, après?

J’ai la mémoire hémiplégique et les souvenirs éborgnés
Quand je me souviens de la trique, il ne m’en vient que la moitié
Et vous voudriez que je cherche la moitié d’un cul à botter?
En ces temps on ne voit pas lerche
Ils n’ont même plus de cul, les Français!
Ils ont voté et puis, après?

C’est un pays qui me débecte, pas moyen de se faire Anglais
Ou Suisse ou con ou bien insecte, partout ils sont confédérés
Faut les voir à la télé-urne avec le général Frappard
Et leur bulletin dans les burnes, et le mépris dans un placard!
Ils ont voté et puis, après?

Dans une France socialiste, je mettrais ces fumiers debout
À fumer le scrutin de liste jusqu’au mégot de mon dégoût
Et puis assis sur une chaise, un ordinateur dans le gosier
Ils chanteraient La Marseillaise, avec des cartes perforées
Le jour de gloire est arrivé.

R.A.S……Ras le bol????


Autrefois,quand on était inactif,désoeuvré ,on regardait à la fenêtre ,regardant les gens  ,la nature,parfois,on sortait partageait quelques mots avec un voisin,une connaissance……Aujourd’hui,on regarde d’autres fenêtres :Ecrans de la télé ,écran de l’ordi ,parfois on lit…..On vit????

  Je l’ai déjà écrit ici: Mon fils et son amie se marient ,tout est prêt: Ils ont envoyé les « faire-parts/invitations « …..Du côté de Lise,il n’y a pas de problème ,les réponses sont arrivées….Mais de notre côté???..Alors?

  Ben alors,Manu m’en a parlé, m’a demandé « à demi-mot » de l’aider……J’ai donc pris le téléphone et me suis mis à l’oeuvre….Celà parait insignifiant,mais il faut savoir,connaitre l’ambiance…..J’ai commencé par le plus difficile: Celui qui est mon père et …..évidemment,il ne viendra pas!Des excuses,il en trouve des tas toutes plus farfelues les unes que les autres…..Ma mère elle,viendra (mon frère et ma belle-soeur l’emmèneront…).Anita,ma soeur,marraine d’Emmanuel viendra « peut-être » ,mais son mari,lui,ne viendra pas (ferme et vaches obligent!) etc……

    Bref….Pourri,comme le temps tout est pourri……C’est beau la vie …..

   Le comble :C’était l’anniversaire de mon père aujourd’hui et j’ai sacrifié à la tradition :Lui ai souhaité « bon » alors que je m’en fous…..

 

Elections,pots de vin :Savoir faire (Mr Ternoise)


*** Savoir plaire ***

J’vous ai apporté des bonbons

Parce que c’est trop cher le bourbon

Et j’suis à votre disposition

Si vous avez une commission *

Faut s’y faireDans la vie faut savoir plaire

Si on veut des soutiens en affaires

Faut s’y faire Faut s’y faireFaut savoir y faire*

Vous prendrez bien un p’tit café

Avec des chocolat truffés

Je vous invite au restaurant

Pour parler c’est bien plus charmant

Tenez c’est trois fois rien

Mais on est tellement contant

Votre soutien nous fait du bien

On sait comme il est important *

Faut s’y faireDans la vie faut savoir plaire

Si on veut des soutiens en affaires

Faut s’y faire Faut s’y faireFaut savoir y faire*

Ils fument j’pourrais dire  »arrêtez »

Rappeler la loi du bon côté

Mais non tant pis pour ma santé

Faut surtout pas les contrarier

Bien sûr je vois qu’ils en profitent

Tout ce qui tombe dans leurs poches

Mais y’a partout des parasites

Du très grand chef c’est des proches *

Faut s’y faireDans la vie faut savoir plaire

Si on veut des soutiens en affaires

Faut s’y faire Faut s’y faireFaut savoir y faire*

Vidéo de la chanson origninale par Mr Brel:

Ici ,là-bas


* ICI LA-BAS Mer S.TERNOISE

 Ici les hommes réclament du pouvoir d’achat

Suffit d’regarder les rayons

Pour voir où passent les augmentations

Ici les palais sont si délicats

Ici pour les grands gourmets y’a des barquettes

Y’a du multivitaminé Y’a tous les formats en sachets

Et des friandises pour les jours de fête

Ici les chiens, les chats Sont rois

Tandis que là-bas

 Comme des abeilles

Des gosses fouinent les poubelles

Pas de service vérification

Niveau date limite de consommation

Ici les hommes réclament du pouvoir d’achat

Suffit d’regarder les rayons

Pour voir où passent les augmentations

Ici les palais sont si délicats

Ici pour les grands gourmets y’a des barquettes

Y’a du multivitaminé Y’a tous les formats en sachets

Et des friandises pour les jours de fête

Ici les chiens, les chats Sont rois

Tandis que là-bas Comme des abeilles

Des gosses fouinent les poubelles

Pas de service vérification

Niveau date limite de consommation

Mer….credi


Si ce n’est que Emmanuel est venu manger avec moi ce midi ,comme pratiquement chaque mercredi…

