La fortune sourit aux audacieux?Ceci dit ce monsieur a aussi aidé les « défavorisés »


© Reuters

On ne présente plus Bill Gates, le co-fondateur de Microsoft. Ce que l’on sait moins, c’est que Bill est aussi le plus célèbre « non diplômé » de la prestigieuse université américaine de Harvard. Certes, il a commencé ses études en 1973 et y a rencontré son associé Paul Allen. Mais il a préféré fonder, en 1975, la « petite entreprise » (lol)  qui deviendra Microsoft Corporation. En 2007, Harvard lui a décerné le diplôme à titre honorifique. Une sorte de validation de ses acquis professionnels… Mais ce monsieur se sert de sa fortune aussi pour financer de nombreuses actions d’aides « humanitaires » :

La Fondation Gates

Bill Gates à La Sorbonne (Paris), en 2008.

En 2000, il crée la Fondation Bill-et-Melinda-Gates (Bill & Melinda Gates Foundation), qui a pour objectif d’apporter à la population mondiale des innovations en matière de santé et d’acquisition de connaissances, et dispose de quelque 102,8 milliards de dollars US. La Fondation Gates a déjà dépensé 25,26 milliards de dollars, en particulier pour vacciner 55 millions d’enfants. Il a également annoncé léguer 95 % de sa fortune à sa fondation.

Ces actions ont contribué à ce que le Time Magazine désigne Bill Gates homme de l’année 2005, aux côtés de son épouse Melinda et de Bono (le chanteur du groupe U2), pour leurs actions sur le front philanthropique.

Le 2 mars 2005, Bill Gates est anobli par la reine Élisabeth II du Royaume-Uni au grade de chevalier d’honneur de l’ordre de l’Empire britannique pour sa contribution aux entreprises britanniques et pour les efforts qu’il déploie à combattre la pauvreté dans le monde. Toutefois, n’étant pas citoyen d’un pays du Commonwealth, il ne peut préfixer son nom du titre « Sir » . Il peut cependant ajouter les lettres KBE (Knight of British Empire/Chevalier de l’Empire britannique) à la suite de son nom.

La majorité de l’héritage de Bill Gates devrait revenir à sa Fondation, par laquelle il est devenu l’un des plus grands donateurs contre la pauvreté dans le monde avec plusieurs milliards de dollars de sa fortune personnelle. En 2006, il a annoncé qu’il léguera 95 % de sa fortune à la lutte contre les maladies et l’analphabétisme dans les pays du Sud.

Le 16 juin 2010, Bill Gates et sa femme lancent le site web http://givingpledge.org dans lequel les milliardaires sont invités à formuler des promesses de donation dépassant 50% de leur fortune respective. Warren Buffett a écrit la première lettre où il précise qu’il léguera plus de 99% de sa fortune au final. Bill Gates estime que seuls 15% des milliardaires donnent de grandes parties de leur fortune à des organismes philanthropesdonc il y a encore du chemin à faire. Ce nouvel engouement arrive à un moment intéressant pour les américains fortunés qui sont pointés du doigt comme provocateurs de la crise .

Et parce que ce monsieur a créé sa « petite entreprise » ,je peux communiquer via un clavier  et ne pas être seul,donner et recevoir, beaucoup partager.

2 réflexions sur “La fortune sourit aux audacieux?Ceci dit ce monsieur a aussi aidé les « défavorisés »

  1. En effet Gaël,pour une fois un « capitaliste » ne me semble pas comme seulement un arriviste faisant fortune sur « le dos des autres »:Son idée était très innovatrice ,il en a profité bien sur,mais il utilise aussi sa fortune pour aider les autres et çà…….
    Salut de la nuit à plus
    F.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.