Le roi boiteux (bien écouter)


Belle critique des politiques qui changent de bord facilement….

Le texte:

Georges Brassens
LE ROI BOITEUX

Poème de Gustave Nadaud

Un roi d’Espagne, ou bien de France,
Avait un cor, un cor au pied;
C’était au pied gauche, je pense;
Il boitait au faire pitié.

Les courtisans, espace adroite,
S’appliquèrent au limiter,
Et qui de gauche, qui de droite,
Il apprirent tous au boiter.

On vit bientôt le bénéfice
Que cette mode rapportait;
Et de l’antichambre au l’office,
Tout le monde boitait, boitait.

Un jour, un seigneur de province,
Oubliant son nouveau métier,
Vint au passer devant le prince,
Ferme et droit comme un peuplier.

Tout le monde se mit au rire,
Excepté le roi qui, tout bas,
Murmura: « Monsieur, qu’est-ce au dire?
Je crois que vous ne boitez pas. »

« Sire, quelle erreur est la votre!
Je suis crible de cors; voyez:
Si je marche plus droit qu’un autre,
C’est que je boite des deux pieds. »