Qu’il m’a emmené en fin d’après-midi (après son travail) faire des courses au supermarché….(Comme je le dis toujours,avec Manu « courses » n’est pas un vain mot: C’est vraiement la course…..Enfin,mes placards et mon frigo sont pleins…..   Sinon,je suis toujours quelque peu enrhumé,shooté à l’aspirine..J’ai aussi appelé le centre hospitalier et…….Rendez- vous début  Juillet!!!!! …

 Le temps est toujours aussi froid et pluvieux…..Je vais maintenant monter me coucher..C’est le mieux dans mon cas…..

    Ha! J’ai tout de même vu à la télé ce mercredi soir un magnifique film plein d’émotions…. « The secret life of words »  (« la vie secrète des mots »):Une infirmière « malentendante  » s’occupe,soigne un employé d’une plate-forme pétrolière grand brulé =>aveugle et défiguré….Le film est un « huis-clos » entre ces deux personnes ,et l’Amour va bien sur venir…Indescriptible ,touchant au maximum….





Dommage ,les extraits trouvés ne sont pas en français….
 

  Voilà,au lit maintenant…Même s’il est un peu tôt pour moi ,lever relativement tôt (Manu) plus le rhume et les courses pfffffffffff! lol

Le N.P.A : « Nouveau Parti Anticapitaliste »


Comme chacun (enfin ceux et celles qui me perçoivent via mes écrits posés ici) ,je suis « politiquement incorrect  » :Je ne vote plus depuis plusieurs années,pour les raisons  simples:Tous sont pourris,ne cherchent que pouvoir et profit se moquant bien des français….. Hors,grace à une amie,je viens d’entendre parler d’un candidat nommé Philippe Poutou qui se prèsente avec l’étiquette du parti « N.P.A »(Nouveau Parti Anti capitaliste)….

   Bien sur,il est pratiquement certain qu’il ne passera pas le cap (trop utopiste surement) ,mais je crois que beaucoup d’abstentionnistes iront voter pour lui…..

    Si vous êtes interessés, j’essaie de vous mettre l’adresse du site Wikipedia avec des renseignements sur ce parti :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Nouveau_Parti_anticapitaliste

7570_image.jpg

Le NPA est un mouvement politique qui a tenu son congrès de fondation en févier 2009. Plus que jamais, au moment où la triple crise économique, sociale et écologique s’approfondit et s’accélère, notre but est de rassembler toutes les forces qui veulent sortir de l’ère du profit, rompre avec le capitalisme, pour ouvrir la voie à une société inédite, démocratique et égalitaire, féministe et écologiste.

Cette société capitaliste est à bout de souffle. Les gouvernements successifs remettent en cause l’ensemble de nos acquis sociaux et démocratiques. Le MEDEF licencie à tour de bras. Les services publics sont sacrifiés. Nos conditions de vie se dégradent. Les riches se gavent de profits pendant que nos salaires, nos pensions de retraites, nos minima sociaux stagnent ou régressent, notre pouvoir d’achat diminue. La crise financière que les grands actionnaires, le patronat et le gouvernement veulent nous faire payer aggrave chaque jour les conditions de vie de la majorité de la population. Le racisme et les discriminations augmentent. La planète est menacée de destruction.

Face à ces attaques, la gauche institutionelle ne résiste pas. Quand elle se trouve au pouvoir, elle mène des politiques qui tournent le dos aux aspirations populaires. Nous avons besoin d’une gauche de combat, fière de ses couleurs, qui n’a pas peur de s’affronter à une minorité d’actionnaires qui détient la majorité des richesses.

Nous construisons un nouveau parti pour résister à Sarkozy et au Medef, lutter contre ceux qui exploitent, précarisent, détruisent l’environnement. Un parti qui permette d’en finir avec le racisme, le sexisme… Un parti qui défende un projet de transformation révolutionnaire de la société, pour une rupture radicale avec ce système dont nous n’avons rien à attendre.

La politique n’est pas réservée à une minorité de spécialistes. Elle est l’affaire de tous. Par milliers, nous avons commencé à nous organiser le plus largement possible, dans des comités de quartiers ou d’entreprises, dans les villes et les villages.

