Le vin de messe :A consommer avec modération


Un prêtre arrêté en état d'ivresse, son permis retiréUn prêtre a été arrêté en état d’ivresse au volant d’une automobile la semaine dernière dans la région de Bolzano (nord), et son permis lui a été retiré, a-t-on appris lundi dans le journal local l’Alto Adige.

Un prêtre a été arrêté en état d’ivresse au volant d’une automobile la semaine dernière dans la région de Bolzano (nord), et son permis lui a été retiré, a-t-on appris lundi dans le journal local l’Alto Adige.

Au moment du contrôle, le curé revenait d’un mariage qu’il avait célébré. Il avait ensuite pris part aux festivités tout au long de la journée.

Selon les policiers, l’homme semblait « ivre » au moment de présenter les documents du véhicule. Il a donc été soumis à un alcootest, qui s’est révélé positif: le curé avait 1,7 milligrammes d’alcool dans le sang, soit plus du triple du maximum autorisé.

Le permis du prêtre a immédiatement été retiré. L’homme d’église a également été mis en examen pour conduite en état d’ivresse. Son véhicule n’a pas été confisqué puisqu’il ne s’agissait pas du sien.

Selon la loi, le chauffard risque une amende de 1.500 à 6.000 euros et une peine de prison pouvant aller jusqu’à 6 mois. La suspension de son permis peut durer de 1 à 2 ans.

A défaut de demander l’aide du ciel, le religieux pourra faire appel à un avocat pour se défendre devant les tribunaux.