Daniel Mermet vous connaissez?


Il crée en 1975 le « Théâtre de la table qui recule » avec Gérard Lemoing avec un spectacle retentissant, « Mortimer Baltimore », joué entre autre au Festival d’Avignon. Il s’entoura de comédiens tels que Odile Gaillard, Patrick Solvet ou François Delamare. La troupe s’arrête lors de son arrivée à France Culture en 1978. De 1977 à 1979, il est en charge du programme « Dans la ville de Paramaribo, il y a une rue qui monte et qui ne descend jamais » diffusé au sein de L’oreille en coin.

Mermet devint ensuite l’animateur et producteur délégué de l’émission de radio « Là-bas si j’y suis », diffusée sur France Inter. Cette émission a obtenu le prix Ondas 1992, Scam 1993 et du Conseil français de l’audiovisuel 1998. Elle occupe une place importante dans le milieu altermondialiste français notamment pour son traitement militant des sujets socio-économiques qu’elle aborde sous forme de reportages ou d’entretiens avec des intellectuels engagés. Elle abandonne pourtant régulièrement les thèmes militants pour proposer des thèmes variés, poétiques portant une réflexion sur la condition humaine. L’émission s’ouvre toujours sur la diffusion d’une sélection de messages téléphoniques de ses auditeurs, appelée le « répondeur ».

Mermet a été poursuivi par l’UEJF, la Licra et Avocats sans frontières pour avoir diffusé, en 2002, des propos d’auditeurs concernant le conflit israélo-palestinien, ces associations l’attaquant pour « incitation à la haine raciale ». La Cour d’appel a néanmoins acquitté Mermet en 2006, établissant un précédent important pour la liberté de la presse en distinguant la responsabilité du journaliste et celle de l’auteur des propos . A l’issue de ce procès, Mermet a simplement déclaré avoir « définitivement gagné en justice face à ces poursuites infamantes » . Reporters sans frontières a alors dénoncé des « pressions croissantes exercées sur les journalistes critiquant la politique d’Ariel Sharon ».

Daniel Mermet est également l’auteur de Ugly : Ohmondieumondieumondieu !, récit comique diffusé sur France Inter, puis publié au Seuil dans les années 80.

On lui doit aussi La coulée douce (récits érotiques) et Bienvenue à bord du Titanic (émission comique : entrée gratuite si on vient avec des palmes ou un égouttoir à légumes sur la tête).

L’île du droit à la caresse, édition Panama, 2004
Là-bas si j’y suis : carnets de routes, édition Pocket, Paris, 444 p., 2000, (ISBN 2-266-10424-1)
Ugly Ohmondieumondieumondieu !, édition Point virgule, 2002, (ISBN 2020558696)
Nos années pierrot, édition La Découverte, 2001 (magnifique hommage à l’amitié!)Portrait aujourd'hui

Chapeau!


 

 

Stéphane, 40 ans, handicapé de naissance habite à Nantes.

Vendredi, il a voulu traverser un passage à niveau pour se rendre à son travail.

Soudain, son fauteuil roulant bute sur les rails et bascule en arrière. Stéphane, piégé est bloqué au milieu des rails.

Les barrières se referment alors et la sonnerie retentit, signalant l’arrivée d’un train.

Une femme arrive en voiture, elle s’arrête devant la barriére : « J’ai cru voir des bras s’agiter. Le train arrivait. J’ai compris qu’un homme était en détresse », rapporte Le Télégramme.

Corinne, la jeune femme, n’hésite pas. Elle va porter secours au quadragénaire.

(Images : France3)

Le fauteuil écrasé

Malgré une première tentative infructueuse, elle réussit à le sortir de sa mauvaise posture, juste avant l’arrivée du train.

« Je ne sais comment cette petite femme menue a pu faire une chose pareille, mais elle a réussi à me traîner. Le train est passé à deux mètres », raconte Stéphane, , dont le fauteuil a été écrasé par le train.

Bien que sain et sauf, Stéphane a été conduit au CHU de Nantes pour passer des examens.