 
 

Philippe Poutou égratigne (presque) tous ses adversaires – Le Parisien
Pour chaque candidat, quelques mots. Philippe Poutou, candidat à la présidentielle du Nouveau Parti anticapitaliste (NPA) a répondu à une "interview rafale" sur ses neufs concurrents engagés dans la course à l’Elysée. "Dégage", "guignol", … Très en verve, l’ouvrier de l’automobile n’épargne personne.

Philippe Poutou égratigne (presque) tous ses adversaires – Le Parisien
Pour chaque candidat, quelques mots. Philippe Poutou, candidat à la présidentielle du Nouveau Parti anticapitaliste (NPA) a répondu à une "interview rafale" sur ses neufs concurrents engagés dans la course à l’Elysée. "Dégage", "guignol", … Très en verve, l’ouvrier de l’automobile n’épargne personne.

Vroooom Tout le monde au même tarif????


Alors même que ce week-end le permis de conduire est devenu un nouvel enjeu de la campagne présidentielle, il semblerait que certains candidats négligent leur code de la route. Le magazine Auto plus a en effet suivi les cortèges des prétendants à l’Elysée sur les routes de France pour établir un classement des chauffards politiques.

Au terme de cette enquête à quatre roues, c’est Nicolas Sarkozy qui se distingue par ses écarts de conduite, puisqu’en deux mois, il aurait perdu 11 points sur son permis de conduire. Les journalistes d’Auto plus ont ainsi filmé la voiture du président de la République roulant à plus de 200 km/h sur une autoroute, normalement limitée à 130 km/h. « Nous roulons à 190 km/h et nous nous faisons distancer », expliquent ainsi sur la vidéo les journalistes.

http://ahref=<br /><a href= »http://www.dailymotion.com/video/xq0e82_auto-plus-a-suivi-les-candidats-en-campagne_auto » target= »_blank »>Auto Plus a suivi les candidats en campagne par http://www.dailymotion.com/autoplus » target= »_blank »>autoplus</a></i>http://www.dailymotion.com/embed/video/xq0e82
Auto Plus a suivi les candidats en campagne par

Elections:Abstention…..Diverses explications


Faute de candidat qui emporte leur adhésion, par déception, voire par idéologie, des internautes du Monde.fr racontent pourquoi ils ne voteront pas:

 AFP/KENZO TRIBOUILLARD Faute de candidat qui emporte leur adhésion, par déception, voire par idéologie, des internautes du Monde.fr ne voteront pas pour un candidat à l’élection présidentielle. Ils expliquent pourquoi:

« Le seul moyen de faire entendre son désaccord », par Emmanuelle, 28 ans, Paris, architecte Le vote blanc n’est pas pris en compte. S’il l’était, je voterais blanc afin de manifester mon désaccord avec le système politique français. Le seul moyen de faire entendre son désaccord en France est de s’abstenir. (…) Si toutes les personnes qui s’abstenaient volontairement votaient blanc, alors on se rendrait compte de l’illégitimité de la plupart des candidats, pour ne pas dire de la totalité. Ne pas prendre en compte les votes blancs est le comble de l’anti-démocratie.

« Le seul vote ‘contestataire’ qui vaille », par Sonia , 40 ans, cadre supérieur L’abstention, dans notre pays, est le seul vote « contestataire » qui vaille… Si on fait son devoir civique en souhaitant envoyer un message de ras-le-bol de la politique politicienne et démago qui est pratiquée dans notre pays par toute la classe polique et que l’on vote blanc… Ça passe totalement inapercu. Et c’est vraiment à contre-cœur que je me résigne à m’abstenir parce que, si je vote blanc, je voterai transparent.

■ »Mon bulletin blanc n’a pas été pris en compte », par Tony, 34 ans Voter blanc, en France, est identique à s’abstenir; alors je ne me bouge même plus, vu que cela revient au même. Je sais qu’il serait compliqué de prendre en compte les bulletins blancs et de réorganiser des élections en cas de non-élection d’un des candidats. Mais je vois la démocratie comme cela aussi, car choisir ni l’un ni l’autre est un choix en soi et devrait être pris en compte… Je voterai à nouveau dans une vraie démocratie uniquement. AUCUN CANDIDAT NE DONNE SATISFACTION ■

