confidentialité,vie privée


 

Associated Press / Reporters

Les autorités en charge de la protection de la vie privée des vingt-sept États membres de l’Union européenne ont demandé à Google de suspendre provisoirement l’entrée en vigueur de ses nouvelles règles sur la protection de la vie privée.

Les Européens souhaitent disposer d’un peu de temps pour s’assurer que les données personnelles gérées par Google sont suffisamment protégées.

Ces différentes autorités nationales en charge de la protection de la vie privée sont regroupées en Europe au sein d’un groupe de travail dit « Article 29 », lequel vient de demander à Google de suspendre l’application de ses nouvelles règles, attendues théoriquement le 1er mars prochain.

«Vu le large éventail de services que vous fournissez, et la popularité de ces services, il se peut que ces changements affecteront les citoyens européens», précisent les Européens dans une lettre adressée au géant informatique américain.

Google a annoncé son intention de combiner à l’avenir toutes les informations personnelles qu’il détient via les multiples services qu’il offre au public, comme le moteur de recherche, mais aussi Gmail, Google+, Google Maps ou You Tube.

Facebook est aussi dans le viseur

Les garants de protection de la vie privée en Europe formulent également des réserves envers la nouvelle fonctionnalité «timeline» de Facebook, selon la commission belge en charge de la protection de la vie privée. Introduite il y a quelques semaines les profils Facebook des membres de ce réseau social, celle-ci permet de condenser toute sa vie sur une ligne de temps.

S.D.F : Seul Dieu s’en Fout!


Le froid,S.D.F

« Dieu »,je ne sais pas ,mais ses « serviteurs » je n’en doute pas: Ils n’en ont rien à faire de voir mourir de froid leurs frères!

« Dit Mr « machin » plutôt que de l’ouvrir  à tout va sur des sujets  qui ne te concernent pas:T’ouvrirais pas bien vite les portes des églises à ceux qui souffrent du froid? »

« Heu  » répond le curé  » Est ce bien le rôle de l’église d’aider les plus pauvres? »