Le N.P.A : « Nouveau Parti Anticapitaliste »


Comme chacun (enfin ceux et celles qui me perçoivent via mes écrits posés ici) ,je suis « politiquement incorrect  » :Je ne vote plus depuis plusieurs années,pour les raisons  simples:Tous sont pourris,ne cherchent que pouvoir et profit se moquant bien des français….. Hors,grace à une amie,je viens d’entendre parler d’un candidat nommé Philippe Poutou qui se prèsente avec l’étiquette du parti « N.P.A »(Nouveau Parti Anti capitaliste)….

   Bien sur,il est pratiquement certain qu’il ne passera pas le cap (trop utopiste surement) ,mais je crois que beaucoup d’abstentionnistes iront voter pour lui…..

    Si vous êtes interessés, j’essaie de vous mettre l’adresse du site Wikipedia avec des renseignements sur ce parti :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Nouveau_Parti_anticapitaliste

7570_image.jpg

Le NPA est un mouvement politique qui a tenu son congrès de fondation en févier 2009. Plus que jamais, au moment où la triple crise économique, sociale et écologique s’approfondit et s’accélère, notre but est de rassembler toutes les forces qui veulent sortir de l’ère du profit, rompre avec le capitalisme, pour ouvrir la voie à une société inédite, démocratique et égalitaire, féministe et écologiste.

Cette société capitaliste est à bout de souffle. Les gouvernements successifs remettent en cause l’ensemble de nos acquis sociaux et démocratiques. Le MEDEF licencie à tour de bras. Les services publics sont sacrifiés. Nos conditions de vie se dégradent. Les riches se gavent de profits pendant que nos salaires, nos pensions de retraites, nos minima sociaux stagnent ou régressent, notre pouvoir d’achat diminue. La crise financière que les grands actionnaires, le patronat et le gouvernement veulent nous faire payer aggrave chaque jour les conditions de vie de la majorité de la population. Le racisme et les discriminations augmentent. La planète est menacée de destruction.

Face à ces attaques, la gauche institutionelle ne résiste pas. Quand elle se trouve au pouvoir, elle mène des politiques qui tournent le dos aux aspirations populaires. Nous avons besoin d’une gauche de combat, fière de ses couleurs, qui n’a pas peur de s’affronter à une minorité d’actionnaires qui détient la majorité des richesses.

Nous construisons un nouveau parti pour résister à Sarkozy et au Medef, lutter contre ceux qui exploitent, précarisent, détruisent l’environnement. Un parti qui permette d’en finir avec le racisme, le sexisme… Un parti qui défende un projet de transformation révolutionnaire de la société, pour une rupture radicale avec ce système dont nous n’avons rien à attendre.

La politique n’est pas réservée à une minorité de spécialistes. Elle est l’affaire de tous. Par milliers, nous avons commencé à nous organiser le plus largement possible, dans des comités de quartiers ou d’entreprises, dans les villes et les villages.

 
 

Philippe Poutou égratigne (presque) tous ses adversaires – Le Parisien
Pour chaque candidat, quelques mots. Philippe Poutou, candidat à la présidentielle du Nouveau Parti anticapitaliste (NPA) a répondu à une "interview rafale" sur ses neufs concurrents engagés dans la course à l’Elysée. "Dégage", "guignol", … Très en verve, l’ouvrier de l’automobile n’épargne personne.

Philippe Poutou égratigne (presque) tous ses adversaires – Le Parisien
Pour chaque candidat, quelques mots. Philippe Poutou, candidat à la présidentielle du Nouveau Parti anticapitaliste (NPA) a répondu à une "interview rafale" sur ses neufs concurrents engagés dans la course à l’Elysée. "Dégage", "guignol", … Très en verve, l’ouvrier de l’automobile n’épargne personne.