« Je ne veux aucun des candidats qui se présentent », par Antonin, 26 ans Je ne vais pas m’abstenir. J’irai voter et je voterai blanc. Ce qui est considéré tout de même comme une abstention. Alors, pourquoi y aller ? Eh bien, justement, parce que ce n’en est pas une. Je me considère comme politiquement investi et je suis de près les actualités. J’ai mon propre avis et mes idées, qui peuvent parfois se rapprocher de quelques courants. Mais, dans leur globalité, je n’adhère vraiment à aucun parti politique. Donc, je vote blanc. Car je n’ai aucune envie de voter « utile ». Ni de voter « contre » quelqu’un. Ou encore pour « le moins pire ». Je ne veux d’aucun des candidats qui se présentent. Et surtout pas, des seuls « crédibles » dont on voudrait nous faire croire que le sort est déjà joué. Mon vote blanc est un véto, et il devrait être considéré comme tel. Il devrait être craint, et non pas critiqué. Mon souhait ? Que cette élection engendre un taux record d' »abstention », afin qu’on ne puisse plus feindre d’ignorer cette question. ■

« Aucun candidat ne me satisfait », par Benjamin, 21 ans, qui étudie à Montréal et travaille à Shenzhen Pour cette présidentielle, qui pourrait être ma première dans le rôle de citoyen français, je ne vais pas voter. Deux raisons à cela. La première est que je ne souhaite pas, pour mon premier vote, élire un candidat par non-choix. Aujourd’hui, pour moi, aucun candidat n’a véritablement la carrure ou la crédibilité pour être président. Entre les faux programmes de certains, la mollesse des autres et les illusions des derniers – certains correspondent même à tout cela à la fois -, je préfère ne pas voter que de ne pas croire en celui à qui je donne ma voix.

« Des candidats insipides », par Hervé, 35 ans, Montréal, consultant Voilà pourquoi je n’irai pas voter : aucun candidat ne dit que la France n’est que la Grèce en plus grand. Aucun candidat ne dit qu’il va nous simplifier la vie, tous les règlements, lois, etc., qui pourrissent la vie des particuliers et des entreprises. Et je ne parle pas de baisser les impôts. Juste nous éviter de perdre du temps à comprendre les lois,de devoir faire appel à des avocats ou des spécialistes fiscalistes. A 6 000 km de Paris, on se fout de la façon dont sera ruinée la france lors des cinq prochaines années. D’ailleurs, on ne serait pas parti si on pensait qu’il y avait un espoir pour la France. On se dit aussi que, dans cinq ans, il y a des chances qu’on soit déja binationaux, sauf si on nous colle une étiquette d’exilé fiscal ou autre, auquel cas : « Adieu le passeport français ! » Bref, démerdez vous,avec vos candidats insipides, aux discours riches en jolis concepts, mais vides de sens et totalement déconnectés de la réalité. Ouverture d’une urne à Souffelweyersheim, près de Strasbourg, après la fermeture officielle du bureau de vote à 18 heures, le 6 mai. | REUTERS/VINCENT KESSLER ■ »Aucun des candidats en lice n’aborde les véritables sujets », par Pascal, 50 ans, Alpes-Maritimes, technicien Les Français sont tentés par l’abstention ? Comment ne pas l’être ? Aucun des candidats en lice n’aborde les véritables sujets. La seule chose que nous voyons ? Une stratégie de communication qui n’a qu’un but : arriver au pouvoir ! Le chômage ? Ignoré. Le logement ? Zappé. Le coût de la vie en général ? Connais pas. Nos hommes politiques promettent beaucoup de choses, mais ils ne feront rien, que ce soit par manque de moyens financiers ou de volonté. Au soir du second tour, le candidat élu balayera d’un revers de la main toutes ses belles promesses. Il ne restera qu’une chose : des taxes et des impôts nouveaux, afin de « payer la dette »… et ça ne donne pas envie de voter.

■ »Je m’abstiendrai au second tour », par Catherine, 40 ans, Bordeaux Je vais aller voter au premier tour, qui me semble être la seule ouverture de choix démocratique qui nous soit offerte en réalité. Mais je m’abstiendrai pour le second, parce que les jeux semblent faits et que les deux têtes de liste, que les médias contribuent à rendre incontournables, semblent appelés à se retrouver l’un en face de l’autre. Et aucun de ces deux hommes ne me représente; ou, encore mieux, je ne veux surtout pas avoir à choisir entre l’un et l’autre, la peste et le choléra, vous voyez l’idée. Mon abstention sera vraiment le reflet de mon refus absolu de ce qui me semble être un non-choix ! Bien sûr, ce sera sous réserve d’une surprise éventuelle de dernière minute.

■ »Les candidats sont tellement loin de mon quotidien », par Henriane, Anzin (Nord), 61 ans, ancienne assistante sociale Étant handicapée, j’ai beaucoup de difficultés à avoir la procuration. D’autre part, les candidats sont tellement loin de mon quotidien, avec ma misérable retraite, un loyer important. Comment pourrais-je croire en leurs promesses? Et j’éprouve vraiment trop de lassitude à me battre pour quelques euros par jour. Je constates que DSK n’a pas ces problèmes, lorsqu’il a réglé 50 000 euros de loyer pour son appartement aux USA lors d’un de ces pitoyables scandales! Et dire qu’il aurait pu être candidat, ces gens-là, comment peuvent-ils comprendre ce que nous vivons chaque jour avec nos 1 200 euros et 800 euros de charges? ■ »Cette élection est une farce », par Eric, 40 ans Pour la première fois de ma vie, je n’irai pas voter. La mort dans l’âme, car je sais que des milliards d’hommes et de femmes aimeraient pouvoir le faire dans des conditions aussi transparentes, mais c’est un vrai choix politique. Le vote blanc n’est pas reconnu. L’abstention est dans les statistiques et est scrutée par les médias. Alors oui, je m’abstiendrai, car cette election est une farce. Entre deux extrêmes aussi démagos et populistes l’un que l’autre, déversant leur fiel l’un sur les riches, l’autre sur les étrangers ; entre deux candidats qui ne se focalisent que sur de l’accessoire, le halal ou la race dans la Constitution. Ce serait risible si la France n’etait pas au bord du gouffre ; mais, là, c’est non seulement pitoyable, mais criminel envers le pays. Alors oui, face à cette campagne indigne et ces candidats indignes du vote des Français, je n’irai pas voter. ■

« Cette classe politique semble si loin de nous », par Maylis, Paris Heureuse d’avoir un droit de vote, c’est un droit que j’entends exercer chaque fois que je le peux. Cette année, cependant, je pense ne pas voter. J’ai pourtant bien lu les programmes des candidats et je reste sur ma faim. (…) Cette classe politique semble si loin de nous! Les choses semblent empirer pour tous les Français et, eux, ils s’étripent à coups de petites phrases, de tacles. Le niveau est bas, bas, bas… Quelle tristesse! Quelle démocratie? Quelle République? J’ai le sentiment que les conditions d’une belle révolution sont réunies, mais qui saura porter la rupture nécessaire à notre société? Je n’ai pas la réponse, et je n’ai pas mon vote. Je ne pense pas d’ailleurs que celui-ci amènera notre pays vers un mieux. ■

« Aucun candidat ne m’a donné envie de croire en lui », par Eve Jégou, 24 ans, Nantes, étudiante Il y a encore quelques semaines, m’abstenir ne m’avait même pas effleuré l’esprit. Il n’en était pas question, puisque j’étais fière de pouvoir jouir du droit de vote. Cela fait des semaines que je me retrouve dans un choix cornélien, partagé par un grand nombre de Français. J’ai 24 ans, je suis étudiante et bien que, depuis longtemps, j’aie compris que je ne grandissais pas dans le monde des Bisounours, j’ai quand même envie de croire en des temps meilleurs. Mais, aujourd’hui, quand j’allume la télévision, que j’écoute la radio et que je lis la presse, tout ce que je vois, c’est la grande bataille des « gesticulators ». Le 6 mai ce sera la consécration de celui qui aura le mieux manipulé le peuple. Mais de quoi sera fait le 7 ? Je prends cette présidentielle de 2012 très au sérieux; j’ai comme l’impression d’y jouer gros, et c’est pourquoi, à quinze jours de l’appel aux urnes, je doute. Voter pour quel candidat ? Aucun ne m’a convaincu, aucun ne m’a donné envie de croire en lui. Le vote blanc n’est pas comptabilisé – dommage -, alors pourquoi pas m’abstenir ?Je l’envisage, mais je vous avouerai que, le 22 avril, ça risque de me démanger !

■ »Aucun n’apparaît crédible », par François, 62 ans, médecin Malgre la multiplicité des candidats, aucun n’apparaît crédible. Le candidat sortant est marqué par ses comportements inadaptés de début de mandat, même si son attitude récente dans la crise européenne à été remarquable. Son principal adversaire manque cruellement de charisme et d’expérience. Il sera forcé de faire alliance, au second tour, avec un candidat d’extrême gauche qui a repris les bottes de Georges Marchais. Aucun des candidats de gauche n’a pris la mesure des enjeux internationaux qui, pourtant, conditionnent beaucoup d’enjeux hexagonaux.